Le Qatar défie ses voisins et signe des accords économiques avec la Turquie et l’Iran
Gougenheim Evelyne le 27.11.2020 à 03:57

Sur fond de rapports faisant état d’une certaine chance de réconciliation dans le Golfe, le Qatar a littéralement planté un doigt dans les yeux depuis 48 heures à ses voisins – l’Arabie saoudite et les Émirats.

Aujourd’hui, le dirigeant Qatari Sheikh Tamim est arrivé en Turquie, où il devrait signer des accords de coopération économique et commerciale avec son collègue Erdogan.

La visite intervient au milieu de la grave crise de l’économie turque et du changement de direction d’Erdogan concernant la hausse des taux d’intérêt pour sauver la livre turque, qui s’est affaiblie de 40% l’année dernière.

L’objectif d’Erdogan sera d’amener des milliards du Qatar vers l’économie turque d’ici la fin de la visite. L’un des accords émergents est que le Qatar acquerra environ 10% de la propriété du marché des capitaux d’Istanbul.

Et comme si cela ne suffisait pas, le Qatar a signé mardi un protocole d’accord à Ispahan pour renforcer la coopération économique et commerciale avec l’Iran.

Le mémorandum encourage l’investissement privé ainsi que l’utilisation des ports de chacun des pays pour accroître le trafic commercial.

Il ne fait aucun doute que le Qatar agit avec défi envers ses voisins et pourrait tirer des encouragements du changement de président à la Maison Blanche en supposant que Biden adoptera une ligne plus stricte envers les Saoudiens et en particulier contre l’héritier saoudien qui a initié le boycott de Doha.

( Merci Mordehai Fitoussi)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.