Hanouccah 5777 Notre question au Grand Rabbin

12
416

===============================================================================

Si vous avez des réactions ou des commentaires, vous pouvez réagir au bas de cet article ou bien écrire à JForum (jforum.fr@gmail.com) qui transmettra.
Tous les documents concernant cette question se trouvent à l’adresse thorapeutique.com

Et si une synagogue est intéressée pour être le lieu de cette célébration, écrivez-nous et nous organiserons l’événement en commun (avec l’espoir que le Grand Rabbin acceptera cette proposition).

 

12 COMMENTS

  1. Et puisque l’occasion m’est offerte ici de m’adresser à tous ceux qui liront, toute aide est la bienvenue, en particulier pour faire que cet événement ait lieu.

    Malgré les prévisions pessimistes de Henri ATLAN

    “J’ai bien reçu et j’ai lu. Je comprends qu’ils ne te répondent pas. je ne suis pas sûr qu’ils comprennent vraiment. L’habitude est tellement ancrée dans les moeurs qu’il faudra beaucoup de temps pour que cela change. Mais cela arrivera un jour, probablement bien après notre mort.”

    Nous avons encore le temps (et la possibilité) de faire quelque chose.

    Même sans le Grand Rabbin, même si aucune synagogue ne l’accepte, nous pouvons quand même, quelque part, à quelques uns (un minyan serait souhaitable) faire ce geste symbolique qui sera la première pierre d’une évolution qui demandera forcément du temps.

    Ceux qui souhaitent participer peuvent nous le faire savoir sur la page Thorapeutique de Facebook.

  2. Bonjour Aline, bonjour Marc,

    Je suis l’auteur de ce petit montage auquel vous venez de réagir, et votre échange ne me laisse pas indifférent.
    Sans entrer dans le détail, je voudrais d’abord dire à Marc tout le plaisir, tout le réconfort que ses quelques lignes m’ont apporté.
    Vous êtes parfaitement conscient du problème, et de plus vous le situez exactement là où il est, au confluent de ces deux grands courants, le grec et l’hébraïque, non loin de sa position dans le temps, à l’approche de Hanouccah.
    Qui êtes-vous? Qui est ce nous dont vous parlez?
    Allez sur le site thorapeutique.com, suivez la flèche, allez jusqu’au bout, vous trouverez une adresse mail.
    J’aimerais vous connaître.

    Quant à vous, Aline, j’avoue ne pas avoir bien compris votre premier commentaire.

    “Doit-on demander pardon, si l’on trouve cette « opération » totalement hermétique ?
    Et si c’est en raison de notre ignorance, est-il correct pour ces « agrégés » de la Loi, de poser cette question en place publique ? Et ainsi en quelque sorte nous « humilier » ?
    Dans quel but ?”

    Vous semblez dire qu’il s’agit d’une “opération”, qu’en outre elle a pour auteurs des “agrégés de la loi”, que tout cela est totalement hermétique.
    Et dans la suite vous évoquez une telle quantité de sujets qu’il est impossible de vous suivre.
    Mais peu importe, je n’entre pas dans la discussion, je vous donne simplement quelques informations.

    Cette vidéo que vous venez de commenter est l’oeuvre d’un homme seul, qui se bat depuis plus de trente ans pour qu’un représentant officiel du judaïsme français réponde à cette question.

    C’est pourquoi j’ai tant aimé la réaction de Marc qui ne s’est pas laissé prendre dans la toile d’araignée.

    Et j’aimerais beaucoup que vous preniez position personnellement sur la question (qui intentionnellement refuse d’aller plus loin, considérant que c’est le domaine de chacun) qui n’a rien d’hermétique, d’ésotérique, qui a si peu à voir avec les “agrégés” que Google peut nous donner immédiatement la réponse.

    Le mot Dieu est-il le mot Zeus paré de nouveaux habits, de nouvelles médailles? A-t-il modifié son attitude au point d’être devenu l’Etre parfait?

