Régionales: Eric Zemmour, grand vainqueur d’une débâcle électorale ?

Entre taux d’abstention historique et scores décevants du Rassemblement national, une potentielle candidature d’Éric Zemmour l’année prochaine n’a jamais paru aussi probable qu’au lendemain des régionales. Les déçus de la ligne de normalisation incarnée par Marine Le Pen l’affirment haut et fort : la victoire se fera avec lui.

« Où êtes-vous ? » Comme Julien Odoul, nombreux sont les sympathisants et responsables du Rassemblement national à s’être posé la question dimanche soir. Dans un scrutin marqué par un taux d’abstention historique dans l’histoire de la Vème République (66%), le parti de Marine Le Pen a fait figure de grand perdant. Avec environ 19 % des suffrages au niveau national, le RN ne fait que pale figure face aux listes Les Républicains. Des Hauts-de-France à la Provence-Alpes-Côte-D’azur, les listes « bleu marine » sont en net recul sur cinq ans. Seule lueur d’espoir dans une nuit des plus obscure : avec à peine plus de 11 % des voix, la majorité présidentielle continue de creuser toujours plus profondément sa propre tombe.

Comment dès lors réagir ? Alors que certains ont pointé du doigt le manque de communication autour du scrutin par le gouvernement, Marine Le Pen a eu le mérite de le reconnaître : ses électeurs « ne se sont pas déplacés ». Le Rassemblement national, historiquement grand vainqueur des scrutins à forte abstention, ne convainc plus les dépités du paysage politique. Pour le maire d’Orange et ancien membre historique du Front national Jacques Bompard, le responsable de ce deuxième échec électoral consécutif – le RN n’avait récolté que 2 % des voix aux municipales l’an dernier – est tout trouvé : « La ligne de normalisation totale de Marine Le Pen est suicidaire », affirme-t-il. Le fondateur de la Ligue du Sud (LS) estime que la présidente du Rassemblement national a « abandonné les fondements idéologiques du Front ». La solution préconisée par le proche de Philippe de Villiers ? Le retour d’une candidature antisystème. Qui ne pourrait être endossée, selon lui, que par un seul homme : Éric Zemmour.

Dans l’entourage de Zemmour, les signes positifs se multiplient

« Bon, tout le monde le pense, alors il faut bien le dire : les résultats moyens du RN sont une aubaine pour le Z. » Sur Twitter, l’ancien directeur national du Front national de la jeunesse (FNJ) Julien Rochedy ne peut que partager le constat de Jacques Bompard. Une récente étude de l’IFOP affirme qu’Éric Zemmour dispose d’un « potentiel électoral » de 18 %. Un chiffre en progression de plus de 5 points depuis le premier sondage réalisé pour Valeurs actuelles en février dernier. Dans l’entourage du chroniqueur star de CNews, on affirme que rien n’est décidé quant à une potentielle candidature…qui semble pourtant de plus en plus se dessiner. Sur ses réseaux sociaux fraîchement crées, Éric Zemmour distille ce qui est difficile de ne pas percevoir comme les prémices d’un programme politique. « Il faut interdire le voile aux mères accompagnatrices, je l’interdirais même dans l’espace public », affirmait-il sur Twitter la semaine dernière. Les résultats des régionales étaient attendus dans son équipe en construction. On voulait y voir des signes positifs.

A entendre ses plus fidèles soutiens, ces signaux ne font que s’accentuer depuis dimanche dernier. « Zemmour a une place royale : le régime des partis est massivement rejeté », nous explique un Jacques Bompard très critique envers la direction de ce qu’il désigne toujours comme « le Front ». Le maire d’Orange s’insurge notamment contre le « mépris de certains cadres du RN envers des militants » dont la ligne est de moins en moins représentée au sein du parti. Même son de cloche du coté de ses plus fidèles soutiens. Pierre-Yves Rougeyron, essayiste et président de l’Association « Les Amis d’Éric Zemmour », voit en l’échec de « l’aseptisation » du discours de Marine Le Pen un nouveau symbole de la fracture idéologique de la droite. « Marine Le Pen a définitivement perdu les régions rurales, les Gilets jaunes et le vote populaire. Eric Zemmour peut incarner cet électorat », explique-t-il quelques jours après déplacement inédit de ce dernier dans Nord à l’occasion du 81eme anniversaire de l’Appel du 18 juin.

