Deux combattants vainqueurs d’une compétition d’Arts Martiaux Mixtes (MMA) ont porté les Tzitzit, les franges rituelles juives et la Kippah à la suite de leur victoire en Israël. le premier d’entre eux s’était déjà déistingué dans des combats à l’étranger, comme en Serbie -voir vidéo en bas de page)

Elazar Tariku et Almog Shay sont tous deux des Juifs observants qui portent le vêtement traditionnel juif dans leur vie quotidienne. Alors que chacune de leurs victoires était annoncé le 11 novembre, alors que l’arbitre levait leurs poings gantés vers le Ciel, une interprétation de la prière juive « Shema Israël » était retransmise par hauts-parleurs.

Tariku et Shay faisaient partie de l’avant-première d’un événement qui se disputait dans l’Arène de Menora Mivtachim, dans le Sud de Tel Aviv. Tariku, un poids léger de 70 kgs, d’Ashkelon, grande ville du Sud, a remporté son second combat professionnel en forçant son collègue israélien Ron Becker, à se soumettre par un blocage de l’épaule dès le premier round. Almog, 61 kgs est un poids plume également venu d’Ashkelon, a remporté son premier combat par un crochet au talon, en forçant aussi Vitaly Khmeinystsky, venu de Russie, à se soumettre dès le premier round.

Le gagnant de l’événement principal, le Poids Welter américain Douglas Lima, a grimpé sur la cage au moment de la sonnerie de la cloche, en signe de victoire.

 

Israeli martial arts fighters celebrate victory in tzitzit

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.