    Jetez un oeil sur cette page et vous verrez combien de fois cette mise en garde nous a été adressée.

    http://thorapeutique.com/THORAP/Le_Nom.html

    Attachez-vous scrupuleusement à tout ce que je vous ai prescrit. Ne mentionnez jamais le nom de divinités étrangères, qu’on ne l’entende point dans ta bouche!
    (Exode, chapitre 2)3,

    • Bonsoir Clauta,

      Vous avez raison le sujet est « ésotérique en plus d’être théologique » – Mais je vais devoir m’excuser, car j’avais oublié qu’il y avait une section « Thora », sur ce site.

      Je ne répondrai pas à vos questions – Je n’ai pas envie de développer.
      Seulement ceci : Croyez bien que je vous comprends…Jusqu’à un certain point. Le curseur se trouve là, où vous et d’autres comme vous, ne comprenez pas les personnes comme moi.

      Et c’est vrai, vous nous culpabilisez ainsi – Mais ne vous inquiétez pas, en dépit de cela, ma Foi est grande…Chacun la ressent à sa manière.

      Avec mon respect.

  3. Doit-on demander pardon, si l’on trouve cette “opération” totalement hermétique ?

    Et si c’est en raison de notre ignorance, est-il correct pour ces “agrégés” de la Loi, de poser cette question en place publique ? Et ainsi en quelque sorte nous “humilier” ?

    Dans quel but ?

    Le seul résultat sera que ceux qui comme moi qui suis juive, fière de l’être, et surtout les autres,non juifs, au vu de l’incompréhension, vont avoir le sentiment que ce qui régit nos Lois, est trop incroyable, trop sectaire, trop incompréhensible, trop nébuleux, hermétique.

    D’où provoquer la naissance de rumeurs malveillantes, dont nous n’avons vraiment pas besoin aujourd’hui.

    Oui je fais confiance à Dieu – Mais nous avons aussi notre Libre Arbitre et certainement qu’ici se trouve de la provocation. Demanderait-il cela ?

    et partant de là, beaucoup, s’empresseront, alors, avec grand plaisir de nous trouver aussi “extrémistes” que certains.

    Je croyais que la laïcité devait laisser ce genre d’éléments aussi obscurs et Kabbalistiques pour tous, dans le domaine privé.

    Cela aurait du être traité dans un blog traitant de théologie. La place de cet article n’est pas ici.

    Et pourtant, même si je me sais ignorante sur bien des points de la religion, je respecte infiniment les “Docteurs de la Loi” – Je leur suis reconnaissante de suivre ces Lois avec l’intensité qu’ils y donnent – Croyant sincèrement que si notre religion existe encore, que c’est en partie grâce à leur dévotion.

    Ici, dans cet espace ouvert à tous – qui se doit d’être, donc Laïque – Il devient totalement déplacé.

    Une annonce avec un Lien sur un site plus approprié aurait moins déplacé.

    Vraiment des fois je comprends ceux qui nous mettent dans le même sac que d’autres…

    • Comportez vous comme votre conscience vous dit de le faire, mais évitez de donner des leçons de morale ou d’autorisation de publication ou de censure selon les codes de votre charia laïciste, c’est vraiment exaspérant et totalement déplacé.

      Une question de foi ou une interjection théologique, bref une question, tant qu’elle n’est pas malveillante, argumentée (par de bons ou de moins bons arguments) a tout-à-fait sa place sur le site communautaire juif : JForum : J pour Juif et Forum pour en parler sous divers angles. Nous n’avons aucune intention, Aline, de nous laisser censurer par les rase-les-murs de la laïcité honteuse de toute expression de judéité et rongés par les ragôts antijuifs qui eux sont foncièrement malveillants. Notre objet, concrètement, c’est même l’inverse. Les Juifs vous dérangent? Changez de trottoir. Après, on est d’accord ou pas avec la “priorité” absolue de cette question d’origine grecque ou hébraïque de notion divine, s’agissant d’exprimer l’unicité, apport de la culture juive-biblique.

