La Russie écartée du sommet du G20 en Indonésie

Le chef de l’État indonésien Joko Widodo a exclu la présence de Vladimir Poutine au sommet du G20 prévu en novembre à Bali, a affirmé mardi 28 juin 2022 le Premier ministre italien Mario Draghi.

« Quant à la présence du président (russe) Poutine […] le président Widodo l’exclut, il a été catégorique, il ne viendra pas », a affirmé le Premier ministre italien Mario Draghi lors d’une conférence de presse à l’issue du sommet du G7 au château d’Elmau en Bavière, en Allemagne, ce mardi 28 juin 2022.

« Ce qui pourra avoir lieu, c’est une intervention à distance, nous verrons », a-t-il ajouté. Le président indonésien, dont le pays assure cette année la présidence tournante du G20, était invité au sommet du G7.

Vladimir Poutine ira au G20, assure le Kremlin

Les propos de Mario Draghi ont suscité une réplique acerbe de Moscou. « Ce n’est pas à Draghi de décider ce genre de choses. Nous avons reçu l’invitation (pour Poutine au G20) et nous y avons répondu positivement », a déclaré le conseiller du Kremlin Iouri Ouchakov, cité par l’agence de presse russe Interfax.

Mario Draghi « a sans doute oublié qu’il ne préside plus » le G20, a-t-il ajouté.

Le chancelier allemand Olaf Scholz part du principe que les chefs d’État et de gouvernement du G7 participeront également au sommet du G20 en Indonésie, malgré la présence possible de Vladimir Poutine. Il y a eu une « grande unanimité » sur le fait que « nous ne voulions pas que le G20 se désunisse », a déclaré le dirigeant allemand aux journalistes mardi. À ce stade, la décision des dirigeants du G7 « est de s’y rendre » et non de boycotter ce rendez-vous, selon lui.

Les Occidentaux font pression sur l’Indonésie

En octobre dernier, Vladimir Poutine a pris part par visioconférence au sommet du G20 à Rome, en raison de la pandémie provoquée par le coronavirus.

Jakarta a suscité la polémique en invitant la Russie au sommet des 20 économies les plus développées, malgré les accusations de crimes de guerre pesant sur elle, après le déclenchement de l’offensive russe en Ukraine le 24 février.

Les pays occidentaux, États-Unis en tête, font pression sur l’Indonésie pour qu’elle exclue la Russie de ce rendez-vous.

La France peut-elle se passer du gaz russe ?

Joko Widodo doit se rendre jeudi en Russie, où il rencontrera M. Poutine, après un déplacement en Ukraine également prévu pour cette semaine.

Il sera le premier dirigeant asiatique à aller dans les deux pays depuis le début du conflit.

Jakarta a également convié l’Ukraine en tant que pays invité au sommet du G20. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a répondu qu’il y participerait, au moins par visioconférence.

Ouest-France avec AFP
Le président russe Vladimir Poutine. | EDUARD KORNIYENKO / REUTERS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.