L’Autorité palestinienne est en contact direct avec la campagne de Biden, selon des responsables de l’AP

Deux hauts fonctionnaires anonymes affirment qu’un homme d’affaires palestino-américain a aidé à établir une ligne de communication ; Ramallah voit la victoire annoncée de Biden comme une ouverture possible pour un dialogue renouvelé après quatre années «  catastrophiques  » d’administration Trump

La ligne média|
Publié le: 11.02.20, 13:04
Deux hauts responsables palestiniens ont confirmé que l’Autorité palestinienne maintient des canaux de communication directs avec la campagne du candidat démocrate américain à la présidentielle Joe Biden.
Les responsables, qui se sont exprimés sous couvert d’anonymat, ont déclaré qu’un homme d’affaires palestino-américain avait aidé à établir un contact entre l’Autorité palestinienne et les principaux conseillers de Biden.

Le vice-président de l'époque Joe Biden rencontre le président palestinien Mahmoud Abbas à Ramallah en 2016

Le vice-président de l’époque Joe Biden rencontre le président palestinien Mahmoud Abbas à Ramallah en 2016
«Le dialogue avec le candidat démocrate est important pour les dirigeants», a déclaré l’un des responsables.
«Nous voulons faire savoir à M. Biden que nous sommes disposés et prêts à lui parler
Les responsables de l’Autorité palestinienne ont fermement condamné les politiques du président sortant, Donald Trump. Sous Trump, les États-Unis ont reconnu Jérusalem comme la capitale d’Israël et y ont déplacé leur ambassade depuis Tel Aviv. L’Autorité palestinienne revendique Jérusalem-Est comme la future capitale d’un État palestinien.
En réponse, les dirigeants palestiniens ont coupé le contact avec l’administration Trump et ont refusé d’entamer des pourparlers dirigés par les États-Unis avec Israël dans le cadre du soi-disant accord du siècle, qu’ils ont rapidement rejeté comme biaisé envers Israël.
Washington a également mis fin à des millions de dollars d’aide financière annuelle à l’AP et a ordonné la fermeture du bureau de l’Organisation de libération de la Palestine dans la capitale américaine.
L’AP a proclamé que sous Trump, les États-Unis n’étaient plus un intermédiaire honnête pour négocier la paix. Biden, d’un autre côté, est étroitement associé à l’administration Obama, considérée par les Palestiniens et la plupart des Israéliens comme ayant été beaucoup plus favorable aux aspirations palestiniennes et iraniennes.

Jared Kushner et Mahmoud Abbas se rencontrent à Ramallah en 2017

L’assistant de la Maison Blanche Jared Kushner et le président palestinien Mahmoud Abbas se rencontrent à Ramallah en 2017
( Photo: Getty Images )
« Nous sommes sûrs que s’il gagne, il réaffirmera la position américaine sur la solution à deux États et ordonnera la réouverture du bureau de l’OLP à Washington », a déclaré le deuxième responsable de l’AP.
Jihad Harb, analyste politique pour plusieurs médias palestiniens, dit que les Palestiniens regardent les campagnes électorales avec un grand intérêt car quiconque gagnera aura un impact majeur sur la cause palestinienne.
« Il n’est pas surprenant qu’il existe des relations avec les partis américains », a-t-il déclaré.
«Les Palestiniens ont rétabli des relations avec un segment important de la direction du Congrès ces dernières années», a-t-il déclaré.
«Le Parti démocrate a une majorité à la Chambre des représentants, et il existe certainement des canaux de communication.»
Harb dit que l’Autorité palestinienne est convaincue qu’en tant que président, Biden travaillerait à la réouverture de canaux supplémentaires pour les contacts.