      Votre démarche indique bien que la posture de beaucoup de laïcs est d’abord et avant tout de nature totalitaire, par anticipation et crainte d’une “autre” religion qu’ils n’osent même plus nommer, tellement ils se sont enfoncés la tête dans les épaules. Nous n’imposons pas nos critères à coup de sabre, si cela peut vous rassurer.

      • Alors disons que ma notion de la Laïcité est proche de la Charia – si c’est cela que vous voulez laissez entendre.

        Je défends ardemment ma religion et Israël – Je suis sioniste, le proclame sur tous les sons –

        Mais j’estime que lorsque l’on ne cesse d’exiger de pratiquer la laïcité à certains, nous nous devons un minimum, tenter de la respecter nous-mêmes.

        Je ne suis pas contre des discussions théologiques – mais quand cela devient de nature qui peut blesser, ici la culture grecque, qui après tout est universelle, elle – et bien ce sujet – Oui, je trouve qu’il n’est pas à sa place.

        On se bat contre le deux poids deux mesures, je croyais que chez nous, il y avait assez de clairvoyance pour repérer, là où cela peut prêter non pas seulement à confusion, mais aussi à des rumeurs malveillantes.

        Je tente de faire la part des choses.

        Je ne suis pas sure d’avoir raison – Mais pas persuadée non plus d’avoir tort.

        Et pour vous donner une idée de mon implication, des fois que vous vous imagineriez que je suis honteuse, je vous dépose sur la ligne “webside” mon lien d’un site où j’ai milité. Il est en pause parce que j’ai été outrée du silence fait à la mort de la petite Yaelle Yaffa.

        sur la droite, cliquer sur le tag ‘antisémitisme”

        Mais qui agit bien, qui agit mal ? Moi même n’aurait pas la prétention de le savoir.

        J’ai exposé ma liberté d’expression – merci de m’avoir répondu avec la votre.

        • Si jamais on a “blessé la culture grecque”!, c’est de manière bien platonique! J’arrête là ces foutaises, nous sommes les derniers à exiger la laïcité, au sens où vous l’entendez : l’interdit d’évoquer un point religieux, ou la Torah sous ses aspects -qui ne peuvent être qu’- hébraïques ce qu’exactement faisaient “nos” ancêtres les Grecs à Jérusalem du temps de, tiens, bientôt Hanouka. Je crois qu’en 2000 ans environ, hormis la destruction du Temple par des Romains venus prendre la suite, on a en a eu suffisamment à souper des plats de champignons à la grecque. Je ne comprendrai jamais la démagogie à l’égard d’amis qui sinon pourraient nous vouloir du mal : cela s’appelle de la soumission.

        • Vous dites :

          «nous sommes les derniers à exiger la laïcité, au sens où vous l’entendez »

          Et je vous réponds :

          « Parlez pour vous » !

          Mais que vous importe ? Vous pensez vous exprimer pour toute la communauté –
          Et moi, je tiens à faire valoir mon avis.

          Et sachez que je ne suis ni inféodée, ni complaisante envers quiconque dans le futile souhait de plaire, même, à tous amis seraient-ils !

          En revanche, avant de m’exprimer, je suis soumise en effet :

          – À ma réflexion intime, intense et aigüe examinée tranquillement , sans sentiment de supériorité, sans haine mais sans déférence non plus :

          – à ma seule « bonne conscience ».

          Ceci pour en finir avec ces foutaises qui ne me semblent pas éloignées de « sornettes ».

          Fin de l’échange.

    • Je parle évidemment du commentaire de Ephraïm et de celui de CLAUDE. Et évidemment pas de l’échange entre Marc et Aline. Je suis entièrement d’accord avec Marc, je n’aurais pas pu mieux dire.

  4. Histoire d’amour ? …..ce fut , peut-être chez certaines personnes …..qui en cela se désolidarisent de la France officielle .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.