Le Liban dément l’existence d’un accord secret pour obtenir du gaz israélien

Le ministère libanais de l’Énergie a démenti dimanche une information relayée la veille par la chaîne Channel 12, selon laquelle Israël aurait signé un accord pour fournir du gaz naturel au Liban afin d’aider le pays des Cèdres, confronté à l’une des pires crises économiques de son histoire.

« Le ministère de l’Énergie et de l’Eau confirme que l’accord de gaz sur lequel travaillent les gouvernements libanais et égyptien stipule clairement et explicitement que le gaz doit provenir d’Égypte, qui en possède de grandes quantités », a déclaré le ministère dans un communiqué cité par les médias locaux.

« Ce qui circule sur le fait que le gaz serait israélien est totalement et complètement faux », a-t-il ajouté.

Samedi soir, Channel 12 avait révélé que l’État hébreu allait fournir du gaz à son voisin en vertu d’un accord approuvé par les États-Unis.

Selon la chaîne, le gaz proviendra des champs Tamar et Leviathan et sera acheminé par la Jordanie, via la Syrie.

Il reste à voir comment et combien l’Iran investira dans la torpille physique de l’incident, même si cela nuit à l’électricité libanaise et aggrave la détresse.

Le Liban connaît de graves pénuries énergétiques. Il n’est alimenté en électricité que quelques heures par jour et souffre également d’un manque de carburant.

L’impasse politique a aggravé la crise économique qui frappe le pays depuis 2019 et qui a été classée par la Banque mondiale comme étant la pire au monde depuis 1850, avec une dépréciation inédite de sa monnaie et une paupérisation de la population.

Jforum avec i24NEWS et Gougenheim Evelyne
La carte de la route du gaz ( de Mordehai Fitoussi )

 

Le champ gazier israélien Tamar au large d'Ashkelon, le 23 juin 2014Moshe Shai/FLASH90Le champ gazier israélien Tamar au large d’Ashkelon, le 23 juin 2014

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.