Le n°2 de Khamenei inspecte la frontière israélienne©Vidéo

14
1227

Le N°2 de Khamenei, futur Guide Suprême au Liban, inspecte les positions du Hezbollah et de Tsahal à la frontière libano-israélienne

Les sources des renseignements militaires de Debkafile révèlent : Hojatoleslam Seyed Ebrahim Raisi a inspecté les positions militaires du Hezbollah et de Tsahal à la frontière libano-israélienne le 30 janvier 2018 (voir photo prise de l’intérieur de la délégation de Gardiens de la Révolution accompagnant Raisi).

Raisi est le favori à la succession de l’Ayatollah Ali Khamenei en tant que prochain guide suprême. Mercredi, il a fait la tournée de la frontière pour le compte de son patron, accompagné par des officiers de haut-rang des Gardiens de la Révolution et du Hezbollah. Ils lui ont présenté un exposé complet des préparatifs de guerre du Hezbollah,ainsi que des dispositions militaires de Tsahal e long de la frontière.

Raisi a d’abord participé, dimanche 28 (selon le Tehran Times),  à des discussions couvrant un large éventail de sujets avec le Secrétaire Général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, sur la situation dans la région, quand il est arrivé secrètement à Beyrouth vzndredi dernier, le 26 janvier (selon Debkafile : la date officielle peut être décalée pour raisons de sécurité : brouiller les pistes).

Hojatoleslam (« preuve de l’Islam » ou « autorité sur l’islam » : docte en Chari’a) Raisi a défié Hassan Rouhani lors de l’élection présidentielle de mai 2017 et a terminé second. Au cours de sa tournée, ce religieux a écouté, observé et a aussi apporté un discours d’encouragement aux troupes frontalières du Hezbollah, qu’on pourrait paraphraser de la façon suivante :

On peut, à présent, retrouver l’influence du Hezbollah en chaque pays musulman [i.e : principalement : Irak, Syrie, Yémen, Liban]. Elle imprègne les combattants palestiniens d’espoir qu’ils vont remporter leur combat sur tous ces fronts. Grâce à la “résistance”, les Palestiniens ont réussi à survivre contre Israël. Ils ont appris que le combat et l’opposition acharnée – et non les tables de négociation –  détermineront leur destin dans leur propre pays.

“Ce sont les capacités du Hezbollah au combat et elles seules, qui ont généré la résistance dans les pays islamiques [Intifada 2000, guerre civile en Syrie, Yémen, Kurdistan, Irak…]. Si Allah le veut, nous allons bientôt assister à la libération d’Al Quds [Jérusalem]!”

Nos sources militaires soulignent que Raisi est le deuxième chef Chiite de haut profil à se rendre en visite au Liban, au cours de ces dernières semaines, afin de procéder à un passage en revue très précis du dispositif militaire d’Israël le long de la frontière : el 2 décembre, Qais al-Khazali, commandant de la milice chiite irakienne  Aasaib Ahl al-Haq  inféodée à l’Iran, est venu réaliser une mission de surveillance pour le compte du Général Qassem Soleimani, des Brigades Al Quds et commandant de l’ensemble des fronts de guerre iraniens en Syrie et en Irak.

Sa mission était d’évaluer le déploiement possible de forces du Hezbollah et des renforts des milices chiites juste tout le long de la frontière nord : d’Idmit à l’ouest jusqu’à Metula à l’Est. Du même coup, il a servi d’éclaireur pour le passage ultérieur du n°2 iranien.

La visite du chef religieux iranien avait une connotation autant politique que militaire. Elle a été délibérément programmée pour coïncider avec le lendemain des pourparlers entre le premier ministre Binyamin Netanyahu et le Président Vladimir Poutine à Moscou le 29 janvier.

Le message, que Téhéran a relayé alors au Kremlin, est le suivant : non seulement Téhéran n’a absolument aucune intention de retirer sa présence militaire en Syrie, mais, l’Iran est, de surcroît, en plein processus d’expansion de ses branches armées au Liban, où il se confronte directement face à Israël

Netanyahu a prévenu le président russe, lors de leur rencontre à Moscou qu’Israël ne tolérerait pas la présence militaire permanente de l’Iran en Syrie ni l’établissement de ses usines de missiles de précison au Liban ni en Syrie.

