Des couvre-feux nocturnes dans 41 localités au lieu du confinement des foyers de Covid-19

Le Premier ministre Binyamin Netanyahu, s’alignant sur la clameur soulevée par les partis ultra-orthodoxes, dimanche soir 6 septembre, a demandé au cabinet des coronavirus d’adopter un compromis pour faire face à la propagation continue du coronavirus: au lieu d’un confinement complet dans les villes foyers, la nuit, le couvre-feu serait imposé et les écoles fermées, à l’exception des jardins d’enfants et des établissements d’enseignement spéciaux. Lundi, le ministère de la Santé doit publier la liste complète des localités touchées – les 31 villes déclarées «rouges» la semaine dernière dans le cadre du plan de Gamzu, plus dix autres. Ce mélange modifiera les types de communautés touchées en réponse à la plainte ultra-orthodoxe selon laquelle leurs villes ont été soumises à des restrictions discriminatoires par rapport au reste du pays.

Netanyahu a déclaré qu’un format de confinement complet pour les grandes vacances, qui commenceront le 18 septembre, sera envisagé par les ministres jeudi prochain, bien qu’il ait promis que les fidèles pourront conduire les prières pendant les festivités de Tichri.

Les ministres ultra-religieux, les rabbins Yakov Litzman, Aryeh Deri et Moshe Gafni, la cheville ouvrière de son bloc de droite, ont été pour l’instant apaisés par la démarche du Premier ministre, mais pas le puissant rabbin Haim Kanievsky. Il a annoncé avec défi que les études de Torah se poursuivraient dans ses séminaires et écoles des Yeshivot, indépendamment des nouvelles règles. Ce même rabbin avait précédemment ordonné à ses nombreux partisans de s’abstenir de procéder aux tests du coronavirus afin de maintenir secrets leurs nombres de personnes infectées.

Pendant le couvre-feu – de 17 h à 17 h le lendemain – les gens seront confinés dans un rayon de 500 m à l’extérieur de leur domicile; les magasins seront fermés sauf pour les fournisseurs de produits essentiels, et les rassemblements limités à 10 à l’intérieur et 20 à l’air libre.

Le directeur de la lutte contre le coronavirus, le professeur Yossi Gamzu, s’est retrouvé, avec son programme de «feux de signalisation», mis à l’écart dans la controverse avec les partis ultra-religieux. Interrogé sur sa réaction à ce compromis, il a déclaré: « Mon plan n’est évidemment pas conforme à ce qui se passe en réalité (par ce compromis). » De toute évidence, en tant que conseiller professionnel du gouvernement, il a accepté de se rallier à la décision du cabinet ou de jeter l’éponge.

Lundi matin, il y a eu une baisse comparative des nouveaux cas de covid-19 – 1 495 de moins que les 3 000 de la semaine dernière. Le total a néanmoins atteint 130 644 dont 27 148 étaient actifs, 433 gravement malades et 1 019 décès enregistrés au cours des sept mois de la pandémie.

Night curfews in 41 locales instead of lockdown of covid-19 hotbeds

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.