La top modèle qui devient pilote d’avions de chasse

1
2010

La top modèle devient pilote de l’armée de l’air israélienne

Pour la future pilote top modèle, c’est avant sa naissance que ses parents décident de tout quitter. C’est décidé, ils s’installeront en Israël.

Celle que nous appellerons pour l’occasion « Lila » voit ainsi le jour dans sa nouvelle patrie.  Mais le contact avec le passé n’est pas rompu pour autant.

Une partie de la famille de Lila est restée en Russie. Régulièrement, ses parents l’emmènent  en vacances dans les alentours de Moscou.

Les années passent. Lila est une adolescente resplendissante qui ne laisse personne indifférent. « Elle est aussi intelligente que belle » dit-on d’elle.

C’est au cours de l’une de ses escapades estivales qu’elle se fait remarquer dans un grand centre commercial de la capitale russe, par des chasseurs de têtes.

Ils lui proposent de faire des essais et très rapidement, la proposition se transforme en contrat très avantageux pour la jeune fille.

Seul écueil,et il est de taille, sa nouvelle activité l’éloigne de ses études et d’Israël. Lila et ses parents, trouvent un arrangement.

Elle ne se produira en tant que mannequin uniquement en période de congés scolaires. Mais très vite, les demandes affluent du monde entier. « Lila présente un profil novateur, frais et particulièrement spontané » dit-on dans le métier.

Top modèle ou pilote-L’heure du choix

C’est au même moment qu’en Israël, la jeune prodige est appelée sous les drapeaux.

Elle passe quelques tests et là encore, elle est invitée à aller plus loin car ses résultats sont excellents.

Convocation après convocation, Lila comprend que les portes s’ouvrent au sein de Tsahal…et au plus haut niveau.

Si Lila n’a pas le droit de s’exprimer, ses proches confient que le choix entre une carrière de top modèle international ou de pilote d’avion de chasse n’a pas vraiment posé de problème à la jeune fille.

Elle n’a pas eu à réfléchir longtemps. « Un matin, elle s’est réveillée et c’était réglé. Elle sera pilote et elle restera en Israël », relate sa mère.

Quel parcours étonnant pour Lila, d’un côté de la planète on lui proposait de se dévoiler, de se montrer en public et de pavaner alors qu’en Israël c’est tout le contraire.

Lila, ne peut pas montrer son visage (sauf avec un casque de pilote). Elle ne peut non plus s’exprimer ni même dévoiler son identité.

Reste que pour ses collègues, Lila brille…même dans l’ombre.

Source: coolamnews

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.