Les Houthis menacent de « coucher » les navires américains, une coalition internationale se forme pour protéger la mer Rouge

Les tensions montent dans la mer Rouge alors que les Houthis, soutenus par l’Iran, émettent des menaces de couler les navires de guerre américains. Cette déclaration intervient quelques heures après le lancement de l’opération Prosperity Guardian, une force multinationale comprenant la Grande-Bretagne, le Canada, la France, l’Italie, l’Espagne, la Norvège, les Pays-Bas, les Seychelles et Bahreïn, visant à protéger les navires traversant la région.

Le haut responsable houthi a déclaré que la Mer Rouge serait le « cimetière » des navires américains, mettant en garde contre les conséquences potentiellement dévastatrices. Les attaques récentes des Houthis contre des navires commerciaux dans le détroit de Bab el-Mandeb et la mer Rouge ont incité la formation de cette coalition internationale.

L’opération Prosperity Guardian, annoncée par le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin lors de sa tournée au Moyen-Orient, vise à faire face à ce défi international en mobilisant une action collective. Cependant, la manière dont cette force navale entend contrer les attaques de drones et de missiles Houthis reste floue.

L’implication de pays tels que la Grande-Bretagne, le Canada et la France dans cette coalition souligne la nature internationale de la menace qui pèse sur la navigation dans la mer Rouge. Cependant, l’absence d’une participation plus étendue d’États arabes, à l’exception de Bahreïn, souligne les tensions régionales et les préoccupations liées à une perception de prise de parti aux côtés des Américains et des Israéliens.

L’administration Biden est confrontée à des critiques concernant sa réponse aux attaques des Houthis soutenus par l’Iran au Yémen. Certains reprochent à la politique perçue comme laxiste envers l’Iran de renforcer le régime de Téhéran et ses mandataires dans la région. Les appels à une riposte militaire restent sans réponse claire de la part du Pentagone.

La lettre adressée par l’ambassadrice américaine Linda Thomas-Greenfield au Conseil de sécurité de l’ONU souligne l’urgence de la situation, déclarant que les attaques contre les navires menacent la sécurité maritime internationale et le commerce international. La suspension des expéditions de pétrole par le géant pétrolier BP à travers la mer Rouge en raison de la détérioration de la situation sécuritaire ajoute une dimension économique préoccupante.

La situation dans la mer Rouge évolue rapidement, et la capacité de l’opération Prosperity Guardian à assurer la sécurité des voies maritimes internationales et à dissuader les attaques des Houthis reste à voir. La communauté internationale surveille de près cette escalade, craignant les conséquences potentielles sur le commerce mondial et la stabilité régionale.

Jforum.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires