Loi juive et médecine : une des spécialités du Rav Wozner

Parmi les grandes qualités du Rav Wozner zts’l, décédé il y a quelques jours à l’âge de 102 ans, on peut citer son grand intérêt et ses compétences dans un domaine très particulier : les liens entre la loi juive et la médecine.

Cette ouverture, dont il est l’un des initiateurs, s’est effectuée parallèlement aux grands progrès enregistrés ces dernières années par la médecine moderne.

Le Rav Wozner était le président du comité de la Halakha de l’hôpital Maayanei Hayeshouah de Bné Brak, accueillant un grand nombre de patients orthodoxes. L’établissement suivait scrupuleusement ses directives et ses décisions halakhiques.

Lors des festivités marquant le 20e anniversaire de la fondation de l’hôpital, il y a cinq ans, un symposium a réuni un grand nombre d’autorités religieuses. Le Rav Wozner a alors pris la parole pour parler de l’importance de prolonger la vie humaine.

Il a alors déclaré : « Les progrès de la médecine moderne ont apporté au monde une grande bénédiction, avec par exemple les opérations du cœur. Nous saluons ces progrès mais nous désapprouvons certaines des lois appliquées par le monde de la médecine qui sont contraires à la Loi Juive, notamment en ce qui concerne la durée de la vie ».

 
Hospitalisé depuis plus d’un mois dans un état grave, sa santé s’était peu à peu dégradée et il s’est éteint entouré des siens. Il était âgé de 102 ans.

Le Rav Shmouel Halevy Wozner, considéré comme le plus grand décisionnaire du monde hassidique de la génération, est décédé juste avant le début de la fête de Pessah. Hospitalisé depuis plus d’un mois dans un état grave, sa santé s’était peu à peu dégradée et il s’est éteint entouré des siens. Il était âgé de 102 ans.

Dans sa jeunesse, le Rav Wozner a étudié auprès du Rav Meir Shapira, fondateur du Daf Hayomi, à la Yeshiva des H’ah’mei Lublin en Pologne. Avant la Shoah, il s’est marié et est monté en Eretz Israël avec son épouse.

Le jeune couple s’est installé à Jérusalem et le Rav Wozner a alors suivi l’enseignement du Rav Shimshon Aaron Polonsky. Il a ensuite exercé les fonctions de rabbin dans le quartier de Guivat Shaoul et a étudié au Bet Hamidrash Ohel Tora. 
     
Vers le milieu de sa vie, le Rav Wozner a décidé d’aller s’établir à Bné Brak. Encouragé par plusieurs grandes autorités religieuses, dont le Hazon Ich, il a créé la Yeshivat H’ah’mei Lublin, rappelant celle qu’il avait fréquentée dans sa jeunesse et qui avait disparu dans la Tourmente. Au fil des années, il est devenu le plus grand décisionnaire du monde hassidique d’Israël, suivi également dans une large mesure par le milieu orthodoxe. 

Le fils aîné du Rav Wozner, Rav Hayim Meir Wozner, a dirigé pendant des années une communauté de Hassidei Satmar à Londres. Mais il y a six ans, il a quitté l’Angleterre pour vivre à côté de son père et l’aider dans la gestion de ses institutions. Ses autres fils, ses filles et ses gendres ont également suivi la voie qu’il a tracée. Yehi Zihro Barou

Claire Dana-Picard de Chiourim.com
Date article : 5 avril 20H01

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.