Israël mène des négociations intensives avec la Jordanie afin de mettre fin à la crise du Mont du Temple, dans la Vieille ville de Jérusalem, avant vendredi, jour au cours duquel des prières de masse de fidèles musulmans sont attendues autour du site.

Selon Ynet, qui cite des sources israéliennes et palestiniennes, la Jordanie est fortement impliquée dans les tentatives de calmer la situation, et le roi Abdallah s’est personnellement impliqué dans les négociations

Le chef de l’organisation du Waqf, basé en Jordanie, qui administre le lieu saint, a confirmé les contacts entre Israël et la Jordanie concernant les détecteurs de métaux installés dimanche après le meurtre de deux policiers israéliens sur ce même site vendredi dernier.

“Nous sommes en contact avec le gouvernement jordanien qui est en contact avec le gouvernement d’Israël”, a déclaré le directeur du Waqf, Sheikh Azzam al Khati.

“Comme tout le monde le sait, la sécurité a toujours été entre les mains des Israéliens. Mais nous n’accepterons aucun changement, même pour la sécurité “, a-t-il déclaré.


Esplanade des mosquées – Mont du Temple: La… by i24news-fr

Dans l’après-midi, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou s’est entretenu mercredi depuis Budapest avec des responsables sécuritaires sur la situation au Mont du Temple, et sur la possibilité de retirer les détecteurs de métaux, devant l’opposition des groupes musulmans, selon le bureau du dirigeant israélien.

Le site sacré est depuis plusieurs jours l’épicentre de tensions entre les fidèles musulmans et Israël, suite à l’installation des détecteurs de métaux.

Ces-derniers faisaient partie des mesures de sécurité que la police a souhaité mettre en place après avoir découvert que les terroristes avaient caché leurs armes sur le site sacré et en étaient sortis pour ouvrir le feu sur les officiers israéliens.

Selon la chaîne Channel 2, un désaccord oppose d’un côté le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan et les représentants de la police israélienne, partisans du maintien des détecteurs et les dirigeants des services de sécurité du Shin Bet qui souhaitent leur retrait afin d’éviter une escalade de la violence inutile.

Par ailleurs, le porte-parole de la police, Micky Rosenfeld, a déclaré au Times of Israel que les détecteurs de métaux placés aux portes du Mont du Temple après l’attaque de vendredi sur le site pourraient ne pas être permanents

“(L’installation des détecteurs) est une décision du gouvernement. Cela peut continuer des semaines, des mois, ou aussi longtemps que cela sera nécessaire”, a-t-il déclaré.

Les affrontements se poursuivent

Les affrontements entre les manifestants musulmans et la police israélienne se poursuivaient mercredi pour la quatrième journée consécutive après l’installation des détecteurs.

Environ 150 à 200 fidèles musulmans se sont réunis pour prier dans la rue près de la Porte des Lions en signe de protestation.

Après la prière, quelques hommes sont restés et ont lancé des chants avant que la police ne leur demande de quitter les lieux. Un fidèle a été arrêté après avoir refusé d’obtempérer. Ses compagnons ont alors commencé à jeter des bouteilles d’eau aux officiers. La police a répondu avec des grenades étourdissantes, et la foule s’est dispersée rapidement.

La police a déclaré que l’homme était arrêté pour “trouble à l’ordre public”.

Les affrontements sont intervenus alors l’annonce de la décision du chef de la police de Jérusalem, Yoram Halevi, de rouvrir l’accès du Mont du Temple aux non-musulmans, quelques heures après avoir ordonné le fermeture du site suite à une violation des règles du site sacré par des visiteurs juifs.

i24NEWSNewly-installed metal detectors and gates at the entrance to the Temple Mount compound in Jerusalem, July 17, 2017 i24NEWS

Le mouvement palestinien Fatah a appelé mercredi une “Journée de la colère” pour protester contre les nouvelles mesures sécuritaires israéliennes

L’organisation, dirigée par le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a appelé à des marches en Cisjordanie vers des points de contrôle israéliens pour protester contre les nouvelles mesures et annoncé que les prières du vendredi se dérouleront sur les places publiques.

Les mouvements terroristes Hamas et Djihad islamique, qui appellent à “l’Intifada”, ont réitéré leurs menaces et enjoint les Palestiniens à “rejeter l’agression sioniste” en s’adressant à la diaspora palestinienne à travers le monde afin de “défendre la mosquée al-Aqsa”, dans un communiqué.

Israël assure ne pas vouloir modifier les règles tacites d’un statu quo aux termes desquels les musulmans peuvent monter à toute heure sur l’esplanade et les Juifs y pénétrer à certaines heures mais sans pouvoir y prier.

I24News

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.