This handout photograph taken and released by Turkish news agency DHA (Demiroren News Agency) shows Antalyaspor's Israeli forward Sagiv Jehezkel displaying a bandage on his wrist reading "100 days. 07/10" after scoring a goal during Turkish Super league match between Antalyaspor and Trabzonspor at Corendon Airlines Park Antalya Stadium, in Antalya on January 14, 2024. A Turkish court on January 15, 2024, released pending trial an Israeli footballer Sagiv Jehezkel, who was detained after displaying a message referring to the Israel-Hamas war during a first division match, the DHA news agency reported. Jehezkel, 28, displayed a bandage on his wrist reading "100 days. 07/10" next to the Star of David after scoring a goal for Antalyaspor against Trabzonspor on January 14, 2024. (Photo by Handout / DHA (Demiroren News Agency) / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / DHA (Demiroren News Agency) " - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS

Sagiv Yehezkel a déposé une plainte auprès de la FIFA contre Antalyaspor : « Préparer une dure bataille juridique »

Environ un mois après avoir été sanctionné et exclue de son équipe turque après avoir célébré un but en marquant  un hommage au 100e jour de captivité de centaines d’Israéliens à Gaza par le Hamas. Dans le même temps selon les derniers rapports en Turquie, le club l’avait obligé à reprendre son entraînement, l’Israélien a décidé de déposer une plainte contre le club auprès des institutions judiciaires autorisées par la FIFA.

Yehezkel dans un geste, il y a environ un mois, AntalyasporEzéchiel avec ce geste de solidarité, il y a environ un mois . Photo de : Antalyaspor

Au nom des avocats Roi Rosen et Tal Segev, représentant Shagiv Yehezkel, une déclaration a été faite : « Il y a plus d’un mois, Shagiv Yehezkel a été expulsé du club de football d’Antalyaspor de manière unilatérale, cruelle et clairement illégale. non-paiement des salaires et en raison de considérations financières inappropriées. À partir de là, Shagiv, par l’intermédiaire de ses représentants, a fait tout ce qui était en son pouvoir pour parvenir à une sorte d’accord avec le club afin de laisser derrière lui cet épisode difficile et triste et de poursuivre son la vie d’athlète professionnel.

Il est également écrit : « Malheureusement, il semble que le club de football turc ne soit pas satisfait des énormes dommages qu’il a causés au joueur et veut continuer à lui faire du mal, d’une manière terriblement cynique. Puisqu’il n’y avait pas d’autre choix pour répondre. , une action en justice a été déposée aujourd’hui contre le club, auprès des institutions judiciaires compétentes de la FIFA. Le club d’Antalyaspor a causé de graves dommages au défendeur et nous sommes déterminés à agir par tous les moyens légaux pour épuiser pleinement ses droits. Nous sommes prêts à affronter une bataille juridique dans laquelle nous sommes convaincus qu’à la fin, la justice sera rendue.« 

« Cette affaire est montée de toutes pièces pour humilier Israël »

Les footballeurs hébreux qui évoluent dans le championnat turc se comptent sur les doigts d’une main. L’un comme l’autre n’étaient en tout cas pas connus jusqu’ici pour leurs engagements extra-sportifs. Sur les réseaux sociaux du premier, aucune publication ne peint le portrait d’un homme politisé, encore moins d’un indéfectible partisan du régime de Benyamin Netanyahou et de ses alliés .

« Cette affaire est montée de toutes pièces pour humilier Israël, et tout cela en réaction à un simple geste humanitaire », a indiqué la famille du joueur au média Ynet. « Je n’ai rien fait pour provoquer qui que ce soit. Je ne suis pas pour la guerre. Il y a des Israéliens retenus en otages à Gaza », aurait de son côté assuré l’intéressé face aux policiers, à en croire une chaîne de télévision locale.

Lundi matin, le ministre israélien de la Défense, Yoav Gallant, a qualifié la détention de Yehezkhel de « scandaleuse », affirmant que la Turquie était une branche du Hamas. L’international a été rapatrié à Tel-Aviv via un avion affrété par le gouvernement. Le président de la Fédération israélienne de football, Shino Zoertz, a de son côté fait appel auprès de la Fifa.

Une sévérité tout sauf surprenante

Ce n’est pas la première fois que les tensions géopolitiques liées au conflit israélo-palestinien débordent sur les terrains. En 2017, une équipe de basket israélienne avait reçu l’interdiction d’aller disputer un match de Coupe d’Europe à Gaziantep, en Turquie, près de la frontière syrienne, en raison de menaces sécuritaires « exceptionnelles ».

En France, aussi, certaines prises de position de sportifs sur ce sujet ont débouché sur des sanctions. Les contextes sont certes différents mais on pense au footballeur algérien de l’OGC Nice Youcef Atal, condamné en première instance pour provocation à la haine – il a fait appel – et suspendu par la LFP. Ou à l’ancienne basketteuse Émilie Gomis, exclue ces derniers jours de son rôle d’ambassadrice des Jeux.

JForum.fr avec www.israelhayom.co.il et www.leparisien.fr

Après avoir affiché un modeste message de soutien aux Israéliens otages du Hamas – « 7/10, 100 jours » et une étoile de David –, Sagiv Yehezkel a dû être rapatrié en Israël après avoir été exclu de son club turc, Antalyaspor. AFP/DHA/Demiroren News Agency

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires