Jérusalem: des catacombes par manque de place les cimetières

0
514
Jérusalem a entrepris la construction d’une vaste nécropole souterraine pour faire face à la pénurie de place dans les cimetières juifs. Un projet de 45 millions d’euros.

Où enterrer ses morts lorsque les cimetières sont pleins à craquer? Jérusalem semble avoir trouvé la solution pour palier au manque de place dans les cimetières juifs. Une organisation israélienne d’obsèques a proposé la création de catacombes à Jérusalem-est, dans une zone en grande partie revendiquée par les Palestiniens. D’un coût de près de 45 millions d’euros, cette nécropole souterraine sera entièrement financée par la vente de concessions funéraires à des juifs étrangers. 

“Nous avons besoin de notre terre pour les vivants et non pour les morts”, justifie Hananya Shachar, directeur de la Société Funéraire de la communauté juive de Jérusalem, au Washington Post. Au programme, un dédale de tunnels. Aux oubliettes l’idée d’une cave humide à l’image des catacombes de Paris. La nécropole souterraine géante devrait bénéficier d’une “lumière douce” et d”un climat paisible”, à en croire le média américain. 

A Jérusalem, une concession funéraire coûte 20 000 dollars, soit près de 18 000 euros, tandis qu'en France, son coût ne dépasse pas 12 000 euros.

18 000 euros pour une concession funéraire

Car la ville de Jérusalem manque cruellement de place. Les cimetières juifs de Sheikh Badr et celui situé à proximité de l’hôpital Shaare Zedek sont déjà pleins. Quant au cimetière privé de Sanhedria Cemetery, il est en passe de ne plus pouvoir accueillir qui que ce soit.  
 

De fait, la population de Jérusalem s’accroît. 522 000 juifs israéliens y résident aujourd’hui. Au total, 6 millions de personnes de confession juive habitent en Israël et 8 millions au total dans le monde. Autant de personnes qui désirent reposer en paix à Jérusalem.  

Résultat, les prix des concessions funéraires à Jérusalem sont exorbitants. Ils peuvent parfois atteindre près de 18 000 euros. A titre de comparaison, les prix à Paris oscillent entre 200 euros, pour une concession de 10 ans, et près de 15 000 euros, pour une concession perpétuelle.  

La souveraineté de l’Etat palestinien en question

Pour résoudre cette crise, la première phase de construction commence par la création de 22 000 cryptes et caveaux sous le Mont des Oliviers. Le plus grand cimetière juif de la ville sainte situé à Jérusalem-est. Un espace convoité et densément peuplé par les Palestiniens, à proximité de la vieille ville.  

“Ce projet risque d’accroître les tensions entre Palestiniens et Israéliens”, soutient Irène Salenson à l’Express, chercheur associée au Centre de recherche français à Jérusalem. De fait, il occulte la scission entre Jérusalem-ouest et Jérusalem-est, et donc entre juifs israéliens et Palestiniens. “Ce projet de nécropole souterraine pose la question de la souveraineté de l’Etat palestinien, car cette zone a toujours été revendiquée par les Palestiniens, depuis l’annexion de la Cisjordanie en 1967 par Israël“, explique Irène Salenson. Mais les implantations juives se multiplient à Jérusalem-est. La revendication de l’Etat palestinien devient alors de plus en plus inaudible. 

NDLR – L’auteur qui n’a de souci que pour les Palestiniens, et fient d’oublier que cette terre est avant tout juive, par essence, et par l’histoire. À aucun moment il ne lui vient à l’idée l’histoire à Jérusalem. L’amnésie volontaire est une maladie difficile à guérir, de même qu’il n’y a pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. On est là face à un réflexe pavlovien de la haine d’Israël, au travers d’un soutien hypocrite des Palestiniens.

Express-JForum.fr

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.