Si Téhéran persiste dans ses stratagèmes et préparatifs d’agression, la guerre va vite devenir inévitable. Poutine a, alors expédié une délégation de très haut-rang stratégique en Israël, comme on l’a révélé la semaine dernière, dont le but aurait été d’examiner toutes ces questions en détail, soit les risques d’embrasement et les possibilités d’éviter que la situation ne devienne explosive.

Ces responsables stratégiques russes sont arrivés jeudi 1er février. Ils sont dirigés par Nikolaï Patrushev, le chef du Conseil de Sécurité de la Fédération de Russie et la délégation  comprenait les vice-ministres des affaires étrangères, de la Justice et de l’Intérieur (sécurité du territoire, équivalent Shin Bet ou DGSI), ainsi qu’un groupement de généraux de l’armée et des renseignements militaires. La délégation a commencé à travailler à sa mission.

Khamenei’s No. 2 in Lebanon, inspects Hizballah, Israeli border formations

14 COMMENTS

  1. Ça arrive ça arrive, tout vient à celui qui sait attendre, encore une petite imbécilité des arabes et Israël les mettra sous terre, cette fois ce ne sera pas comme la dernière guerre, mais je rêve, ils le savent bien, et je ne pense pas qu’ils vont provoquer Tsahal, mais qui sait, avec eux tout est possible, Inch’Allah…

  2. Entièrement d’accord avec Rachèle Boker :
    “Que le peuple Juif reste debout, solidaire et toujours sur ses gardes.”
    J’ajouterais, qu’il n’abandonne pas sa foi et prie afin que D’ l’aide et le protège.

  3. ” Si Allah le veut nous allons bientôt libérer Al Qods ” Et si Dieu le veut nous allons bientôt renvoyer Satan chez lui dans son Enfer !!!

  4. Au Liban nos ennemis concoctent une agression ? on les attend au tournant comme le dit l’expression française populaire ! Ephraïm – Jérusalem .

  5. Je conseillerais à Hojatoleslam (« preuve de l’Islam » ou « autorité sur l’islam ») de lire le Coran et notamment tous les passages qui promettent la souveraineté du peuple juif sur sa terre avant de prétendre en chasser au nom d’A.llah.

  6. Je me demande, pour ma part, qui de L’iran ou de la Turquie va attaquer l’autre en premier pour accéder au “Pouvoir suprême” de voler à Israël son gaz et son pétrole de Méditerranée et plus…..?

    Après avoir parqué leurs “frères” musulmans palestiniens dans des camps (à l’origine, l’idée est de Arafat zikhrono lo brakha), voilà qu’ils les laissent misérables et affamés, tout en leur faisant croire hypocritement, qu’ils ne leur veulent que du bien, pour ensuite mieux accuser Israël de tous les maux du monde ?

    Quel machiavélisme ! Quelle inhumanité ! Ensuite, ceux qui ne connaissent pas le problème, ceux qui ne connaissent pas cet aspect si sombre de ce peuple qui se dit uni et unique de l’Afrique à l’Océanie en passant par le moyen orient, veulent nous donner des leçons …

    Tous le peuple juif et ses amis, restons debout et toujours en éveil, solidaire contre l’absurdité et l’horreur de cette poubelle puante !

  7. Il va vraiment falloir renvoyer ce sale pays à l’âge de pierre !
    Ce combat ne méritera pas la mort d’un seul israélien, ce sera très vite La Bombe et rien d’autre !

  8. PauvreLiban. En même temps il tolère les terroristes sur leur sol. Faut pas venir pleurer si Israël se défend. Mais Israel devrait veiller et non répondre à ces provocations sournoises. Sinon il faut se défendre a la moindre attaque.

    • La seule solution c est la loi du talion à l époque hamelekh David je pense que ça ne se serait pas passé comme celà. Il faut savoir répondre à l agression de l Iran et si nécessaire neutraliser son adversaire. Faut arrêter de se lamenter faut rentrer dans le tas.

    • Tamara, Israël ne fait que cela depuis des années : notre pays se défend à la moindre attaque….Croyez vous que nous ayons un autre choix ?

    • Les Iraniens sont fauchés comme du blé La France devra, comme a son habitude ravaler les contracts et baisser la culotte. Une bonne lecon une fois pour toutes>

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.