הפגנות של פלסטינים ברמאללה

Les Palestiniens manifestent à Ramallah contre le plan de paix de l’administration Trump au Moyen-Orient
( Photo: EPA )
«Ils [les dirigeants palestiniens] veulent vraiment que Trump parte», a déclaré l’analyste. « Il a imposé un ensemble de mesures considéres comme « cruelles, injustes et anti-palestiniennes », et par conséquent ils préfèrent Biden, au moins en raison de leur expérience avec lui pendant ses années en tant que vice-président de l’administration Obama. »
Harb a déclaré que l’AP connaissait bien Biden et serait en «extase » de voir le démocrate à la Maison Blanche.
«Les Palestiniens préfèrent généralement les démocrates, et les dirigeants palestiniens préfèrent que le président soit du Parti démocrate», a-t-il déclaré.
Alors que les responsables palestiniens restent circonspects – au moins publiquement – les citoyens de la base applaudissent ouvertement Biden, beaucoup utilisant le terme «catastrophique» pour décrire le spectre d’un deuxième mandat de Trump.
«Il est le pire président américain de tous les temps en ce qui concerne les Palestiniens», a déclaré Fahmi Khalaf, propriétaire d’un magasin de vêtements pour hommes dans la ville de Ramallah en Cisjordanie.

Le président Donald Trump et le Premier ministre Netanyahu lors du dévoilement du plan de paix

Le président américain Donald Trump et le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la Maison Blanche pour le dévoilement du plan de paix américain au Moyen-Orient
( Photo: EPA )
«Il a fait tout ce qu’il pouvait pour servir Israël. Nous savons que les présidents américains travaillent pour Israël, mais Trump a complètement ignoré nos droits comme aucun autre président américain », a-t-il déclaré.
Hassan Awwad, un expert sur le Moyen-Orient basé aux États-Unis, dit qu’il est clair que les dirigeants palestiniens préfèrent Biden.
«Il ne fait aucun doute dans l’esprit des responsables palestiniens qu’une victoire de Biden atténuera les difficultés économiques et fournira au président [de l’AP] [Mahmoud] Abbas l’échelle [dont] il a désespérément besoin pour descendre de l’arbre», a-t-il déclaré à The Media Line.
Ce n’est un secret pour personne que les dirigeants palestiniens se sentent isolés. Trois pays arabo-musulmans normalisent maintenant leurs relations avec Israël, et les relations de Ramallah avec de nombreuses capitales arabes clés sont au mieux tièdes, sinon complètement refroidies.
L’Autorité Palestinienne souhaite donc des relations plus amicales avec Washington pour l’aider à sortir de son isolement et à la rendre à nouveau pertinente.
Khaled Elgindy, chercheur principal au Middle East Institute de Washington et auteur du nouveau livre Blind Spot (point aveugle) : America and the Palestinians, from Balfour to Trump, dit que même si Biden et sa colistière, la sénatrice de Californie Kamala Harris, sont de fidèles partisans à Israël, ils adopteront une approche différente de celle de Trump.

Joe Biden et Kamala Harris

( Photo: Reuters )
 «Une victoire de Biden en novembre ravivera sans aucun doute l’espoir d’une solution à deux États et donnera aux dirigeants palestiniens un sursis dont ils ont tant besoin», a-t-il déclaré.
«Cependant, il est peu probable qu’une administration Biden rompe avec les approches passées du conflit ou modifie fondamentalement la dynamique sur le terrain…. La différence entre une administration Biden et une administration Trump est qu’une administration Biden affirmera au moins rhétoriquement un engagement en faveur de la solution à deux États, bien qu’il n’en fasse pas une priorité énorme.
Trump a laissé de côté la solution à deux États en faveur de la promotion de relations diplomatiques entre Israël et les pays arabes.
«Biden», a déclaré Elgindy, «s’est engagé à renverser la plus destructrice de ces politiques dans le but de sauver ce qui reste d’une solution à deux États et de restaurer les relations américano-palestiniennes.
Dans le cas où Trump l’emporterait, Harb dit que l’Autorité Palestinienne travaillera pour gérer la situation de la meilleure façon possible.
« Si Trump est réélu », a-t-il dit, « les Palestiniens doivent se préparer pour quatre autres années difficiles. »
 
Article rédigé par Mohammad al-Kassim. Réimprimé à partir de The Media Line

2 Commentaires

  1. L’ AMERIQUE est immense , BIDEN pourrait donner un ETAT au peuple inventé  » palestinien  » , ces gens travailleurs admirables , contribueraient à la richesse du pays avec leurs cerveaux de haut-niveau .

  2. Un ETAT Palestinien pour un peuple inventé est interdit en ISRAEL !!! article 80 du TRAITE !!!! des territoires autonomes peut-être mais démilitarisés obligatoirement !!
    La FRANCE va avoir ses territoires musulmans autonomes , ce sera comparable à ceux des dits palestiniens en Israël .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.