Le palestinisme, antithèse désespérée du sionisme©

10
373

Le palestinisme, antithèse désespérée du sionisme

Le 30 mars 2017, le Premier Ministre Benjamin Netanyahou a autorisé la création d’une nouvelle implantation juive dans la zone C de Cisjordanie (au nord de Ramallah) qui portera le nom de « Geulat Tzion ». Construite dans la vallée de Shilo, non loin de l’ancienne implantation d’Amona (dont la Cour Suprême israélienne a ordonné la démolition en février 2017), elle est destinée à accueillir les 50 familles qui y ont été délogées dans des conditions particulièrement traumatisantes. Uri Ariel, Ministre de l’Agriculture et membre du parti habayit hayehoudit s’est félicité de cette décision qui « va encourager le développement de la Judée Samarie ».

Naturellement, les critiques ont fusé chez les palestiniens, les Ong israéliennes de gauche et l’Onu, puisqu’il s’agit de la première création d’une implantation juive au cœur de la Cisjordanie depuis 25 ans, c’est à dire avant les accords d’Oslo. (Ils ont par ailleurs déploré l’approbation, par le cabinet du Premier Ministre, de la mise en vente, dans le même temps, de 2000 logements dans les implantations juives de Cisjordanie sur les 5700 dont la construction a été autorisée il y a de cela deux mois.

Pour Hanane Achraoui, dirigeante de l’Organisation de Libération de la Palestine : « Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son gouvernement de coalition extrémiste et raciste persistent dans leurs politiques systématiques de colonialisme, d’apartheid et de nettoyage ethnique en affichant un mépris flagrant pour les droits de l’Homme, l’indépendance et la dignité des Palestiniens »…. « Israël est plus intéressé par les gages à donner aux colons que par la recherche de la paix » (sic).

Pour l’Ong israélienne « Chalom Ahchav », la nouvelle implantation située dans un lieu « stratégique va fragmenter la Cisjordanie en assurant une continuité géographique d’une série de colonies avec pour objectif d’empêcher la création d’un Etat palestinien viable ». le mouvement a donc déploré « la décision de déclarer terre d’Etat 90 hectares de terre va permettre de légaliser, a posteriori, 3 implantations construites sans autorisation ». Naturellement, c’est le Premier Ministre qui est la cible de toutes ses attentions : « Netanyahu est l’otage des colons et place sa survie politique au-dessus des intérêts de l’Etat d’Israël. En cédant aux pressions des colons, Netanyahu conduit Israéliens et Palestiniens tout droit à une réalité à un seul Etat, synonyme d’apartheid » (sic).

Enfin, le secrétaire Général de l’Onu, Antonio Guterres a exprimé sa déception et s’est dit alarmé par la mesure qu’il a vigoureusement condamnée : « il n’existe pas de plan B pour les israéliens et les palestiniens qui doivent vivre ensemble dans la paix et la sécurité ». Pour lui, la mesure prise constituerait un obstacle à cette paix : « Les actions unilatérales menacent la paix et minent la solution de deux Etats ». Persistant dans les contre vérités, il a martelé : « Les activités de colonisation sont illégales au regard du Droit international» (sic).
Pour autant, la nouvelle implantation de Geulat Tzion ne constitue pas un obstacle à la paix entre israéliens et palestiniens ni n’est contraire au Droit international. Rappelons que la seule règle internationale applicable est celle du « droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ». Or, les palestiniens sont autonomes et disposent de structures de fonctionnement étatique, d’une part, sur la bande de Gaza où rien ne les empêche d’établir « l’Etat palestinien de Gaza », et, d’autre part, sur les zones A et B de Cisjordanie où ils peuvent également créer un autre Etat palestinien, en l’occurrence « l’Etat palestinien de Cisjordanie ». « Geulat Tzion » ne les en prive pas.

