Israelis protest against Israeli prime minister Benjamin Netanyahu outside Prime Minister official residence in Jerusalem on July 25, 2020. Photo by Olivier Fitoussi /Flash90 *** Local Caption *** שמאל משטרה ירושלים הפגנה בלפור

Des restrictions accentuées en matière de Covid sont bloquées par une controverse autour des manifestations de protestation

La discussion des ministres du cabinet au sujet du coronavirus et de mesures de confinement plus strictes s’est résumée mardi 22 septembre à un débat sur une demande d‘interdire les manifestations antigouvernementales de masse qui se déroulent chaque semaine devant la résidence du Premier ministre à Jérusalem.

Ils ont tous reconnu qu’il n’y avait pas d’autre choix que d’imposer des sanctions plus sévères puisque le verrouillage actuel imposé vendredi dernier est inadéquat et loin d’être pleinement respecté par le public. Les hôpitaux préviennent que si le nombre de patients gravement malades dépasse les 900 à 1000 d’ici la semaine prochaine, comme le prévoient les experts de la santé, le personnel médical ne sera pas en mesure de maintenir son excellence actuelle de traitement dans l’un ou plusieurs des services hospitaliers.

Cependant, le plan pour la prochaine étape du confinement présenté aux ministres par le directeur du coronavirus Ronni Gamzu oscille autour d’un débat majeur. Ses recommandations de fermer les synagogues ou de maintenir les prières du Yom Kippour en plein air se sont attirées un ultimatum de colère de la part des ministres religieux et des rabbins: tant que des milliers de manifestants sont autorisés à se rassembler de près sans masques semaine après semaine à Jérusalem, aucune limitation sur les rituels religieux ne pourra être acceptée, ont-ils insisté.

Il a également été avancé que les manifestations tournent en dérision les restrictions sanitaires et sont à l’origine d’une désobéissance publique généralisée. Les ministres de Kahol Lavon, soutenus par le procureur général, étaient tout aussi catégoriques sur le maintien à tout prix des manifestations conformément aux principes démocratiques.

Après de longues heures de débat, les ministres ont décidé de se réunir à nouveau mercredi pour rechercher un format de manifestations répondant aux normes sanitaires.

Le Premier ministre Binyamin Netanyahu, qui est resté en dehors du débat jusqu’à présent, est intervenu avec ces remarques: «Nous comprenons tous, y compris la gauche, que nous sommes en état d’urgence. Après avoir entendu les experts développer l’immense danger que représentent les rassemblements bondés, je dois souligner que la nation tout entière est forcée d’accepter des contraintes strictes, à l’exception d’un groupe de manifestants qui réclament des privilèges spéciaux. Il a ajouté: «Nous sommes obligés de rester à un kilomètre du Mur occidental, mais des gens de tout le pays peuvent se rassembler près de la résidence Balfour.» Netanyahu a souligné: «Il doit y avoir une seule loi pour tous – prières et manifestations, sinon le public ne prêtera aucune attention aux directives sanitaires et nous verrons l’infection à coronavirus se propager à une échelle horrible.»

Chiffres du ministère de la Santé pour mardi soir: un total de 193 374 infections dont 3 858 nouveaux cas; 51 338 cas actifs, dont 668 en hausse sont actifs. Au total, 1 285 victimes ont perdu la vie depuis l’épidémie de mars.

Tougher covid restrictions stalled by tussle over protest demonstrations

2 Commentaires

  1. la bêtise est la qualité humaine la plus contagieuse. Suède et pays bas ne portent pas de masques, ne confinent pas, et la grippette ( un peu grave si on ne la prévient pas chez les plus fragiles et les obessionnels de la propreté qui manquent donc de défenses naturelles) ) est quasiment terminée . Pourquoi vouloir faire peur et agiter le golem covid, ? c’est quand il va s’effondrer avec l’éclat de la vérité que les choses iront très mal pour les politiciens et exploiteurs teva and co

    • Ce n’est pasune petite grippe!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
      La personne contaminée par le corona avec qui j’ai été en contact, ce qui m’oblige à rester en isolement ces jours-ci, m’a raconté au téléphone comment c’est.
      Il m’a mis en garde: « Tu as de la chance de ne pas avoir été contaminé par moi. Dorénavant, tu suspectes tout le monde d’être porteur du virus. Tu ne sors qu’en extrême nécessité. Tu maintiens la distance comme si chacun allait te poignarder. Cette maladie, il t’est interdit de la contracter. Tu ne prends pas de risque sous aucun prétexte. Au début, comme pour la grippe, la fièvre monte et descends, et après, tu frôles la mort. La koupat holim ne peut assurer. Ils te répondent au téléphone après deux heures d’attente en ligne parce qu’ils sont submergés d’appels. Ils n’ont pas pu m’envoyer un gars avec un oxymètre, pour mesurer le pourcentage d’étouffement.. Ton dos est fracassé. Ta poitrine explose et tu sens que ton coeur va s’arrêter de battre. Tu es allongé avec la fièvre de cheval sans pouvoir bouger le petit doigt, la mort quoi. L’ambulance arrive et ils te prennent dans un hosto à l’autre bout du pays à Tel Hashomer parce qu’à Jérusalem, il n’y a plus de place »
      « Et ta femme et tes enfants », je lui demande. « Elle aussi et les enfants également sont malades ».
      « Comment vous mangez, comment vous faites? » il me répond: « mon appartement c’est comme un temple aztèque, les gens du quartier viennent et déposent devant la porte toute sorte de nourriture par terre, comme des offrandes ».
      Comment tu vas maintenant? « Seulement depuis ce matin, ça va un peu mieux »
      Voilà comment la purée de ce maudit virus peut démolir quelqu’un de jeune en bonne santé qui n’a même pas été défini comme malade grave. Imaginons la hasra des malades gravement atteints, Dieu préserve.
      Par conséquent, en ce début d’année 5781, moins d’une semaine avant Yom Kippourim, il est recommandé aux irresponsables de faire repentance, de faire techouva, ceux qui dédaignent les consignes du ministère de la santé en nous sortant des théories oiseuses, ceux qui donnent priorité à leur caprices de gosses attardés et de pseudo piété ou d’approches politiques loufoques pour qu’elle soient satisfaites au détriment de la santé publique.
      Leur irresponsabilité nous met TOUS en danger, met nos santés et nos vies en danger.
      Bonne santé à tous, et à toutes. Que personne n’accueille cet antisémite, le covid 19 dit « corona », ymah shemo vezikhro
      Avec amour d’Israel
      Meïr Ben-Hayoun

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.