Fausse équivalence morale : le Sionisme comme Colonialisme et Impérialisme.

 

Depuis des siècles, le Christianisme a promu l’idée que les Juifs étaient l’illustration même du mal absolu, parce qu’ils étaient supposés être responsables du meurtre de Jésus. Avec la laïcisation croissante, les perceptions de la malfaisance globale ont progressivement changées, en même temps que le rôle supposé des Juifs selon de telles qualifications. Pour les Nazis se considérant comme des surhommes, les Juifs étaient par définition des sous-homme, de la vermine et des bactéries, la version nazie ultime du mal absolu. Le nazisme, en retour, est devenu l’étalon du comportement démoniaque après la Seconde Guerre Mondiale.

De nos jours, l’Occident fait une fixation sur Israël dans sa qualification du mal absolu. Le linguiste français Georges-Elia Sarfati a résumé cela en disant que les équivalences employées contre Israël « relient entre elles les quatre caractéristiques principales de l’histoire occidentale de ce dernier siècle – le Nazisme, le racisme, le colonialisme et l’impérialisme- appliquées à l’Etat d’Israël. Elles sont les composantes d’une mémoire collective rt sont facilement mémorisées[1]« . 

Ces quatre fausses équivalences sont utilisées par les Palestiniens et leurs alliés dans le cadre de leur guerre totale contre Israël. Israël est diabolisé et stigmatisé comme un Etat nazi, raciste, colonialiste et impérialiste. Une telle comparaison est une fausse équivalence qui mine le droit d’Israël à exister.

L’assertion disant que le sionisme et Israël seraient intrinsèquement impérialistes, représentant du pouvoir colonial au Moyen-Orient est très largement répandue dans les sphères intellectuelles et universitaires.

Une nouvelle discipline universitaire, les études post-coloniales, suggère que les tendances actuelles des anciennes colonies doivent être perçues  travers le prisme de leur héritage colonial, en particulier, en ce qui concerne leurs structures de pouvoir et l’influence occidentale sur ces nations. Une version tordue de cette discipline, cependant, intègre ces fausses allégations concernant la nature soi-disant colonialiste et impérialiste du Sionisme au coeur même de sa sphère d’enquête. En pratique, l’essentiel des études postcoloniales est construit sur le concept perverti de cette discipline, présenté dans le livre d’Edward Saïd : Orientalism. Il prétend que presque toute l’influence occidentale sur le monde développé n’a été que négative et destructive, où les colons occidentaux ont imposé leur culture et leurs attitudes sur les populations colonisées, tout en le traitant jamais que comme des peuples primitifs[2].

Les partisans de cette version distordue tracent un parallèle entre les Palestiniens et les peuples indigènes de couleur colonisés par les Occidentaux durant des siècles. Ces incitateurs à la haine prétendent que le Sionisme justifie la colonisation des peuples de couleur dans leurs propres pays, par les Blancs qui ensuite dirigent la population toute entière et exploitent leurs ressources. 

Quelques exemples vont illustrer ces théories bancales. L’historien israélien Ilan Pappé a exposé ses arguments dans son article  » Le Sionisme comme Colonialisme : un Point de Vue comparatif de Colonialisme dilué en Afrique et en Asie ». Il soutient que l’émergence du Sionisme à la fin du XIXème siècle peut être directement relié à l’âge de l’Impérialisme en Europe et que cette philosophie est interchangeable avec la manière de pensée impérialiste.

Pappé écrit que : « Le Sionisme n’a pas été, après tout, le seul cas dans l’histoire où on a poursuivi un projet colonialiste au nom d’idéaux nationaux non-colonialistes ou d’autres. Les Sionistes se sont relocalisés en Palestine à la fin d’un siècle au cours duquel les Européens contrôlaient l’essentiel de l’Afrique, les Caraïbes et d’autres régions au nom du « Progrès » ou d’un idéalisme qui n’est pas étranger au mouvement sioniste. Cela s’est produit dans un siècle où les colons français ont colonisé l’Algérie, en prétendant à un lien atavique et émotionnel avec le sol algérien qui n’était pas moins profond que celui professé par les premiers Sionistes, en ce qui concerne Eretz Yisraël[3]« .

L’auteure et militante américaine Alice Walker a également développé ce thème, en comparant Israël à l’ère de l’Apartheid en Afrique du sud, aux Ségrégationnistes aux Etats-Unis et à l’Allemagne nazie. Elle a aussi dressé de fausses équivalences morales entre le Sionisme et les puissances impériales européennes dans son livre : The Cushion in the Road. [le coussin sur la route]. Dans sa description de l’Apartheid en Afrique du Sud, elle déclare que : « Pauvres Européens, cependant, qui pour se sauver, apprenaient à parler un anglais correct, soutenus comme ils l’étaient pas un système qui favorisaient les Blancs. L’avancement pour eux, comme pour les colons juifs en Palestine, était sans limite, s’ils pouvaient se mélanger, en acceptant les butins de guerre contre les indigènes et les réduisaient en esclavage, en s’entendant avec ceux au pouvoir. 

