Le propriétaire de Beitar Moshe Hogeg, à gauche, et Naum Koen en Israël le 27 novembre 2020 (Autorisation de Moshe Hogeg)

Accord historique entre le Beitar Jérusalem et un sheikh des Emirats !

Ce qui était inimaginable il y a quelques mois encore devient aujourd’hui réalité : le sheikh Hamed ben Khalifa al-Nahyan et les dirigeants du club de football Beitar Jérusalem ont signé un accord qui accordera 49% des parts de la société au sheikh. En échange, il injectera plus de 300 millions de shekels dans le club sur dix ans. Ce montant servira essentiellement à l’amélioration des infrastructures et l’acquisition de vedettes internationales. Par ailleurs, un nouveau conseil d’administration sera nommé, qui comprendra Mohammed ben Hamed ben Khalifa, le fils de l’acquéreur.

Moshé ‘Hogeg, propriétaire actuel du club a déclaré : « A la veille de Hanouca, la menora du Beitar s’illumine d’une nouvelle et particulièrement émouvante lumière. Nous mènerons ensemble notre club vers de nouveaux jours de coexistence ».

Ce qui est particulièrement impressionnant dans cet accord, est que le sheikh émirati investit dans un club qui est identifié à la droite israélienne et dont une partie des supporters est parfois accusée d’attitude anti-arabe.

Photo Flash 90

Emirati royal en pourparlers sur l’achat du club de football Beitar de Jérusalem

Un membre de la famille royale des Émirats arabes unis a officiellement annoncé son intérêt pour l’achat de la moitié de l’équipe de football israélienne Beitar Jerusalem.

Le cheikh Hamad bin Khalifa Al Nahyan a envoyé vendredi aux représentants du propriétaire israélien de l’équipe, Moshe Hogeg, une lettre d’intérêt en attendant les évaluations de l’équipe d’Al Nahyan, a appris la Jewish Telegraphic Agency.

S’il est conclu, l’accord sera l’une des premières transactions majeures signées entre les parties israélienne et émiratie depuis que les Émirats arabes unis et Israël ont normalisé leurs relations le mois dernier.

Selon un rapport publié en octobre par le site d’informations sportives One en Israël sur des discussions entre Hogeg et des acheteurs émiratis anonymes, Hogeg demande plus de 100 millions de dollars de ventes et d’investissements ultérieurs.

L’accord, où Hogeg est représenté par l’homme d’affaires juif émirati Naum Koen du NY Koen Group, serait également un jalon dans l’histoire du club de football israélien, qui est associé à l’extrême droite israélienne et que Hogeg a essayé de faire. se réhabiliter en s’attaquant au problème notoire du racisme de certains de ses fans.

Hogeg a signé avec plusieurs joueurs arabes et musulmans depuis qu’il a acheté le club, des mouvements qui ont aliéné les membres du club de supporters d’extrême droite connu sous le nom de La Familia.

Vendredi, le maire de Jérusalem, Moshe Lion, s’est entretenu avec Hogeg et Al Nahyan, leur disant lors d’une conférence téléphonique qu’aujourd’hui était «un grand moment» pour la ville en raison du lancement officiel de pourparlers sur l’achat de son équipe de football la plus connue.

PAR CNAAN LIPHSHIZ

JTA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.