Qui était le nageur rescapé d’Auschwitz qu’Amir va interpréter sur les planches ?

Alfred Nakache, champion de natation, fut déporté à Auschwitz pendant la Seconde Guerre mondiale. S’il a survécu à plusieurs camps de concentration, sa femme et sa fille n’en sont jamais revenues. TF1 a rencontré le chanteur Amir, qui va interpréter le rôle d’Alfred Nakache pour sa première expérience au théâtre.

https://photos.tf1info.fr/images/1920/1080/scene-amir-interprete-le-nageur-rescape-d-auschwitz-1-abdc48-0@1x.jpeg

« Je m’appelle Alfred Nakache ». Par ces quelques mots, prononcés dans le reportage en tête d’article, Amir Haddad se glisse dans la peau d’un ancien champion de natation français, déporté à Auschwitz parce que juif, et qui retrouvera les bassins et les podiums après-guerre. Un personnage presque oublié du grand public, qui fut pourtant plusieurs fois champion de France de natation entre 1935 et 1942, et le redevint après son retour des camps de concentration nazis. Pour sa première incursion au théâtre, le chanteur Amir a choisi d’incarner ce destin inouï, reprenant au passage son propre nom de famille, Haddad.

« C’est exemplaire »

Déporté avec sa femme et sa petite fille pour Auschwitz en janvier 1944, Alfred Nakache était revenu seul. Séparé de Paule et Annie dès leur arrivée au camp de concentration, il ne les a jamais revues. Il les a attendues « toute sa vie », témoigne sa nièce, Jeannie Attuil, « enfin jusqu’à ce qu’il n’y ait vraiment plus aucun espoir ». Lui a survécu aux mauvais traitements et aux humiliations – ses gardiens le forçaient à ramener entre les dents un poignard jeté au fond d’un bassin de rétention-, et même aux « marches de la mort » subies par les prisonniers de camp en camp, au fur et à mesure de la progression de l’Armée rouge. Il se trouve au camp de Buchenwald, en Allemagne, lorsque celui-ci est libéré par l’armée américaine en avril 1945.

Athlète au gabarit impressionnant avant sa déportation, Alfred Nakache ne pesait plus qu’une soixantaine de kilos à son retour en France, où il a repris rapidement la natation, jusqu’à remporter le titre de champion de France de nage papillon en 1946. Pour s’imprégner du rôle de cette pièce de théâtre écrite par Marc Elya, Amir Haddad s’est entraîné lui-même à la technique exigeante de la brasse-papillon. « Une fois que j’avais des pages entières dans ma tête », témoigne l’artiste franco-israélien, « j’essayais de les travailler sous l’eau, sans distraction, dans cet environnement sonore et sensoriel ».

Quand il revient des camps et décide de prendre sa revanche sur la vie en redevenant champion (…), c’est exemplaire Amir Haddad

Il a également rencontré ceux qui ont connu le champion de natation, aux côtés de l’auteur de la pièce « Sélectionné », et de son metteur en scène au théâtre Edouard VII, Steve Suissa. « Alfred Nakache est d’une certaine manière pour moi l’idéal humain », raconte Amir : « Quand il revient des camps et décide de prendre sa revanche sur la vie en redevenant champion, et en montrant que personne n’est parvenu à l’anéantir, surtout pas la haine, c’est exemplaire ».

Le site d’Auschwitz rouvre ses portes au public

Décédé en 1983, à l’âge de 68 ans, alors qu’il effectuait son kilomètre quotidien de natation dans le port de Cerbère, Alfred Nakache est inhumé dans le cimetière Le Py de Sète. Sur sa tombe, comme il l’avait demandé, figurent les noms de Paule et Annie, sa femme et sa fille, mortes quatre décennies plus tôt dans le camp d’Auschwitz.

La rédaction de TF1info
Surnommé le nageur d’Auschwitz, Alfred Nakache, a représenté la France aux Jeux olympiques de Berlin en 1936 avant d’être déporté en 1944. Survivant de cette tragédie, il participera en 1948 aux jeux de Londres. [Rubenshazon]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.