« C’est une vieille, vieille histoire et elle est terrifiante. Les gens qui ont à ce point faim de ce que les autres ont en auront-ils jamais assez? On pense à Hitler, bien sûr, et Napoléon ; aux généraux américains qui ont mené des guerres de conquête contre le Mexique et Cuba et les Philippines, le Guatemala, l’Irak, l’Afghanistan. Et un nombre incalculable d’autres endroits dont nous n’avons même jamais entendu parler[4]« .

Walker et d’autres partisans de la fausse équivalence entre le Sionisme et le colonialisme n’ont pu poursuivre sans faire l’objet d’un examen attentif. L’historien Richard Landes a mis en lumière l’hypocrisie d’une telle équivalence morale sur son site internet : « The Augean Stables » (Les Ecuries d’Augias). Il a écrit sur la nature bénigne de l’implantation sioniste dans la Palestine ottomane, puis britannique, qui contrastent radicalement avec les aspirations impériales des puissance européennes de l’époque et avec les idées fausses de Walker concernant l’implantation sioniste en Israël. 

Landes écrit, en faisant référence aux commentaires de Walker sur Hitler, Napoléon, les généraux américains et tant d’autres, que : « Il est bien difficile de trouver la voie vers une véritable évaluation des soi-disant « colonialisme » et « impérialisme » israéliens derrière ces remarques plutôt benoîtement déclarées. Tous les autres projets coloniaux (espagnol en Amérique Latine, britannique en Afrique du sud, Français en Algérie), sont apparus à la suite d’une conquête. La seule façon dont les nouveaux colons pouvaient prétendre à ces territoires consistait à les conquérir, en (au mieux) expulsant ses habitants et en instaurant une supériorité militaire écrasante. Le pouvoir politique a surgi de la victoire dans la guerre. En agissant ainsi, les Impérialistes-Colonialistes européens se sont conformés aux normes internationales conçues depuis des millénaires.

« Le projet sioniste de colonisation a fonctionné d’une manière nettement différente. Plutôt que d’arriver par des victoires militaires à somme nulle, les Sionistes sont arrivés en se présentant comme des voisins apportant un solde positif. Réputés ne pas disposer de capacité à conquérir et étant donné qu’ils ont bâti leurs défenses contre les attaques prédatrices à la fois de la part des habitants arabes et bédouins de la terre, ils ont néanmoins fait la paix avec la plupart de ceux qui résidaient là en leur offrant les bénéfices de la société civile : un dur labeur productif permettait à tout le monde de mieux vivre[5]« .

kibbouts

Martin Kramer, Président du Centre Shalem déclare que les prétentions voulant faire du Sionisme un colonialisme sont une erreur trompeuse et une grave offense à l’égard de l’histoire d’Israël. Il décrit cette allégation comme « un énorme mensonge, un mensonge intéressé. Ceux qui croient cela peuvent soutenir en leur coeur l’espoir que cela fera disparaître Israël en l’espace de quelques années. L’Amérique décidera de démanteler cet Etat, ou les Juifs décideront que c’est trop coûteux ou dangereux pour eux de le maintenir et ainsi ils prendront le chemin d’autres pays qui sont plus sûrs et plus confortables. Le colonialisme est quelque chose de transitoire et qui ne dure qu’aussi longtemps que cette solution est rentable. Mais les nations authentiques sont présentes à jamais, les liens des nations à leur terre ne diminuent réellement jamais et les nations sont attachées par des liens de solidarité qui traversent les générations[6]« .

3246767794_1_5_Kp8IiLmK

La fausse équivalence morale disant que le Sionisme équivaut à un colonialisme peut être succinctement et facilement démontrée. Les Colonialistes conquièrent d’autres pays dans le but de revendiquer leurs ressources et de les exploiter. Ils transfèrent l’argent et les valeurs à l’extérieurs de leurs colonies. Les Sionistes ont d’abord envoyé de l’argent et des compétences vers le Mandat britannique de Palestine et ensuite en Israël. Les Arabes israéliens ont aussi bénéficié de façon significative de tout cela. Leur revenu moyen actuel par tête est un multiple de celui des habitants des pays voisins. Les Arabes palestiniens en auraient bénéficié autant, s’ils n’avaient pas suivi la route de la violence de leurs dirigeants.

 Par Manfred Gerstenfeld et Jamie Berk

Le Dr. Manfred Gerstenfeld est membre du Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem, qu’il a présidé pendant 12 ans. Il a publié plus de 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.Jamie Berk est chercheur travaillant à l’obtention d’un Master en Sciences Politiques à l’Université Hébraïque de Jérusalem. 