On ne peut pas gagner qu’avec l’électorat RN. Nous avons besoin d’une droite plus traditionnelle

Au sein de l’Etat-major du Rassemblement national, on assure ne pas prêter attention aux rumeurs et bruits de couloirs. Interrogé par Valeurs actuelles, Robert Ménard réfute l’idée d’un scrutin favorable à Éric Zemmour. « Si la radicalité fonctionnait, vous n’auriez pas les scores calamiteux de l’extrême-gauche », assène-t-il en hommage au bilan très mitigé de la France Insoumise (LFI) et ses 4,6 % des voix récoltées aux régionales. Le maire de Béziers assume la ligne politique de dédiabolisation entreprise par Marine Le Pen ces dernières années…et encourage cette dernière à aller encore plus loin. « On ne peut pas gagner qu’avec l’électorat RN. Nous avons besoin d’une droite plus traditionnelle », assure-t-il. Quitte à se mettre à dos une partie non-négligeable de leur électorat ? Robert Ménard ne veut y croire. Selon lui, l’échec de dimanche dernier s’explique par un « problème d’incarnation des idées » au niveau local : « On doit convaincre les électeurs qu’une victoire du RN n’entrainera pas la guerre civile ! », conclue le maire de Béziers.

Suffisant pour inverser la tendance abstentionniste de plus en plus présente au sein du mouvement ? Les cadres du RN veulent y croire. Dans les heures qui ont suivi l’annonce des résultats, tous ont exhorté – parfois avec une certaine véhémence insoupçonnée – leurs électeurs à « se réveiller ». Au micro de BFMTV lundi matin, Julien Odoul a affiné son discours de la veille : pour la tête de liste en Bourgogne-Franche-Compté, visiblement déçue de son score en demie-teinte au premier tour (23.8 %), le Rassemblement national peut encore gagner. « Il suffit juste qu’ils [les abstentionnistes] se bougent. » A un de la présidentielle, la principale interrogation demeure : pour qui se déplaceront-ils ? Chez les partisans d’Éric Zemmour, le choix est évident : lui seul peut faire vibrer l’écrasante majorité silencieuse. Quant au principal concerné, il continue d’avancer ses pions. Lundi soir dans Face à l’info, le chroniqueur de CNews a notamment fustigé Marine Le Pen et son discours semblable à « celui d’Emmanuel Macron et Xavier Bertrand ». D’ordinaire relativement clément avec le Rassemblement national, Eric Zemmour a cette fois insisté sur le « le triple problème de structure, d’incarnation et de campagne » du parti. Les régionales ne sont pas encore terminées, mais l’offensive Zemmour est belle et bien lancée.

Par Sébastien Lignier

15 Commentaires

  1. Eric Zemmour, Pétain à sauver à votre avis les juifs français. La moitié de ma famille juive et française à été arrêté par la police française et déporté et tuée à Auschwitz. Cessez de revoir l’histoire à votre sauce…

  2. Je ne comprends pas que certains ne comprennent pas qu’Eric est un jouet entre des mains pas très amicales. Entre commenter la politique comme cela est son métier et faire de la politique, voire diriger un mouvement politique, il y a un gouffre que Zemmour serait bien inspiré de ne pas franchir, sous peine d’avoir à endosser les conséquences de la situation économique et sociale catastrophique qui s’annonce. Je suis sidéré par la légèreté avec laquelle certains analysent la situation. Ils devraient se demander comment il se fait que, dans un moment aussi trouble que celui que nous vivons aujourd’hui, sorte du chapeau un journaliste juif opportunément mis sur le devant de la scène.

    Dans ce pays on a toujours mis en avant un juif pour les besognes les plus exposées: Mendès France pour la décolonisation qui a commencé avec l’indochine, Badinter avec l’abolition de la peine de mort, Simone Veil pour l’avortement…….Bien commode n’est-ce pas ?

