Les chrétiens ont l’obligation morale de se ranger du côté d’Israël

Un rapport publié la semaine dernière en Allemagne indique que l’antisémitisme est toujours parmi nous. L’année dernière, le taux d’incidents antisémites a augmenté de 30 %. Alors que les ennemis d’Israël ne cachent plus leur désir de destruction, les efforts chrétiens pour le renforcer et aider à sa sécurité et à l’immigration des Juifs doivent être amplifier
L’année dernière, j’ai eu le privilège de prononcer un sermon diffusé dans toute mon Allemagne natale le « Dimanche d’Israël », un service spécial organisé dans les églises allemandes un dimanche une fois par an. C’est une tradition qui remonte aux premières décennies de la Réforme, mais à l’époque elle s’appelait «dimanche juif» et comportait souvent des messages antisémites. Cela se déroule généralement autour de Tisha B’Av, lorsque les Juifs pleurent la perte des deux temples de Jérusalem.

La liturgie a finalement changé, surtout après la Shoah et le jour a été changé en « Dimanche d’Israël », pour servir de temps aux églises pour souligner la loyauté éternelle de Dieu envers Israël. Mon message de l’année dernière portait sur l’importance de « l’écoute » pour le peuple et la foi juive, et je l’ai demandé dans l’une des églises « confessionnelles » qui ont défié Hitler et caché des Juifs aux nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

Cette activité montre que les temps et les gens peuvent changer. Mais la maladie de l’antisémitisme est toujours parmi nous, y compris en Allemagne, comme le révèle un rapport très inquiétant publié la semaine dernière.

Au total, 3 027 incidents antisémites ont été enregistrés en Allemagne l’année dernière, soit une augmentation d’environ 30 %. Alors que par le passé, les actes antisémites se déroulaient principalement dans les rues des villes, ces dernières décennies, ils ont inondé les plateformes numériques. Même des sites populaires comme Spotify contiennent d’énormes quantités de contenu antisémite et appellent au meurtre de Juifs, selon le Mouvement antisémite. Pas plus tard que la semaine dernière, des graffitis antisémites ont été peints à la bombe ici en Israël à Yad Vashem, tandis que l’équipe nationale de football israélienne a rencontré des huées discordantes au début de son match en Albanie. L’antisémitisme n’a jamais disparu, il ne fait que réapparaître sous différentes formes et dans de nouveaux lieux.

En tant que plus grande organisation chrétienne sioniste au monde, l’Ambassade chrétienne internationale à Jérusalem s’est engagée à combattre l’antisémitisme et à renforcer la position d’Israël dans le monde. L’antisémitisme mondial reste une menace sérieuse pour Israël et les Juifs de la diaspora. Qu’il s’agisse d’incitation verbale ou de violence physique contre les Juifs, aucun Juif dans le monde ne peut se sentir en sécurité. La seule réponse est une lutte sans compromis contre la vague montante d’antisémitisme dans le monde, alors que les sionistes chrétiens du monde entier se joignent à la bataille dans leurs pays et leurs villes contre ce fléau.

Dans le même temps, nous nous efforçons de ramener les Juifs du monde entier chez eux en Israël, le seul refuge véritablement sûr sur lequel le peuple juif peut compter. Nous croyons que le retour du peuple juif en Terre d’Israël est à la fois nécessaire et garanti dans les Écritures. Nous continuerons à accorder la priorité absolue à l’aliyah dans le cadre de notre solidarité avec le peuple d’Israël. La lutte contre l’antisémitisme et l’effort mondial pour rapatrier les Juifs de la diaspora méritent le soutien des chrétiens.

Sur la base de notre engagement envers ces principes, l’ICEJ a été profondément impliquée dans la vague d’immigration qui a commencé dans le contexte de la guerre russo-ukrainienne. Par exemple, des vols d’urgence ont été financés pour l’immigration de 820 immigrants juifs ces derniers mois. Il a également financé une équipe de secours à l’intérieur de l’Ukraine qui a évacué plus de 90 survivants de l’Holocauste des villes constamment bombardées, telles que Kharkiv, Marioupol et l’oblast de Kherson.

Au cours des trois dernières décennies, l’ICEJ a aidé près de 165 000 Juifs à immigrer en Israël. La semaine prochaine, nous accueillerons un autre vol de 160 immigrants juifs éthiopiens pour lesquels nous finançons l’aliyah en Israël. Au-delà d’amener ces nouveaux immigrants en Israël, nous voulons également les aider à s’adapter à la vie en Israël et nous assurer que le pays continue d’être l’endroit le plus sûr pour les Juifs du monde entier.

Ce n’est pas seulement la bonne chose à faire pour les chrétiens – c’est notre devoir moral. C’est une époque où les ennemis d’Israël ne se cachent plus et la vision de la destruction d’Israël. Même dans les pays éloignés d’Israël, ou où vivent très peu de Juifs, leur désir de nuire à l’État et au peuple juif grandit. Cela signifie que nos efforts pour protéger Israël doivent être encore renforcés.

Le peuple juif en Israël et dans le monde peut être assuré que l’Ambassade chrétienne internationale à Jérusalem est en train de renforcer son soutien parmi les chrétiens de tous les continents. Ce sont des chrétiens qui aiment Israël et prendront position contre l’antisémitisme, et ensemble nous gagnerons ce combat ! Nous continuerons à aider à ramener les Juifs chez eux en Terre Promise et à soutenir le droit d’Israël à se défendre contre toute menace. Nous croyons qu’Israël a le droit de vivre ici, dans la patrie de ses ancêtres, en paix et en sécurité.

Le Dr Jürgen Buhler est président de l’ambassade chrétienne internationale à Jérusalem (ICEJ) et titulaire d’un doctorat en chimie de l’Institut Weizmann

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.