Les organisations juives d’Afrique du Sud ont vivement réagi aux menaces du gouvernement de punir les étudiants qui visiteraient Israël.

Manifestation à Johannesburg contre l'opération Bordure protectrice à Gaza (Crédit : RODGER BOSCH / AFP)

Manifestation à Johannesburg contre l’opération Bordure protectrice à Gaza (Crédit : RODGER BOSCH / AFP)

Obed Bapela, un vice-ministre du bureau du président Jacob Zuma, a accusé les étudiants, qui ont visité Israël récemment sous les auspices du Forum Afrique du Sud Israël, de discréditer le parti du Président et a déclaré que le parti allait les “convoquer” pour les soumettre à une enquête en règle.

Le directeur du Forum Afrique du Sud Israël, Dan Brotman, a déclaré au quotidien israélien Haaretz que «certains des participants, qui seront les leaders de demain en Afrique du Sud, subissaient une énorme pression afin de les dissuader de venir en Israël et certains ont reçu des menaces d’expulsion de leurs partis politiques.

CAN

Additif (12 Juillet 2015)

La communauté sud-africaine de Raanana a rencontré les jeunes dirigeants d’Afrique du Sud, grâce à une visite organisée par le Forum Afrique du Sud d’Israël (SAIF). Cet événement rare a permis de mieux se comprendre les uns les autres. «Ils sont vraiment venus avec un esprit ouvert,”a observé Dan Brotman, le directeur de la SAIF. Certains des participants seront les leaders de demain en Afrique du Sud. Tous étaient sous une énorme pression car ils avaient reçu des menaces d’exclusion de leurs partis politiques. Certains des participants ont déclaré qu’ils soutenaient le mouvement “boycott d’Israël” parce que «l’objectif n’est pas d’en faire des pro-israéliens, mais de leur exposer un récit qu’ils ne peuvent vraiment pas entendre en Afrique du Sud “.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.