Le fondateur de WhatsApp fait un don record de 2 millions de dollars à l’AIPAC

Jan Koum, entrepreneur de 46 ans déjà à la retraite, devient le plus grand donateur en nom propre du lobby pro-israélien pour soutenir la participation de l’AIPAC aux primaires démocrates

JTA – Le fondateur de WhatsApp, Jan Koum, est devenu le plus grand donateur en nom propre du comité de campagne de l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC), dépensant 2 millions de dollars pour soutenir la participation de l’AIPAC aux primaires démocrates de cette année.

Le don magistral, effectué en juin et révélé en début de semaine dans un communiqué de la Commission électorale fédérale, marque une entrée dans le monde du financement des campagnes pro-israéliennes pour Koum, un Juif d’origine ukrainienne dont la fortune est estimée à plus de 10 milliards de dollars.
Jusqu’à présent, les plus grosses sommes versées au super PAC de l’AIPAC, connu sous le nom de United Democracy Project, étaient des dons d’une valeur d’un million de dollars de la part de Haim Saban, Paul Singer et Bernard Marcus.
Le timide Koum a fait profil bas ces dernières années suite à la vente de WhatsApp à Facebook, en 2014 dans une transaction de 22 milliards de dollars et de son retrait du conseil d’administration de Facebook, en 2018. Des articles récents de la Jewish Telegraphic Agency ont révélé que Koum jouit de sa retraite anticipée en ayant créé une fondation caritative de plusieurs milliards de dollars consacrée aux causes juives.
Sa fondation a donné près de 140 millions de dollars de 2019 à 2020 à environ 70 organisations caritatives juives différentes travaillant aux États-Unis, en Europe de l’Est et en Israël. En toute discrétion, Koum est ainsi devenu l’un des plus grands donateurs au monde pour les causes juives.
Au moins quelques-uns de ses dons reflètent ses opinions politiques de droite sur Israël. Des dons de 600 000 dollars sont allés à la Fondation Maccabee Task Force, une organisation fondée par feu le méga-donateur républicain Sheldon Adelson pour soutenir la défense d’Israël sur les campus universitaires. La fondation a également donné 6 millions de dollars aux Amis d’Ir David, la branche américaine de collecte de fonds d’Elad, un groupe qui tente d’étendre l’implantation juive dans certaines parties de Jérusalem-Est, majoritairement arabe, et 175 000 dollars au Fonds central d’Israël, qui a été accusé de soutenir des extrémistes violents en Israël.
Le United Democracy Project de l’AIPAC a dépensé jusqu’à présent quelque 21 millions de dollars dans des campagnes primaires démocrates visant à soutenir les candidats pro-Israël qui se présentent au Congrès, souvent contre des candidats qui ont exprimé de vives critiques à l’égard d’Israël.
Le groupe de lobbying pro-israélien a remporté sa plus récente victoire cette semaine lorsque le candidat qu’il soutenait dans la primaire du 4e district du Congrès du Maryland a été élu. Le super PAC avait dépensé près de 6 millions de dollars pour soutenir Glenn Ivey et non Donna Edwards, considérée comme étant plus progressiste.
Par ASAF SHALEV  fr.timesofisrael.com

Le co-fondateur et PDG de WhatsApp, Jan Koum, s’exprimant lors d’une conférence au Mobile World Congress à Barcelone, en Espagne, le 24 février 2014. (Credit : AP Photo/Manu Fernandez)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.