Home France Le père de Johnny était collabo, pro-nazi, escroc et alcoolique.

Le père de Johnny était collabo, pro-nazi, escroc et alcoolique.

11
2551

Dur pour l’Artiste. Le père de Johnny était collabo, pro-nazi, escroc et alcoolique.

Les dix secrets de Johnny Hallyday dans Le Point : « Son père. La blessure et le grand absent. Léon Smet, artiste belge, court les cachetons avec des numéros de clowns et de danse, tente sa chance à Paris, travaille pour une télévision collaborationniste sous l’Occupation, quitte sa famille à la fin de la guerre, se réfugie en Espagne, puis tombe dans l’escroquerie et l’alcool. Le jour de son enterrement, en novembre 1989, son fils est le seul à suivre le corbillard ».

Dans crif.org un article récent de Marc Knobel : « Eddy Przybylski, plume émérite de La  Dernière Heure, avait publié en 2010, un livre sur Johnny. Il est interrogé. Question : le père de Johnny était collaborateur ?

Eddy Przybylski : Dès après son mariage, au lendemain de la Libération de Paris, il a quitté femme et enfant et il est parti en Espagne. Là où allaient se cacher beaucoup de collaborateurs.

De quoi s’agit-il ? D’origine allemande, Jacob Mar, le beau-frère du père de Johny travaille à Radio Paris, une station contrôlée par les allemands.

Cette radio est placée sous l’autorité de la direction de la Propaganda Abteilung Frankreich, d’où l’occupant véhicule sa propagande et ses doctrines antisémites. Une collaboration pour laquelle Jacob Mar sera condamné.

Après la guerre Jacob Mar aide Léon Smet à obtenir un poste de responsable des programmes de la chaîne de télévision allemande destinée aux troupes dans les hôpitaux, dont les studios sont situés dans la capitale.

Dans une longue interview de Libération, « L’Homme en noir », publiée en mars 2011, le rocker revient sur ce traumatisme et raconte…

« J’ai été traumatisé par mon enfance. D’avoir été abandonné par mon père à l’âge de 6 mois et par ma mère qui ne pouvait pas s’occuper de moi parce qu’elle était mannequin vedette chez Lanvin. J’ai été élevé par la famille de mon père, qui était un peu saltimbanque.

Ils me trimballaient partout dans les rues. La sœur de mon père était mariée à un prince abyssin, et – ce que je n’ai appris que plus tard, ils ne m’envoyaient pas à l’école par peur des représailles, parce que le prince avait été collabo, et que ça se savait un peu dans le quartier en bas de la rue Blanche. Quand j’ai eu l’âge de comprendre, ça m’a choqué… »

Johnny poursuit : « Mes copains étant juifs, j’étais très mal à l’aise. C’est pour ça qu’à l’époque je me suis inventé un père américain. Pour fuir tout ça. Mon service militaire en Allemagne, dans l’infanterie de marine, m’a fait du bien… ».

Par la suite et tout au long de sa carrière et dans le milieu du show biz, Johnny Hallyday côtoiera et fréquentera des Juifs. A un point tel que, sur Internet, certains sites extrémistes insinueront que Johnny pourrait être Juif, avant de proclamer : « Bonne nouvelle : Johnny Hallyday n’est pas Juif… ».

Dur pour l’Artiste. Le père de Johny était collabo, pro-nazi, escroc et alcoolique.

 

11 COMMENTS

  1. Percer un abcès. Amusant, ces fans qui se réfugient dans les légendes dorées plutôt que de voir la réalité crasse, quand elle est ce qu’elle est. Quant à la mythomane qui y voit une apparition de “soi-disant peuple élu”, la star en question a trouvé plus d’amis parmi les Juifs que d’amour de la part de son salop de paternel belgo-nazi. Ca défrise,

    • L’abcès, vous ne l’avez visiblement pas perçu, c’est se besoin typique de rabaisser l’autre pour exister. Et je ne prétends nullement que ce soit le cas de tous les juifs, bien heureusement ! Car, enfin… il n’existe aucune “réalité” entre le père de Johnny et celui-ci que celui d’une filiation biologique, filiation reniée de part et d’autre. Son “père” l’ayant abandonné peu après ça naissance, et Johnny l’ayant envoyé se faire foutre quand il s’est manifesté des années après que Johnny soit devenu célèbre.

      Quel rapport entre la vase qui entoure ce père inconnu, et quelqu’un comme Johnny qui est venu chanter en Israël en se moquant bien du qu’en-dira-t-on du milieu artistique, généralement hostile ?! Cet article est lamentable !

      • Cet article replace les choses dans leur contexte réel et ne prétend rien mettre en cause du personnage de Johnny du tout ni de sa vie toute entière, ni de sa vie privée, publique, intime ou connue. Donc les idolâtres et les censeurs gênés aux entournures, c’est la porte à côté.

        • Inutile de vous donner tant de peine, Marc. vous avez affaire à une pseudo contadictrice qui a son rond de serviette chez les ploucs de WordPress. Chez qui le “pseudo peuple élu autoproclamé” sonne comme un rappel constant de leur infériorité ontologique.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.