La lettre que Netanyahu N’a Pas envoyée au Premier Ministre Hollandais Mark Rutte

Cher Mark,

Merci pour votre accueil aux Pays-Bas. J’apprécie votre offre de relancer les relations entre nos deux pays.  

Au cours de nos conversations, je vous ai proposé l’aide d’Israël dans votre combat contre le terrorisme. Vous savez bien que nous avons une grande expérience dans ce domaine, du fait des décennies où nous avons éprouvé la criminalité violente des Palestiniens et de bien d’autres Arabes à notre encontre. Et vous pourrez, bien entendu, bénéficier de notre aide. Votre principal organisme d’anti-terrorisme ( NCTV) révèle que le niveau de menace en Hollande est conséquent[1]. Au début de cette année, le chef de votre police à l’époque, a déclaré qu’un attentat aux Pays-Bas est inévitable[2].

Au cours de ma courte visite aux Pays-Bas, j’ai rencontré un Hollandais non-intégré et citoyen turc, de surcroît parlementaire du nom de Tunahan Kuzu. Quand je lui ai tendu la main, il a refusé de me la serrer[3] Cet immigré est visiblement si faiblement intégré aux Pays-Bas qu’il n’a pas encore adpté les manières élémentaires des Néerlandais : on serre la main même des gens avec lesquels on a de graves désaccords. Si quelqu’un refuse qu’il en aille ainsi, on est en droit de quitter une réunion avec cette personne. Monsieur Kuzu a été élu en 2012, sur la liste de votre partenaire de coalition, le Parti Travailliste. Cela leur a pris jusqu’en 2014 pour l’expulser, à cause de sa vision négative de l’intégration[4]. Comme je l’ai dit peu de temps après dans une vidéo, son refus de serrer des mains est un indicateur qui permet de comprendre qui veut la paix au Moyen-Orient et qui ne le veut pas[5].

J’ai suivi avec un grand intérêt votre réaction à la Télévision, lorsque des Turco-hollandais ont harcelé un journaliste au cours d’une manifestation, à Rotterdam. Vous avez employé une expression face à laquelle  » Que la Turquie la ferme » ne peut être considéré que comme un euphémisme[6]. Ensute, je vous ai entendu traiter un autre groupe de jeunes hooligans turcs de Zaanstad de « racailles »[7].

Vous, plusieurs de vos ministres, ainsi que des Parlementaires de la coalition ont été très ennuyés par l’ingérence turque dans les affaires hollandaises[8]. Vous-même et vos prédécesseurs, cependant, vous êtes ingérés bien plus en profondeur et bien plus fréquemment dans les affaires israéliennes, et vous l’avez fait durant de nombreuses années. Vous l’avez même fait par vos déclarations sur les implantations, en plein milieu de ma visite[9]. Cher Mark, ce sont à la fois des propos déformés et de mauvais procédés.

Les divers gouvernements hollandais ont aussi financé des organisations anti-israéliennes qui font la promotion de Boycott, Désinvestissement, Sanctions contre Israël, par peut-être plus d’un milliard d’euros, au cours des dix dernières années. Votre Ministre des Affaires étrangères, Mr. Bert Koenders, a tenté de nous abuser en disant que votre gouvernement s’oppose à BDS,mais il a omis de mentionner tout l’argent que les Pays-Bas ont déversé dans les organisations qui promeuvent BDS[10]

Et en ce qui concerne l’ingérence : quels dégâts font les agences de presse du gouvernement turc, en publiant une liste des partisans de Gülen aux Pays-Bas[11]? Pourtant, cela reste insignifiant, comparé à tous les moyens employés par votre gouvernement  et ses propres agences afin d’interférer dans les affaires d’Israël. Soit, vous cessez de faire de l’incitation à notre encontre, soit vous arrêtez de vous plaindre des ingérences turques dans les affaires de votre propre pays. Je prends la liberté de vous rappeler qu’en tant que membre de l’Alliance Internationale pour la Mémoire de la Shoah, la Hollande a donné son accord à l’acceptation de sa définition de l’antisémitisme[12]. Cette définition considère que les normes à deux vitesses employées à l’encontre d’Israël sont une des formes de l’antisémitisme.

L’un de vos prédécesseurs, l’ancien Premier Ministre Dries Van Agt, m’a désigné comme un criminel, alors que j’étais en visite au Pays-Bas. Ce n’est pas seulement qu’un agitateur antisioniste[13]. Il légitime aussi le Hamas, un mouvement dont la Charte appelle au meurtre de tous les Juifs[14].  M. Van Agt n’a pas seulement un présent très sombre, mais également un passé profondément obscurantiste. Quand il était Ministre de la Justice, ce promoteur actuel des intérêts du mouvement génocidaire palestinien voulait aussi libérer de prison les criminels allemands responsables des persécutions contre les Juifs de Hollande[15]

Ceci s’est produit dans un pays dont le gouvernement du temps de guerre en exil à Londres n’a montré aucun intérêt que ce soit envers les persécutions de ses concitoyens juifs hollandais, dont près de 75% ont été assassinés par les occupants nazis. Comment un parti hollandais d’un courant dominant comme les Chrétiens-Démocrates peut-il faire pour maintenir un homme pareil comme l’un de ses membres? D’autant plus qu’ils mettent à ce point l’accent dans leur programme sur les « normes et les valeurs ».

