Iran : des hackers accusent le gouvernement de gaspiller l’argent public à Gaza

1
857

Iran : des hackers accusent le gouvernement de gaspiller l’argent public à Gaza

"Moderate" Zarif

CAUGHT ON CAMERA: Mohammad Zarif, Iran's "Moderate" Foreign Affairs Minister, caught on tape – chanting death to America, Britain and Israel.Next time someone tells you Zarif is a moderate, show them this video. This is the real face of the Iranian regime.

Publiée par The Israel Project sur vendredi 25 mai 2018

Pendant ce temps, une vidéo montrant le soit-disant “modéré” Zarif chanter “mort à la Grande-Bretagne, mort à l’Amérique, mort à Israël” fait le buzz sur les réseaux qui ne craignent pas que la vérité éclate sur la vraie nature de ce régime, dans toutes ses composantes. 

Report by the security firm McAfee said hackers will develop new strategies in 2018 and target connected devices which offer less security than computers and smartphones
Ed JONES (AFP/File)

Des hackers ont pris le contrôle de plusieurs écrans d’informations, jeudi, à l’aéroport de Mashad, situé dans le nord-est de l’Iran, en diffusant des slogans anti-gouvernementaux.

Les messages des tableaux d’affichage dénonçaient “le gaspillage des vies et des ressources financières des Iraniens à Gaza, au Liban et en Syrie par le Corps des Gardiens de la Révolution islamique“, selon Radio Farda, un média diffusant en langue perse depuis la République Tchèque.

L’organisation paramilitaire des Gardiens de la Révolution joue un rôle central dans le soutien de l’Iran au président syrien Bachar al-Assad, ainsi qu’à des groupes terroristes tels que le Hamas et le Hezbollah.

LOUAI BESHARA (AFP/File)A billboard shows pictures of Syrian President Bashar al-Assad (R) and his late father former president Hafez in the coastal city of Latakia, a stronghold of his Alawite sect and Shiites  LOUAI BESHARA (AFP/File)

A l’aéroport de Mashad, les hackeurs ont également piraté la boîte électronique du chef de l’aviation civile, Mohsen Eidizadeh, propageant la nouvelle de ce hacking (piratage) depuis la messagerie du responsable.

Les pirates informatiques ont demandé aux passagers de prendre des photos des panneaux d’affichage et de les diffuser sur les réseaux sociaux avec le hashtag “Protests_alloverthecountry” en persan (“Protestations_partoutdanslepays”, en français).

Des centaines d’Iraniens ont posté des publications accompagnées de photos sur Twitter.

View image on TwitterView image on TwitterView image on Twitter

ALI@AliSalari1965

24 mai, jeudi soir, à Mashhad en
lors d’un acte de protestation, des hackers ont pris le contrôle des tableaux informatiques de l’ aéroport à Mashhad et diffusé le hashtag en Farsi, appelant à des protestations à travers tout le pays.

Selon Radio Farda, la plupart des messages “ont été écrits sous des pseudonymes […], les utilisateurs craignant une répression musclée de la part du gouvernement”.

Le 28 décembre dernier, la ville de Mashad avait assisté à l’éclatement en son sein de vives protestations iraniennes contre le coût de la vie, accusant le gouvernement d’Hassan Rohani.

Rana Rahimpour

@ranarahimpour

Des manifestation relativement vastes dans la ne de Mashhad, contre la corruption et l’inflation, après desmois de manifestations éparpillées principalement à . Le Fonds Monétaire International a mis l’Iran en garde, quant à de graves problèmes face au système bancaire, certaines banques étant sur le point  de s’effondrer.

Dans cette ville religieuse – où se trouve le sanctuaire du 8ème iman chiite – les autorités locales et les clercs sont parmi les plus durs du pays.

Suite à ces manifestations, des protestations iraniennes s’étaient étendues à plus de 100 autres villes du pays.

1 COMMENT

  1. Cette liberté arrachée en Iran est plutôt une bonne nouvelle… à condition que les autorités ne retrouvent pas ces jeunes culotés pour l’avenir de qui j’ai peur. J’espère que certains services de sécurité ou d’espionnage d’Occident soutiennent des Turcs, des Iraniens, des Syriens, des Irakiens à casser le monopole des autorités et à protéger ces “combattants de la liberté”. Bâtondepessah

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.