F-35 vs F-15: Pourquoi les F-15 Eagle qataris n’ont aucune chance contre les avions furtifs israéliens / émiratis F-35?

Les États-Unis ont approuvé la vente d’avions furtifs F-35 aux Émirats arabes unis et le Qatar se prépare à recevoir ses premiers F-15 d’ici 2021.

Publié le 

Ayant eu une riche expérience dans l’aviation de défense, l’armée de l’air des États-Unis est actuellement équipée du meilleur des avions développés par les poids lourds de l’aérospatiale : Lockheed Martin, Northrop Grumman, Boeing et General Dynamics, tous disposant d’années d’intelligence (savoir-faire) technologique acquise en repoussant à plusieurs reprises les limites qu’ils avaient préalablement fixées.

Cependant, c’est un avion de combat bien particulier qui a impressionné les observateurs à travers le monde – un avion de combat qui, malgré ses problèmes fonctionnels dès le début, a prouvé à maintes reprises pourquoi il est considéré comme le chasseur le plus avancé sur cette planète, en raison de sa supériorité aérienne et de ses caractéristiques de pointe : l’avion de combat F-35.

Maintenant, alors qu’un accord potentiel, visant à vendre les F-35 meurtriers de cinquième génération aux Émirats arabes unis (EAU), progresse, et que le Qatar s’apprête à acquérir les F-15 (F-15QA) de Boeing, on peut remonter en arrière dans le temps, à l’époque où les deux jets étaient mis en compétition.

F-35 contre F-15

En 2016, les avions de combat furtifs F-35 ont participé à un exercice contre les poids lourds F-15 Eagles (souvent considérés comme les gardes du corps des F-35) et ont marqué un taux de « mortalité » stupéfiant, « abattant » 8 F-15 sans subir une seule perte.

L’environnement simulé avait été défini entre la Base de la Force aérienne de Hill, dans l’Utah, et la Base de l’Air Force de Mountain Home, dans l’Idaho, dans le cadre duquel sept F-35 ont participé à des tests opérationnels contre des F-15E Strike Eagle de 4e génération, avion locaux appartenant à la 366ème escadrille de combat (Fighter Wing).

Le colonel David Chace, chef du bureau de gestion des systèmes du F-35 et responsable des exigences opérationnelles des F-35 à l’ACC, a déclaré, lors d’une séance de questions-réponses :

«Cependant, les« pertes nulles »peuvent simplement signifier que les F-35 ont pu terminer leurs frappes assignées sans être abattus par les agresseurs de la force aérienne « Rouge »: si on réalise que les F-15E étaient probablement équipés du radar AN / APG- 82 de type AESA et du système de ciblage avancé Sniper ATP (Advanced Targeting Pod), le fait que les Strike Eagles exécutant le rôle de la DCA (Défense Anti-Aérienne) n’aient pas pu «trouver» et / ou «engager» les F-35 peut être considéré comme un énorme réalisation pour l’avion de combat multirôle de 5e génération coûteux et réputé en difficulté. »

Les chasseurs F-35 de Lockheed Martin sont considérés comme les avions de combat les plus recherchés au monde et, avec leur frère furtif F-22 Raptors, mènent la tête de l’US Air Force. Alors que les F-22 Raptors sont interdits à la vente à tout gouvernement étranger, de nombreux pays [dont Israël, avec une promesse de vente de l’Administration Trump, dont on ne peut savoir si elle serait respectée par le gouvernement suivant]  ont exprimé leur intérêt à acheter les chasseurs en raison de leur ensemble unique de fonctionnalités.

Les chasseurs utilisent la furtivité avancée avec une vitesse et une agilité inégalées, des informations de capteur entièrement fusionnées, des opérations réseau et un soutien avancé pour fournir des capacités suprêmes dans les airs.

F-35 Lightning II vs F-15E Strike Eagle - Comparaison - BVR - Dogfight

D’autre part, les F-15 Eagle construits par l’alliance McDonnell Douglas et Boeing sont des avions de combat lourds, qui sont considérés comme les meilleurs « chiens de combat » absolus pour les duels aériens, et avec leur énorme charge d’armes et leur énorme stature, ils sont adaptés à un ensemble de rôles différents, donc plus polyvalents que les F-35.

L’un des domaines les plus importants où les deux chasseurs sont très différents est celui des frappes pénétrantes en profondeur (dans le territoire ennemi).

Avec des pays comme la Russie et la Chine comptant sur leurs puissants radars et SAM comme les S-400 pour détecter des cibles et tirer des missiles à plus de 100 miles (plus de 160 km) de distance sur des chasseurs conventionnels comme les F-15 Eagles, les F-35 sont les chasseurs de combat qui peuvent potentiellement déjouer ces pièges.

Le rédacteur et spécialiste de la Défense Sébastien Roblin, en écrivant pour l’Intérêt National, déclare: «En comparaison, parce que la réduction de la section radar d’un avion furtif signifie qu’ils ne deviendra vulnérable au ciblage des radars qu’à courte portée, il peut plus facilement s’infiltrer entre les« bulles ». des radars de défense aérienne ennemis et emploie des armes guidées moins chères et à plus courte portée. Cela signifie que les F-35 peuvent opérer plus librement au-dessus de l’espace aérien ennemi, dès le «premier jour» d’un conflit. »

De plus, peut-être que si les deux avions de combat sont déployés dans une mission de combat qui implique de frapper les talibans ou l’EI, la furtivité n’est pas vraiment une exigence majeure, le besoin du moment étant la capacité de flâner au-dessus des zones de combat et de lancer des tirs nourris sur leurs cibles.

Les F-15 font l’affaire pour une telle mission car ils sont capables de transporter et d’effectuer une charge utile d’attaque au sol plus lourde sous l’aile.

Cependant, malgré cela, les F-35 avec leur suite de capteurs en réseau, pourraient être mieux adaptés pour une mission de cette nature, car ils seraient en mesure de localiser les positions ennemies et de partager ces renseignements avec leurs alliés.

Les F-15 sont supérieurs aux F-35 en ce qui concerne la capacité en charge des armes, les Eagle pouvant se vanter de porter une vingtaine de missiles contre le total de six du chasseur furtif, ce qui leur permet d’intercepter les bombardiers ennemis plus rapidement et de lancer des missiles sur eux.

Cependant, c’est là que la fonction furtive des F-35 leur donne un avantage supplémentaire car les avions peuvent passer inaperçus sur le radar des bombardiers ennemis et lancer des attaques surprises, ayant ainsi une plus grande possibilité de les abattre avant qu’ils ne  puissent fuir.

Bien que les deux ensembles de chasseurs remplissent des exigences différentes fixées par l’US Air Force, l’essentiel est qu’ils peuvent très bien fonctionner ensemble, du fait qu’ils apportent différentes options complémentaires. Parlant de l’intégration réciproque des deux avions de combat lors de la simulation, le colonel Chace a déclaré:

«Les commentaires des officiers-exploitants d’unités en place aujourd’hui ont été très positifs pour le F-35, non seulement en ce qui concerne ses performances, mais aussi la capacité d’adaptation de l’avion avec d’autres plates-formes. En particulier, chez Hill, l’intégration avec le F-15E (Strike Eagle) s’est très bien déroulée. Nous avons également démontré la capacité de lancer des bombes sur la cible. Toutes ces informations nous seront fournies lors des évaluations officielles de l’état de préparation du niveau supérieur de l’organisation. »

F-35 vs F-15: Why Qatari F-15 Eagles ‘Stand No Chance’ Against Israeli / Emirati F-35 Stealth Jets?

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.