Le Psaume 126 évoquait le bonheur du retour des exilés: « Ramène nos captifs, Ô Éternel, comme Tu ramènes des ruisseaux dans le désert du Midi. Ceux qui ont semé dans les larmes, puissent-ils récolter dans la joie. »

Résultat de recherche d'images pour "jérusalem au temps d'ezra et de Néhémie"

 

En Judée la situation était dramatique

En – 516, 70 ans après la destruction du Premier Temple, le Second Beit Hamiqdash fut bâti. Si le plan du Second Temple Temple était semblable au premier, si la plupart des objets saints ont été restitués par les Perses, il y a cependant des modifications sur la taille et richesse des bâtiments, il y manquait surtout l’Arche d’Alliance.

Malgré les conditions politiques favorables, la situation de la Judée était dramatique sur le plan économique, social et religieux.

Ainsi Zorobabel disparut de la scène politique, les nouveaux gouverneurs étaient peu efficaces et imposèrent de lourds impôts aux populations.

Sur le plan économique et social de grandes difficultés apparaissaient dont les conflits sociaux entre Juifs riches et Juifs pauvres.

Les pratiques religieuses se relâchaient et les prêtres n’assumaient plus leurs fonctions.

Jérusalem commença à renaître environ cinquante ans plus tard, avec l’arrivée d’Ezra et Néhémie.

 

L’arrivée d’Ezra le Scribe

Après un voyage de cinq mois, Ezra et son groupe de 1754 chefs de famille arrivèrent en Judée. Ezra le Soffer (scribe), issu d’une famille de prêtres (cohanim), était animé d’un profond sentiment religieux.

Artaxerxès (1), le roi perse, l’a officiellement chargé de réorganiser la province de Judée, dans l’observance de la Thora des Juifs (Ezra7,12-27). 

Dès son arrivée à Jérusalem (probablement en-458), Ezra dut faire face à de graves problèmes socio-religieux. Les mariages avec des femmes étrangères se sont multipliés.

L’éducation religieuse de la jeunesse est compromise. L’idolâtrie qui avait empoisonné l’époque du premier Sanctuaire risquait de réapparaître.

Ezra usa de mesures radicales, même brutales : il obligea les Judéens, réunis en assemblées à Jérusalem, à répudier leurs femmes étrangères. On lui obéit (Ezra 10, 9-18), mais cela mais cela créa des situations familiales complexes qui l’absorbaient longtemps.

On attribua à Ezra la fixation du rituel de la prière et l’obligation de la lecture de la Torah.

Le service du Temple reprit tout son faste et Jérusalem retrouva sa place de centre religieux du monde juif.

L’action de Néhémie (-445)

Aussi pendant environ treize ans, jusqu’à l’arrivée de Néhémie, la reconstruction des murs et des maisons de Jérusalem n’avançait-t-elle guère.

Néhémie, grand échanson du roi de Perse, en fut averti et navré. Pour gagner la Judée il obtint du roi Artaxerxés, le titre de gouverneur de Judée, une escorte de soldats et des lettres de créances.

Très vite il s’avéra un planificateur et un bâtisseur hors du commun.

 

 

Dès son arrivée Néhémie inspecta l’état des portes et des murs de Jérusalem. Puis il se fit connaître et exhorta la population au travail. Il organisa la reconstruction des murailles de Jérusalem.

Il convoqua les délégués du peuple et mit sur pied 42 équipes d’ouvriers. Mêmes les prêtres devaient payer de leur personne. Le résultat fut spectaculaire.

En moins de deux mois (cinquante-deux jours exactement) , les murs de Jérusalem furent reconstruits (Néh, 6, 18).

Résultat de recherche d'images pour "jérusalem au temps d'ezra et de Néhémie"

Devant l’hostilité des Samaritains, soutenus par les Ammonites et les Nabatéens qui s’étaient coalisés pour détruire les murailles, Néhémie décida d’armer chaque ouvrier, les maçons eux-mêmes « accomplissent leur besogne d’une main en tenant une épée de l’autre »(Néh. 4,11).

L’ inauguration des murailles, le 25 du mois d’Elloul -444, fut célébrée avec des chœurs, de la musique et deux grands cortèges qui firent le tour des murailles, chacun de leur côté, pour se rejoindre devant le Sanctuaire.

Cette cérémonie impressionnante a été une des grandes heures de Jérusalem (Néh. 12,27-41).

Néhémie encourageait Ezra dans son projet de rénovation religieuse.

Pour repeupler la Ville, Néhémie promulgua des lois qui obligeaient les classes aisées à construire leurs maisons à l’intérieur du périmètre urbain, et il institua un impôt annuel d’un tiers de shekel pour l’entretien du Temple.

Quant au reste du peuple, disséminé dans les bourgades de Judée, on tireaau sort un habitant sur dix pour venir s’installer à Jérusalem (Néh.11 ,1-2).

Un gouverneur civil fut nommé : Hanani, frère de Néhémie, ainsi qu’ un gouverneur militaire : Hananiah (Néh. 7,2).

 

Les célébrations religieuses du mois de Tishri suivirent de peu l’inauguration des murailles. Elles eurent une portée exceptionnelle car Ezra donna au peuple, rassemblé à Jérusalem, une lecture publique de la Thora.

Quelques jours plus tard, devant le peuple à nouveau réuni, l’Alliance entre le Dieu unique et le peuple d’Israël fut solennellement renouvelée par une charte écrite, signée par les chefs du peuple, les lévites et les prêtres (cohanim) (Néh. 10 ,1).

Ensemble, devant 100 000 fidèles présents, ils organisèrent la cérémonie officielle de la lecture publique de la Torah.

 

 

Ainsi grâce à l’action conjuguée d’Ezra et de Néhémie, les Juifs de Judée ont retrouvé une certaine organisation politique et religieuse, des réformes économiques et sociales ont été lancées afin de réduire les inégalités criantes.

Désormais la Ville reprit vie. Sa mission accomplie, Néhémie pouvait rentrer en Perse.   A suivre

Adaptation par HG

(1) Ce décret du roi Artaxerxès ordonnant de faire appliquer la Torah en Judée, a fait penser que ce roi était peut-être Assuérus ( Pourim).

Sources 

Neher-Bernheim Renée, Jérusalem trois millénaires d’histoire, Albin Michel 1996.

Simon Sebag Montefiore, Jérusalem Biographie, Calmann-Lévy 2011

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.