Je vous promets, Mark, que je ne mènerai pas de représailles. Quand vous viendrez la prochaine fois en Israël, je ne vous demanderai pas pourquoi le gouvernement néerlandais est le seul en Europe Occidentale qui n’a jamais reconnu les défaillances dramatiques de ses prédécesseurs en temps de guerre envers les Juifs. A des questions adressées au Parlement sur ce sujet, vous avez apporté des réponses absurdes en faisant référence à la déclaration de la Reine Béatrix devant la Knesset. Je l’ai examinée dans les enregistrements. Sa déclaration sur ce sujet n’était simplement que du vent[16].

Durant mon séjour aux Pays-Bas, j’ai été choqué d’entendre qu’un journaliste qui visitait le quartier de Schilderswijk à La Haye a été empêché de faire son travail par des cris de « Mort aux Juifs » et « Les Juifs ne sont pas les bienvenus »[17]. Vous n’êtes pourtant plus un pays occupé par les Nazis, aussi mettez d’abord de l’ordre dans votre maison avant de vous croire autorisés à nous donner des conseils. J’ai aussi lu qu’un journaliste juif a dû quitter le même quartier, à cause de problèmes avec des radicaux islamistes et des injures sexistes dirigées contre sa femme[18]

Puisque vous m’avez critiqué quand je suis venu aux Pays-Bas, j’ai supposé que vous aviez aussi lourdement réprimendé le Président Palestinien, Mahmoud Abbas quand vous l’avez invcité à déjeuner en octobre 2015. Ce n’était pas longtemps avant sa visite qu’il avait, pourtant, incité à la violence, au terrorisme et au bain de sang à Jérusalem en disant : « Nous accueillons avec bienveillance chaque goutte de sang répandue à Jérusalem. C’est du sang pur, du sang propre, du sang versé sur le chemin vers Allah[19]« . Je pensais qu’au moins vous lui demanderiez d’arrêter l’incitation à la violence envers les civils. Mon équipe a examiné la situation et à notre grande surprise, c’est le moment que vous avez choisi pour critiquer nos activités dans les implantations et pour nous ne pas souffler le moindre mot sur l’incitation au meurtre proféré par Abbas[20]. Mark, encore une fois, vous n’avez fait qu’appliquer des normes morales à géométrie variable.

Je suis d’autant plus étonné de cela, parce que je vous offre de vous aider à faire face à la menace terroriste substantielle qui pèse sur votre pays. Tout ce que M Abbas peut faire pour vous est de vous enseigner à glorifier les individus qui peuvent assassiner vos propres civils, par exemple, en dédicaçant des places publiques d’après le nom de ces tueurs en série. Je suppose que vous n’êtes pas non plus intéressé par son peuple qui vous apprend comment entraîner les terroristes-suicide et comment entreprendre des actes terroristes, spécialité pour laquelle les Palestiniens sont champions du monde ?

Je suis tout-à-fait favorable à votre proposition de renforcer nos relations mutuelles entre nos deux pays. Comme premier pas,je suggère l’établissement d’une commission hollando-israélienne pour voir comment nous débarrasser de tous ces double-standards, exclusivement, à l’encontre d’Israël.

Amicalement Vôtre, 

Benjamin

 

Par Manfred Gerstenfeld

 

phoca_thumb_l_manfred-gerstenfeld-7_2

Le Dr. Manfred Gerstenfeld a présidé pendant 12 ans le Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem (2000-2012). Il a publié plus de 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.

Adaptation : Marc Brzustowski.


[1] www.nctv.nl/organisatie/ct/dtn/actueel-dreigingsniveau/index.aspx

[2] http://www.ad.nl/binnenland/korpschef-bouman-er-komt-een-aanslag-in-nederland~a21dd3ac/

[3] www.timesofisrael.com/dutch-muslim-mp-refuses-to-shake-netanyahus-hand/

[4] www.ad.nl/binnenland/ex-pvda-ers-gaan-verder-als-groep-kuzu-ozturk~a6051e60/

[5] https://unitedwithisrael.org/watch-netanyahu-responds-to-snub-by-anti-israel-dutch-mp/

[7] www.elsevier.nl/nederland/achtergrond/2016/09/rutte-ergert-zich-al-dagen-aan-tuig-van-de-richel-zaanstad-356489/

[9] http://nos.nl/artikel/2130303-netanyahu-in-nederland-israel-verdedigt-gemeenschappelijke-waarden.html

[10] www.israelnationalnews.com/Articles/Article.aspx/19105

[11] www.volkskrant.nl/buitenland/turkije-brengt-kabinet-in-verlegenheid~a4367355/

[12] www.holocaustremembrance.com/sites/default/files/press_release_document_antisemitism.pdf

[12] www.israelnationalnews.com/Articles/Article.aspx/19290

[13] www.trouw.nl/tr/nl/4324/Nieuws/article/detail/1420011/2007/06/18/ephimenco-Lastercampagne.dhtml

[14] http://avalon.law.yale.edu/20th_century/hamas.asp

[15] Hinke Piersma, De drie van Breda, (Amsterdam: Balans, 2005)

[16] www.israelnationalnews.com/Articles/Article.aspx/19155

[17] https://denhaag.raadsinformatie.nl/document/3895297/2/RIS294972%20Uitspraken%20Dood%20aan%20de%20Joden

[18] www.jta.org/2016/08/29/news-opinion/world/a-yom-kippur-apology-to-frances-most-famous-anti-semite

[19] http://mfa.gov.il/MFA/ForeignPolicy/Issues/Pages/PA-Chairman-Abbas-incites-to-violence-in-Jerusalem.aspx

6 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.