L’ancien conseiller de François Mitterrand est celui qui a « découvert » François Hollande, durant la campagne de 1981.

Pour Jacques Attali, « le plus important pour (François Hollande) va être de comprendre qu’il est seul. Seul à pouvoir choisir les hommes, seul à pouvoir décider ».
« Jusqu’à présent, il a gouverné ou il a agi avec d’autres.

Aujourd’hui il est seul.

Il doit garder beaucoup de secrets pour lui-même.

Il est seul à pouvoir décider, il est seul à pouvoir choisir les hommes », analyse Jacques Attali.

« En 1981, nous avions une avalanche de réformes majeures : l’abolition de la peine de mort, les radios libres, les lois sur le travail, l’abaissement de l’âge de la retraite…

Là, il n’y a aucune réforme de structure fondamentale.


"François Hollande est maintenant seul" (Jacques… par FranceInfo

Son enjeu est beaucoup plus flou (la justice sociale, la jeunesse, la construction européenne), beaucoup plus difficile (zéro dette en 1981 donc nous avions des marges de manœuvre considérables qu’on a peut-être d’ailleurs exagéré dans leur usage) et donc sa solitude va être surtout dans l’exercice de ce projet complexe et dans le choix des gens », poursuit l’ancien conseiller de François Mitterrand.

Jacques Attali se souvient d’avoir « repéré » François Hollande.

« Je l’avais fait venir dans la campagne de 1981 avec Ségolène Royal et quelques autres … »>Article original

Cela crée un passage entre deux présidents de la République et je me trouve être le chaînon entre les deux présidents de la République de gauche », confie-t-il au micro France Info de Bernard Thomasson.

Franceinfo.fr Article original

Présidentielles 2012 Hollande 1981 Ségolène Royal Réformes

Management Politique Directeur de Cabinet Déficit Dette

Jacques Attali Mitterand ENA France Info Radios Libres Médias

8 Commentaires

  1. Et en plus, il s’en vante !

    Voila encore un bel exemple du role prépondérant de certains juifs dans la descente aux enfers que connait la France.

    Comment voulez vous que les français attachés viscéralement a leur identité, comme nous meme nous le sommes a la notre, ne voient dans les juifs ceux qui ont entrainé la france dans cette décadence. Souvenons que la plupart des mouvements pro immigration ont ou ont eu a leur tete des juifs déclarés.

    Quant aux juifs de france, ils perdent sur les 2 tableaux : ils sont hais par les nouveaux français et hais par les français authentiques.

    Si jusque là les antijuifs n’avaient pas besoin de motifs pour nous hair, les juifs de gauche leur donnent de quoi nous hair pour quelques siècles.

    • Comme vous dites c’est peut-être simplement un vantard… « c’est moi qui, c’est moi que »…

      Faut arrêter de rendre toujours responsables de tous les malheurs de la France les mêmes juifs que l’on compte sur les doigts, aller disons des deux mains : Attali, BHL, Finkielkraut, Cukierman, Dray, Elkabach… et on recommence avec les mêmes depuis 30 ans…

      C’est grotesque ! Ceux qui dirigent et sont responsables des affaires de la France sont toujours les mêmes depuis deux siècles : la bourgeoisie catholique. C’est Mitterrand qui dirigeait la France, pas Attali qui n’était qu’un serviteur, un « juif de cour » comme l’aurait appelé Léon Poliakov.

  2. Philippe, il y a l’histoire et il y a le présent. Quelles que soient les positions de Hollande vis-à-vis d’Israël, il est acoquiné avec les pires anti-Israéliens de l’extrême gauche et des verts. 182 députés PS ont approuvé la demande d’Abou Maïzena à l’ONU. Nul n’a protesté au PS quand Glavany a publié son infect et mensonger rapport sur l’eau.

    Veuillez ouvrir les yeux et arrêtez de vous bercer d’illusions.

  3. €C ompte-tenu de vos remarques systématiquement contreHollande et le socialisme, je pense que votre connaissance de l’histoire de France est sélective sans parler de celle de l’histoire de notre peuple.A côté de la tentative de M/Le Pen de dédiaboliser le front national vous passsez votre temps à diaboliser la gauche française.Un conseil, lisez le dernier livre de C. Lanzmann

  4. Décidément il y a une partie que j’espère la plus petite possible toujours ausssi anti hollande, anti socialiste.Vous affirmez mais sans l’ombre d’une preuve qu’Hollande est antiisraélien et de surcroit proterroriste§Le nouveau président est l’héritier d’une longue tradition des socialistes français qui ont toujours défendu depuis Jauès et l’affaire Dreyfuss les juifs. Ne pas oublier par exemple que Mitterand fut le rpemier président français à venir à Jérusalem et faire un discours àla Knesset, attitude quitranchait avec celle de Giscard qui n’est jamais venu en Israël et a observé lepays avec des jumelles à partir de la Jordanie.Certes la gauche française critique la politique du gouvernement israélien actuel, mais elle étit tout entière drrière Rabin et ¨Pérès. Mais peut-être considérez-vous que ces deuxlà sont également antiisraéliens et proterroristes.

  5. Hollande nous a rassuré , en tant que socialiste anti Israëlien et pro terroristes ,il est un  » candidat normal  » et un  » Président normal  » . Qu’il se rassure , nous le savions depuis longtemps .

  6. HOLLANDE qui n’a jamais rien fait tout seul, doit être encore plus mort de trouille que nous ! Je crois qu’au delà de l’aura du Président de la République (seule l’intéressait l’aura), il va tomber de haut quand il sera confronté à la réalité et qu’il ne pourra pas tenir ses promesses. Il est également le seul à pouvoir appuyer sur le bouton de la bombe atomique. Je me demande si ça ne serait pas mieux qu’il appuie tout de suite afin de ne pas voir la cata qui va tomber nous tomber dessus !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.