En outre, Geulat Tzion  est aménagée sur les terres de la Zone C sur lesquelles Israël dispose des plus larges prérogatives, administratives, civiles et militaires, en vertu des accords israélo-palestiniens d’Oslo.

Enfin le terme de paix est inadapté, puisque palestiniens et israéliens ne sont pas en guerre, bien au contraire : les accords sécuritaires avec le chef de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas sont scrupuleusement respectés. Il convient juste d’examiner les conditions d’une normalisation définitive des relations entre eux.

Le seul problème régional (qu’occulte la communauté internationale) est la thèse du combat contre Israël et l’attachement au principe d’éradication de l’entité sioniste, que bon nombre de palestiniens considère comme un principe identitaire : c’est notamment le cas du Hamas et des factions terroristes palestiniennes qui entendent lutter jusqu’à son avènement (très hypothétique).

Cette thèse que l’on pourrait nommer « le palestinisme » s’est encore illustré à l’occasion de « la journée de la terre et de la résistance en Palestine » célébrée, chez les palestiniens, le 30 mars 2017. Le Jihad Islamiques (qui est un des tenants de la théorie) a rappelé que « la bataille pour la défense de la terre ne s’arrêtera qu’après avoir récupéré toute parcelle de son sol, et que la résilience demeure le principal état du peuple palestinien tout au long des phases du conflit en cours, jusqu’à la récupération de notre droit entier sur la Palestine » (sic).
Il a également insisté sur le caractère sacré de la terre : « le peuple palestinien continue à défendre la sacralité de sa terre historique, face à toutes les tentatives d’affabulation et de falsification, qui furent et qui restent les principales justifications du vol et de la judaïsation de la terre » (sic). En somme, « La journée de la terre marque le refus de l’abandon de toute parcelle du sol de la patrie volée » (sic).

Il a en outre fustigé la soit disant «occupation» : « les projets de colonisation, quel que soit leur ampleur, ne donnent à l’ennemi de droit sur aucune partie de la terre bénie de la Palestine. L’occupation n’a aucune place sur notre terre, et nos mains atteindront ses soldats et ses colons, en les poursuivant et les empêchant de se stabiliser, jusqu’à leur retrait et leur défaite ». (c’est une forme d’auto persuasion).

Enfin, le mouvement terroriste a conclu en invitant les palestiniens à lutter jusqu’au bout  : « Il n’y a pas de solution partielle, la Palestine est une terre unie, du nord au sud, et du fleuve à la mer, une seule patrie qui refuse d’être partagée ou divisée » (sic). « Le mouvement du Jihad islamique en Palestine salue nos masses résistantes dans al-Quds, en Cisjordanie, à Gaza, et dans notre terre occupée en 48, qui s’accrochent à leurs maisons et qui ont inscrit l’épopée de la journée de la terre, avec leur sang et leurs sacrifices, et qui continuent à défendre avec honneur et dignité la patrie et l’identité, et salue notre peuple fier et stoïque malgré les souffrances de l’expulsion et de l’exil ». Pour ce qu’il en est de la détermination des palestiniens, citons : «  A cette occasion, nous confirmons notre attachement à nos racines, et à notre terre. Elle est ici. Elle est ici notre patrie. Nous ne partirons pas, en dépit des mesures atroces de l’occupation, en dépit de toutes les difficultés, de toutes les souffrances, et en dépit de ce silence d’une communauté internationale officielle complice, et avec le soutien de tous les solidaires de notre cause juste.  Nous allons continuer à donner notre sang pour notre terre de Palestine »… (Bref, les terroristes palestiniens n’entendent pas lâcher l’affaire).

Le problème ne vient donc pas d’Israël mais de l’idéologie palestiniste, véritable antithèse (désespérée) du sionisme. Bien évidemment (et sans vouloir prophétiser), il elle devrait disparaître avant Israël.