      • Décidément aucun sens de la répartie , à part la vulgarité. L’insulte est l’ultime recours des pauvres types. Zemmour comme certains Juifs d’Algérie se veut plus français que Juif, il n’a de Juif que le nom et c’est déjà trop pour lui. Certains se félicitent des propos maintes fois répétés de Zemmour contre les musulmans , ils font du racisme par procuration sans doute par manque de courage , c’est plus commode

  3. On ne le verrait plus sur CNEWS , il nous manquerait !!
    Et hériter d’une France dans l’état actuel , serait une charge insupportable pour un novice en Politique !!! A moins qu’il ait des lieutenants de Valeur !!!!

  4. OUi, Johan Hohn, je pense que votre analyse est bonne ! Tout porte à croire qu’Eric Zemmour se portera candidat aux présidentielles de 2022 ! Il attendait justement les résultats des régionales pour prendre un peu le pouls du pays ! Il n’est pas innocent que Zemmour se soit déplacé un 18 juin pour visiter la maison de Lille qui a vu naître De Gaule ! Ce n’est pas innocent non plus les sites ouverts par les amis de Zemmour sur les réseaux sociaux ! Ce n’est pas innocent non plus si Zemmour va au contact de la population – pour l’instant paysanne -,donc les Français de souche ! Ce n’est pas innocent non plus, toutes ces attaques, à juste titre d’ailleurs, contre Macron, et toute la macronie … De mon point de vue, il n’y a que lui qui pourra l’emporter face à Macron, si toutefois Macron penserait à se représenter, ce qui n’est pas si sûr ! A côté, à droite, ce sont  » presque  » des bras cassés, des Jean Foutre de la politique, qui veulent le pouvoir non pour servir la France et les Français (de souche), mais pour satisfaire leurs égos ! Y’en a marre de tous ces bons à rien, sinon à faire des discours, à avoir toujours peur d’appeler un chat, un chat, c’est-à-dire d’avoir peur de dire que l’islam, qu’il soit de France ou de Navarre, ou des sables du Moyen-Orient n’est pas compatible avec la République, ou plutôt avec la France, car le mot république ne veut plus rien dire aujourd’hui, en quelque sorte une auberge espagnole ! Donc, Eric, allez-y, vous êtes peut-être le  » sauveur de la France  » qui le mérite bien !!!???

  5. Ce qui fait du tors à RN c’est Marine elle même elle se doit de s’effacer afin que « Z » puisse accéder aux plus hautes fonctions de l’Etat

  6. Zemmour n’ira pas et c’est tant mieux. Il n’aurait que des coups à prendre pour un résultat de toutes les façons négatif car, à supposer qu’il soit qualifié pour le second tour, il serait largement battu face à Macron ou à Bertrand. Vu que l’état du pays est catastrophique, il serait bien inspiré de ne pas en être le bouc émissaire.

    Cela dit, Bertrand semble bien parti pour succéder à Macron.

  7. Un forum d’information juive si attentif à l’électorat du Rassemblement National (qu’il soit autour de Marine Le Pen ou de Eric Zemmour), c’est inconvenant.

    • Monsieur KAHN, nous sommes au mois de Sivan 5781, fin juin 2021 de « l’ère vulgaire ». Après 22 ans de trêve, de 1945 à 1967, 2gol lui même a relancé l’antisémitisme « officieux » en francekipu. Les premiers à s’y engouffrer furent les déjections dites « intellos de gôche ». En particulier, « l’immonde » torche-cul, mentant tous les soir depuis Paris. L’antisémitisme français allait cahin-caha, jusqu’à la sinistre fiction crapuleuse sur la pseudo destruction d’un apprenti terroriste nazislamiste, diffusée le 30 septembre 2000, par la tv publique. Depuis, dans tous les merdia, la parole antijuive est la norme, du moment qu’elle se dit « antisioniste ». Et alors que la propagande officielle attise l’antisémitisme, les seuls français qui prennent ouvertement parti pour Israël, ce sont les électeurs et les sympathisants du RN. Notons, que ni le FN, ni le RN n’ont mouillé dans cette politique antijuive officielle de francekipu. Monsieur KAHN, vous êtes un indécrottable attardé.

  8. Un journaliste connu de Dreuz.info a écrit hier que Eric Zemmour ne se présentera pas aux présidentielle et que Macron sera réélu et moi j’ai répondu Que Eric Zemmour se présentera et que Macron ne sera PAS réélu !!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.