Des tags antisémites visent le président de l’université Grenoble-Alpes

5
621

Une dizaine de graffitis antisémites ont été découverts lundi matin sur le campus grenoblois. La ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a condamné ces dégradations «avec la plus grande fermeté».

La ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal a condamné lundi «avec la plus grande fermeté» les tags antisémites visant le président de l’Université Grenoble-Alpes (UGA), qui ont été découverts dans la matinée sur le campus grenoblois.

«Les graffitis antisémites ciblant Patrick Lévy sont inacceptables. Je les condamne avec la plus grande fermeté, tout comme les autres dégradations intervenues cette nuit. L’antisémitisme n’a pas sa place à l’université #ne rien laisser passer», a tweeté la ministre.

Cette dizaine de tags, parmi lesquels ceux visant M. Lévy, ont été inscrits sur les murs du campus universitaire vraisemblablement dans la nuit de dimanche à lundi. L’un d’entre eux mentionne «La rentrée, ça gaze(ra)?». Ils ont été effacés dans la journée.

«C’est surtout beaucoup de bêtise et je ne souhaite pas commenter les attaques personnelles», a indiqué à l’AFP M. Lévy, ajoutant que l’université avait porté plainte pour l’ensemble des dégradations, sans mentionner de caractère antisémite dans les graffitis.

www.lefigaro.fr

LE BNVCA CONDAMNE LES TAGS VISANT LE PRÉSIDENT LÉVY DE L’UNIVERSITÉ DE GRENOBLE

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

8 Boulevard Saint Simon 93700 Drancy

Le Président

Sammy Ghozlan

0177384944

Drancy le 3 Septembre  2018

Le BNVCA condamne les tags antisémites découverts dans la matinée du 3 septembre 2018,  et qui ont personnellement visé Mr Patrick Lévy, le Président de l’Université Grenoble Alpes. Parmi ces inscriptions ignobles on pouvait lire “Effacez les mails de Lévy” et “la rentrée ça gaze(ra)”.

Ces faits ont été condamnés par la Ministre de l’Enseignement supérieur Mme Frédérique Vidal.

Pour le BNVCA, le caractère antisémite ne fait aucun doute. Nous mettons en cause des nombreuses manifestations hostiles à Israël qui se déroulent à Grenoble à l’initiative de l’organisation illégale BDS, de même que les conférences organisées dans l’Université par les activistes de BDS qui veulent présenter Israël comme “un état apartheid”. Le BNVCA est convaincu que tant que ces opérations anti israéliennes ne sont pas interdites, et réprimées comme le prévoit et le punit le code pénal, l’antisémitisme va encore se développer dangereusement.  Le BNVCA demande que tout soit mis en oeuvre pour identifier les auteurs antijuifs et les interpeller.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

5 COMMENTS

  1. Je crois que ce levy est le premier a s en foutre .
    Il est d abord de ” goche ” francais et peut etre Juif , s en souvient il ?
    Quant a l etat francais , il est le promoteur de cet antisemitisme qui se repand a grande vitesse , et touchera tous les Juifs , y compris ceux qui se cachent .

  2. Les gouvernants de droite comme de gauche n’ont jamais sanctionné l’antisémitisme en france.
    Si les gauchistes en france ont cette attitude vis à vis des juifs, c’est qu’ils savent qu’ils peuvent se le permettre
    Attendons avec impatience la réponse musclée du gouvernement( je plaisante)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.