Le Hamas est en train de creuser des tunnels à la frontière de l’Egypte assez grand pour permettre aux véhicules de la taille de camions d’y circuler traverser selon les responsables de la sécurité égyptienne.

Il y a des tunnels reliant la bande de Gaza du Sinaï qui sont en cours de construction dans le but de compenser la perte des tunnels qui ont été inondés ou bloqués par les Egyptiens.

Ces énormes tunnels, dont certains s’étendent sur plus de trois kilomètres, sont conçus pour traverser la zone de sécurité mise en place par l’Egypte entre la frontière avec Gaza et le Sinaï. Cette zone, qui varie entre un demi-kilomètre et un kilomètre de long côté égyptien, ne comporte ni bâtiments ni habitations. La région a également été inondée afin de noyer les tunnels.

Untitled-3_b.jpg

Ces tunnels sont destinés à transférer des terroristes et des armes, ainsi que des matériaux de construction et d’autres produits importés par le Hamas pour briser le siège économique imposé à la bande de Gaza, ont déclaré les responsables égyptiens.

Les responsables de la sécurité israélienne ne savent si des tunnels de cette taille existent entre Gaza et Israël. Toutefois, Israël va devoir prendre en compte la possibilité de l’existence de tunnels qui font plus de trois kilomètres de long, ce qui les rendra plus difficiles à trouver.

Israël estime que l’augmentation récente du nombre d’effondrements de tunnels à Gaza dans les derniers mois sont dus à la difficulté accrue à obtenir des matériaux pour soutenir la structure des tunnels, principalement le bois et le ciment. Il devient clair que pour remplacer ces matériaux manquant, le Hamas utilise de la fibre de verre, ce qui est également illégal d’importer dans la bande. Pourtant, le Hamas essaie toujours d’importer ces matériaux de contrebande même s’il ne peuvent pas supporter la même quantité de poids que le ciment et ont pour conséquence l’effondrement des tunnels.

Le gouvernement égyptien note également un autre phénomène inquiétant en ce qui concerne les relations entre le Hamas et les organisations terroristes dans le Sinaï: il se trouve que le Hamas est devenu un exportateur d’armes à destination de l’Egypte. Au cours des derniers mois, plusieurs types d’armes ont été trouvées par les forces de sécurité égyptiennes qui portent les marques de fabrique de l’aile militaire du Hamas.

Parmi les armes trouvées il y avait aussi des chauffe-eau solaires remplis de matières explosives, qui sont l’une des armes les plus meurtrières dans le Sinaï et sont utilisées par Daesh contre l’armée égyptienne. Les chauffe-eau solaires sont utilisés comme des bombes où comme réservoirs de stockage. Il y a quelques années, le Hamas a utilisé un de ces engins explosifs improvisés contre un char israélien qu’il a détruit.

Le gouvernement égyptien affirme également que Daesh tire des roquettes fabriquées par le Hamas sur les bases militaires égyptiennes dans la péninsule.

550187201001097490639no.jpg

Le Hamas a également fait transiter des armes de la bande de Gaza à des terroristes affiliés au Jihad islamique mondial, actif dans le Sinaï, par bateaux. Ce sont des armes qui sont passées en contrebande à Gaza lsoit par les Iraniens ou par la Libye, pour ensuite arriver dans les mains des djihadistes islamiques.

À l’heure actuelle, il y a une nouvelle raison de s’inquiéter ; l’exportation d’armes fabriquées dans la bande de manière industrielle est un phénomène nouveau qui indique un nouveau niveau d’institutionnalisation du processus de fabrication d’armes dans la bande de Gaza.

ynet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.