Le pape François et le chef de l'Eglise orthodoxe Bartholomée s'agenouillent à l'entrée de la basilique du Saint-Sépulcre, à Jérusalem, le 25 mai 2014/crédits/photos : ANDREW MEDICHINI (POOL/AFP)
Pour la première fois depuis des siècles, dans le cadre d’un projet de restauration de l’édicule du Saint-Sépulcre à Jérusalem, des chercheurs ont dévoilé la pierre sur laquelle a été déposé le corps du Christ, selon les Chrétiens.

D’après le magazine National Geographic, la pierre considérée comme le tombeau du Christ, est recouverte d’une dalle de marbre datant au moins de 1555.

L’archéologue Fredrik Hiebert, de la National Geographic Society (NGS), qui participe au projet de restauration entrepris au mois de mai, a déclaré que l’équipe espérait « pouvoir enfin voir la surface de la roche originale sur laquelle, selon la tradition, le corps du Christ a été déposé ».

« Le marbre qui recouvre le tombeau a été retiré et nous avons été surpris de voir une grande quantité de minéraux. Après une longue analyse scientifique, nous serons finalement capables de voir la surface originale de la pierre sur laquelle le corps du Christ a été posé », explique-t-il.

L’édicule du Saint-Sépulcre est en phase de restauration, selon un projet exécuté par une équipe scientifique de  l’Université technique nationale d’Athènes, mené par le Professeur Antonia Moropoulou.

Ce projet de restauration offre aux scientifiques l’occasion d’examiner la surface originale de la tombe, et peut-être même d’établir une image plus précise du tombeau tel qu’il était il y a 2000 ans.

Nombre d’historiens ont longtemps cru que la grotte originale, identifiée quelques siècles après la mort de Jésus comme son tombeau, avait été détruite.

Mais selon Hiebert, des tests de radar ont permis de constater que les parois de la grotte sont encore debout – d’une hauteur de six pieds et reliées à un socle – derrière les panneaux marbrés de la pièce au centre de l’église.

L’édicule du Saint-Sépulcre a été restauré en 1810 suite à un incendie, mais de nouveaux travaux étaient requis après des années d’exposition à l’humidité et à la fumée de bougie. Une cage de fer a été construite autour du site par les autorités britanniques en 1947 pour le protéger, mais cette précaution reste insuffisante.

I24 News

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.