Israeli security forces stand at the site where a man identified as Mussa Tzarzur, 28, from the West Bank town of Qalqilya, died of an apparent suicide, in the Israeli coastal city of Tel Aviv, on September 21, 2022. - The body of the Palestinian man suspected of murdering an elderly woman in central Israel the previous day was found hanged today morning in central Tel Aviv, police said. The 84-year-old woman, whose identity has not been disclosed, was killed in an attack in the town of Holon, a few kilometers from Tel Aviv. (Photo by JACK GUEZ / AFP)

Les détails du meurtre par un terroriste à Holon publiés

Un jour après le meurtre de Shlomit-Rahel Ovadia, 84 ans, à Holon, certains détails de l’attaque terroriste ont été connus et plusieurs questions ont été posées, auxquelles la police n’a pas encore répondu.
🟦 ANNONCE 🟦

Selon le témoignage d’un voisin de la victime, un ouvrier palestinien s’est disputé avec un collègue sur un chantier de construction, et cela a dégénéré en bagarre. Après cela, il s’est apparemment caché dans un bâtiment en construction. Au bout d’un certain temps, il a remarqué qu’une vieille femme d’une maison voisine sortait dans la cour, a pris un tuyau métallique et a frappé la femme à la tête, qu’il avait vue pour la première fois de sa vie.
Au début, on soupçonnait qu’il s’agissait d’une infraction pénale. Mais Shlomit-Rahel avait un sac à main entre les mains. Le fait que l’agresseur n’ait pas volé sa victime l’a immédiatement fait penser à une attaque terroriste. Le Service général de sécurité (SHABAK) s’est joint à la recherche du tueur. Une étude des images de vidéosurveillance n’a laissé aucun doute à ce sujet.
Le soir, les forces de sécurité connaissent déjà le nom du terroriste, et à la tombée de la nuit, la police distribue sa photo. Voici Musar Sarsur, 28 ans, de Qalqiliya, qui a un permis de travail en Israël.
La nuit, des citoyens vigilants ont appelé la police et ont signalé qu’ils avaient vu un Palestinien recherché dans un bus à Gush Dan, et au petit matin, Sarsour a été remarqué dans la rue Dizengoff à Tel-Aviv.
Vers 7 heures du matin, la police a reçu un appel concernant un homme qui s’est suicidé près de la place Dizengoff. Les ambulanciers paramédicaux du MADA sont arrivés sur les lieux et ont identifié l’homme comme un terroriste recherché. On pense que Sarsour a suivi ce qui se passait via des sites d’information sur son téléphone. Il s’est rendu compte qu’il était sur le point d’être détenu et a choisi de se suicider.
Le Palestinien a réussi à se rendre de Holon au centre de Tel-Aviv sans encombre et à s’y promener dans des endroits où il y a beaucoup de monde 24 heures sur 24. Meir Turgeman de Ynet demande comment cela a pu se produire, malgré les signaux des citoyens et le redéploiement supplémentaire de la police dans la région de Gush Dan. On sait que Sarsur est allé à Dizengoff, car il y était souvent allé auparavant.
La vérification des antécédents que Sarsour a subie dans le cadre de sa demande de travail en Israël n’a révélé aucune inclination terroriste, remarques suspectes ou liens avec des organisations terroristes.

infos-israel.news

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.