Adaptation : Marc Brzustowski.

 


[1] Manfred Gerstenfeld, interview with Georges-Elia Sarfati, “Language as a Tool against Jews and Israel,” Post-Holocaust and Anti-Semitism, 17, 1 February 2004.

 

[2] Lufti Hamadi, “Edward Said: The Postcolonial Theory and the Literature of Decolonization,” European Scientific Journal, 2, June 2014. 39-46.

[3] Ilan Pappé, “Zionism as Colonialism: A Comparative View of Diluted Colonialism in Africa and Asia,” South Atlantic Quarterly, 1 September 2008.

[4] Alice Walker, The Cushion in the Road.

[5] Richard Landes, “1948-2008 Part I: The Sad Story of the Nakba,” The Augean Stables, 8 May 2008.

[6] Martin Kramer, “Is Zionism Colonialism? The Root Lie” Jerusalem Center for Public Affairs, 1 August 2005.

2 Commentaires

  1. La France,l’Angleterre, l’Espagne,le Portugal,l’Allemagne ont conquis des terres pour exploiter leurs ressources et les populations en dehors de leur pays
    La France est l’exemple même du pays colonialiste en exploitant les ressources de l’Afrique noire et l’Afrique du nord sous domination coloniale turque Ces natios avaient leur propre pays mais cela ne leur suffisait pas et il leur fallu à partir de guerres meurtrieres de s’emparer de ces pay qui n’avaient aucun lien avec ces pays qu’ils soumettaient
    Rien de comparable pour Israël qui est revenu sur ces terres ancestrales pour restaurer leur pays. Leurs pionnier aidaient par des mécènes juifs les a aidés en achetant des terres et ce sont ces pionniers qui ont bâti les infrastructures de leur pays retroué
    Les arabes sont arrivés alors là où enfin les terres étaient cultivées par les pionniers juifs et des infrastructures construites par le savoir faire des. pionniers juifs qui retrouvaient leur pays et leurs racines
    On connaît la mentalité des arabes, voler les biens d’autrui par les assassinats, la terreur..
    C’est ce qui s’est passé : les colons arabes étrangers à la Palestine Juive avec son drapeau frappé de l’étoile de David ont tenté avec l’aide des anglais et français de faire croire que ce pays dominé de 1490 à 1918 par la Turquie et it à eux qui n’avaient aucun lien, aucune histoire, aucune culture, aucune langue propre à ces terres juives de Judée Samarie ,Galilée. Neuve et aussi Gaza et la Jordanie
    Ce sont les accords de San Remo de. 1920 votes par la SDN qui enfin reconnaissait un état juif de la Méditerranée à la Jordanie incluse
    Malheureusement les anglais responsables du mandat sur la Palestine , nom donné par les romains pour faire disparaître les royaumes de Judée et d’Israël ,vont semer le chaos en volant 80% des terres pour créer la Jordanie pays colonial et en 1948 les anglais et arabes vont s’empare de la Judée Samarie et de la capitale d’Israël :Jérusalem en expulsant ou tuant 200000 juifs.les juifs pacifiques doivent alors se défendre contre les attaques arabes aidées et voulues par les anglais.
    Les pays arabes racistes, impérialistes, apatheid vont expulser des 1948 tous les juifs de leurs pays et ceux qui restent seront des dhimnis sans droit et vivant dans les mellahs , humiliés , avec vols et viols de femmes, enlèvements d’enfants, conversions de forces: oui les arabes sont des esclavagistes de noirs.de blancs, de femmes…, ce sont des colonialistes qui ont volé 90% des terres juives, ce sont des. racistes en ne donnant aucun droit aux non musulmans et aux juifs, ce sont des tenants de l’apartheid en faisant une épuration ethnique des juifs par leur expulsion, ce sont des impérialistes qui veulent dominer le monde en commençant par l’invasion d’Israël et de l’Europe, ce sont des nazis alliés d’Hitler en fournissant 200000. musulmans venant de 3 divisions bosniaques, albanais , tchétchène, turques voire algériens dans des milices françaises et en faisant des pactes d’amitié avec l’Égypte , l’Irak., la Libye et avec le muphti de Jérusalem qui était l’ami d’Hitler
    Voila qui sont les arabes qui ont inventé encore un pays qui ne leur appartient pas et un peuple d’arabes étrangers assassins, colonialistes, racistes, esclavagistes venant de leurs pays de dictatures impérialistes et d’apartheid. Ce sont par excellence des négationnistes de l’holocauste
    dont le mensonge est leur arme de depart et leur simulation de victime alors que ce sont des bourreaux comme les nazis

  2. Les colons français avaient un « lien atavique et émotionnel avec le sol algérien » lorsque la France a colonisé l’Algérie ???

    Cet Ilan Pappé est vraiment un charlot qui raconte n’importe quoi pourvu que cela nuise à Israël.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.