Guerre en Ukraine. Sergueï Lavrov compare les Occidentaux à « Hitler » et sa « solution finale »

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a comparé mercredi les actions des pays occidentaux contre son pays à la « solution finale » du régime nazi pour exterminer les Juifs.

Moscou continue de cibler les Occidentaux pour leur soutien à l’Ukraine. Avec des mots qui renvoient 80 ans en arrière. « Tout comme Napoléon a mobilisé presque toute l’Europe contre l’Empire russe, comme Hitler a mobilisé et conquis la plupart des pays européens pour les lancer contre l’Union soviétique, aujourd’hui les États-Unis ont monté une coalition » contre Moscou, a déclaré Sergueï Lavrov, lors de sa conférence de presse de début d’année, ce mercredi 18 janvier 2023.

Lavrov avait déjà fâché Israël l’an dernier

Si Moscou accuse régulièrement les pays occidentaux de vouloir « détruire » la Russie en armant l’Ukraine, les nouvelles déclarations de Sergueï Lavrov risquent de susciter de vives réactions.

L’an dernier, Sergueï Lavrov avait suscité un tollé en affirmant qu’Adolf Hitler avait du « sang juif » , contraignant Vladimir Poutine à présenter ses excuses au Premier ministre israélien. Le chef de la diplomatie russe a par ailleurs réaffirmé mercredi que Moscou était prêt à étudier toute « proposition sérieuse » de négociations venant des Occidentaux pour régler le conflit en Ukraine.

« C’est l’Occident qui décide de toute façon »

« Nous n’avons pas encore vu de proposition sérieuse, mais nous serons prêts à les étudier et à prendre des décisions », a-t-il poursuivi, tout en excluant tout dialogue avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

« Nous entendons le mantra dans les capitales occidentales selon lequel on ne peut pas parler d’Ukraine sans l’Ukraine […] Mais c’est l’Occident qui décide de toute façon », a-t-il lancé.

Sergueï Lavrov a également exigé à nouveau le retrait de toute « infrastructure militaire » située en Ukraine et dans des pays frontaliers et menaçant, selon lui, « directement » Moscou, ainsi que la fin de « discriminations » supposées contre les russophones d’Ukraine. Alors que le conflit a provoqué une crise entre Moscou et les pays occidentaux, Sergueï Lavrov a loué les relations « de confiance » entre la Russie et la Chine, « basées sur l’équilibre des intérêts ».

Un constat d’échec

Ces propos semblent indiquer que la Russie, veut par avance rendre responsable l’Occident de son échec en Ukraine, et son incapacité à démontrer de sa supériorité face à l’Ukraine. On se rappelle que les pays arabes, avaient utilisé le même argument quand leur coalition qui en théorie aurait dû en 1948 vaincre le jeune État d’Israël et qu’elle n’y a pas parvenue à cause justement du soutien de l’Occident qui aurait déséquilibré le rapport de forces, et qui explique la défaite de cette grande coalition face à Israël.

Ukraine: la référence de Moscou à l’Holocauste est «méprisable», estime l’UE.

Le chef de la diplomatie de l’Union européenne Josep Borrell a vivement réagi ce jeudi à des propos du ministre russe des Affaires étrangères. « Les derniers commentaires du ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov accusant « l’Occident » de rechercher une « solution finale » pour la Russie sont totalement déplacés, irrespectueux et piétinent la mémoire des six millions de Juifs, et d’autres victimes, qui ont été systématiquement assassinés pendant l’Holocauste », dénonce le responsable de l’UE dans un communiqué.

La tâche de la coalition montée par les États-Unis est « la « solution finale » à la question russe. Tout comme Hitler voulait résoudre la question juive, désormais, les dirigeants occidentaux (…) disent sans ambiguïté que la Russie doit subir une défaite stratégique », a affirmé mercredi le chef de la diplomatie russe lors d’une conférence de presse.

JForum.fr et AFP

5 Commentaires

  1. Bof! Nous sommes vaccinés! C’est devenu une mode cette comparaison! Les arabes s’y s’étaient mis également Si ce n’est aussi comparer les Israéliens/Juifs… aux Nazis et Israël au malade nauséabond hitler, l’ami du grand Mufti de « Jérusalem », titre donné par les anglais….. tout comme le titre « palestiniens et peuple « palestinien »… Tous des antisémites incultes!

    POUBELLE!

  2. Ce ne sont pas les premiers ni les derniers a « exploité » cette abomination du passée.
    Mais enfin il y en a qui ont bien pervertit ce passer pendant près de 50 ans pour faire accepter l’inacceptable: islamisation et la remise en question de l’existance même d’Israël !!!
    Comme juif, on ne peut ignorer comment certains organisent et alimentent durablement un conflit pour créer et défendre leurs intérêts dans une région.
    Ce conflit en Ukraine ressemble plutôt à un « Joker » qui les mondialistes sortent pour anéantir les mouvements conservateurs qui se développent partout…. Guerre civile généralisée ou guerre « conventionnelle » ? Il nous faudra choisir notre cauchemar.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.