Par Maître Bertrand Ramas-Muhlbach

10 COMMENTS

  1. Vus avez dans votre Sud un Etat noble depuis toujours, c’est l’Egypte. A l’autre bout de la mer, le Maroc s’en sort tant bien que mal. Au milieu, la Tunisie pourrait retourner à une dictature éclairée non agressive genre Bourghiba. Enfin, dans votre Est la Jordanie doit être soutenue pour continuer à exister.
    Reste deux situations dans un bourbier épais, l’Algérie et la Lybie.
    L’intérêt d’Israel est de renforcer le plus possible ses liens avec les pays les plus fiables et se préparer à des conflits possibles ou probables avec les autres (Liban, Syrie, Iran, Turquie, Irak, etc.)
    Enfin, seul un pays capable de se défendre peut exister à long terme.

  2. Lol…les palestiniens vont avoir une terre , bientôt et une reconnaissance absolue de leur droits imaginaires , où ? en Europe bien sur lieu idéal pour eux , compte tenu des abrutis prêts à leur offrir tout et son contraire, je parle des Hamon, Melanchon et Macron , enfin de la “Gauche” en général , l’aide immédiate de la Suède et l’Iran, sera bien sur un plus pour favoriser ce rapprochement…

    Alors pourquoi , ne pas annoncer officiellement, qu’après la facilité de visas pour les 10 millions de jeunes algériens désœuvrés , ne pas renouveler cette opération pour un accueil massif de palestiniens, ils trouveraient enfin une terre accueillante prête a céder a tous leurs caprices et ils pourront enfin transformer cet Europe de la lâcheté avec Paris ou Oslo comme future capitale de la reconnaissance officielle de cette Palestine utopique créée avec les squatteurs clochards du monde arabe, pour devenir ce qu’ils font de mieux un désert … morale, une pauvreté endémique, une corruption avec un grand C et surtout imposer la charria comme politique unilatérale européenne unique, le rêve palestichien devenant réalité avec la bénédiction de l’ONU, de l’Unesco …lol avec OBAMA le fourbe, Kerry, Clinton , Hollande et la gauche mondialiste soutenue par les ayatollah.. comme parrains, pour bientôt , ? qui sait … ? à suivre

  3. le “Palestinisme”, c’est quoi encore cette aberration ?

    Le sionisme existe depuis que les romains, envahisseurs et sanguinaires,, ont chassé les juifs de leur terre ! Tous les juifs qui se sont installés en gola, durant des siècles ont rêvé de revenir à leur terre ; pas une fête, pas un shabat, pas un jour où chacun de nous n’a entretenu, ouvertement ou en silence, le rêve merveilleux de revenir à sa mère patrie.

    Nous nous sommes, tant bien que mal, installés ailleurs, nous nous sommes intégrés à toutes les cultures avec respect des autres, nous avons appris au contact de ces autres, nous ne nous sommes imposés nul part, nous nous sommes conduits en invités respectueux de nos hôtes et nous avons réussi le tour de force de nous développer dans un ailleurs qui ne s’est pas toujours bien conduit avec nous ; mieux, nous avons apporté de la culture et de la richesse à ceux qui ont bien voulu nous recevoir !

    Notre leitmotiv durant des siècles : “l’année prochaine à Jérusalem”!

    L’année prochaine, c’est maintenant, alors qu’on nous fiche la paix. Shalom Ackhchav, le hamas, El Baghdadi, Daech et cons….qu’ils aillent ailleurs pour apprendre à vivre, après , nous pourrons discuter sereinement.

    Hag Pessah sameah à tous ! Il n’est pas question que ces tordus me retirent la joie de savourer ce moment merveilleux où assis à table autour du seder de Pessah, nous penserons à nouveau, avec émotion, au miracle de ne plus être esclaves sous le plus despote de tous les despote : Pharaon……

  4. Bientot l’état d’Israel aura 80 ans, le succès et les avancées de cette état est fulgurant à cette allure dans les 80 années avenir Israël comptera la Syrie le Liban la Jordanie et l’Iraq et deviendra une des plus grande puissance mondiale et tous ça grâce à qui ????? HASHEM yishtabah shemo …

  5. C’est D…. Qui a donnait cette terre aux juifs pas les états ou autres , alors ne perdaient pas de temps , mais surtout ne faite pas perdre le temps aux israeliens car eux font avancé le monde et cette terre elle sera béni que pour les juifs et rien pour les autres , les squatteurs les voleurs de terre ,nous le voyons aujourd’hui encore comment ce pays (Israël) avance ,et comment le voisin (arabe) recule et revient au temps des chameaux ,il ne pourra pas avancé c’est un peu comme les sables mouvants , nous l’avons vu lorsque les habitants du gouch Katif son partis rien ne pousse rien ne ce construit le désespoir dans toute sa grandeur , alors pourquoi persister vous pourrez rien ni vous ni personne il n’y a que HACHEM qui décide même àvec l’aide des gauchistes israelien vous ne pourrez rien c’est cuit et recuit .

  6. les prophéties ne comptent pas pour des prunes !!!
    L’ETAT d’ISRAEL de la mer au Jourdain ( voire plus ds l’actuelle Jordanie) était la “Palestine” sous les Romains , la JUDEE SAMARIE était la Cisjordanie après l’agression de la Jordanie , et tout cela pour un temps …. les Romains sont partis , les jordaniens sont partis il reste le peuple légitime, le Peuple HEBREU sur sa TERRE qui a repris son nom d’origine “” JUDEE SAMARIE “”
    Et DIEU du temps d’ABRAHAM a fait Alliance avec son Peuple et a déclaré que JERUSALEM était sa demeure !
    lire les prophètes Zacharie , Ezéchiel, Daniel et d’autres !! Vous verrez que la moitié des prophéties se sont déjà accomplies et les autres arriveront ….

  7. Quoi qu’Israël donne aux “Palestiniens”, rien ne les satisfera. La preuve en est le retrait par Israël de la bande de Gaza dans l’espoir que, après avoir reçu ce qu’ils demandaient, ils s’en contenteraient. Non, jamais : “assez” !
    La bande de Gaza, remplie de jardins, de potagers, de vergers… est devenue un monceau de ruines…
    Ce ne sera jamais assez pour les Palestiniens, comme pour les nations d’ailleurs. En effet, tant que les Palestiniens n’auront pas la Terre d’Israël entière, ce ne sera jamais assez. Or, comme ils ne l’auront jamais, PUISQUE DIEU Y VEILLE ET METTRA SON VETO, en son temps à lui, eh bien, quoiqu’Israël fasse ou donne en faveur d’une PAIX, il n’y aura jamais de paix, sauf une PAIX UTOPIQUE.
    ça veut dire : ATTENTION ISRAËL ! Pour une PAIX UTOPIQUE, tu es en train de donner à l’ADVERSAIRE le bâton pour te battre…

  8. “avec pour objectif d’empêcher la création d’un Etat palestinien viable”

    Décidément on fera pas pire qu’un Juif de gôche.
    Depuis quand les implantations empêchent la création d’un état Palestinien “viable”?
    A Gaza, pas une implantation: Un Etat très loin d’être viable
    En Jordanie, pas une implantation: Un Etat pas viable non plus

    En réalité, y aurait-il un seul Etat qu’ils auraient pu “créer” (en admettant qu’ils en soient capables) et que l’on aurait pu appeler “viable”?

    Je ne le crois pas, pour être un Etat, il faut être une Nation et les “palestiniens” n’en sont pas une, pas plus que ne le sont les syriens, les libanais, les irakiens et les saouds (Tient tient, des états très très viables aussi ceux là).

    Mais bon, allons-y pour la création d’une 3e république bananière pour contenter les islamistes, c’est vrai qu’ils ont déjà prouvés à maintes reprises que c’est exactement ça qui les calmera!!

    Encore une fois, il y a t-il pire qu’un Juif de gôche ? Je ne le crois pas….

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.