Elle a été nommée fin novembre pour représenter Washington aux Nations unies, en remplacement de Samantha Power. Comme pour tous les hauts responsables désignés, sa nomination doit être confirmée par le Sénat et elle était auditionnée mercredi devant sa commission des Affaires étrangères.

Suite aux discours, prononcés par les sénateurs Bob Corker et Ben Cardin, la candidate, choisie par Donald Trump, pour être son ambassadrice à l’ONU, Nikki Haley, s’est exprimée devant la commission, expliquant ses programmes. Au début de cette audition,  le sénateur Lindsey Graham a également critiqué l’Organisation des Nations Unies, pour avoir validé des résolutions en condamnation d’Israël.

En introduction elle a rappelé ses origines indiennes. « Mes parents avaient une bonne situation en Inde. Pourtant ils ont choisi d’immigrer aux Etats-Unis car ils croyaient dans les valeurs ce pays. Ils sont arrivés avec 8 dollars en poche. »

Le leadership des Etats-Unis est indispensable pour préserver la paix. Si notre nation ne rempli pas son rôle, le monde est moins sûr. Les Etats-Unis sont une voix indispensable pour garantir, la liberté, la démocratie et nous devons retrouver cette voix et la faire entendre.

Nous ne devons pas rester silencieux quand nos valeurs sont bafouées.

Israël

« Les américains sont de plus en plus convaincus que l’ONU fait plus de mal que de bien », affirme Haley.

« Je serai porteuse d’un message qui insiste sur le leadership des États-Unis dans le monde. L’ONU a échoué dans sa mission d’impartialité et de défense des droits de l’homme et des valeurs démocratiques …. L’ONU a adopté une vingtaine de résolutions anti-israéliennes et seulement 6 contre le reste du monde. Cela doit cesser ».
 » De plus, la résolution 2324 envoie un message qui va à l’encontre des intérêts des Etats-Unis. Son adoption montre au monde que nous ne soutenons pas nos alliés. Or les Etats-Unis ont besoin de leurs alliés et ce message est décourageant.

Nikki Haley s’est dite en faveur du transfert de l’ambassade des États-Unis à Jérusalemet a rappelé que ce n’était pas seulement le souhait d’Israël mais également celui du Congrès.

« Transférer l’Ambassade des Etats-Unis à Jérusalem pourrait contribuer à réparer cette erreur et envoyer un message fort à tous nos alliés, et si nous affirmons notre soutien à Israël, d’autres pays oseront davantage faire de même »

Interrogée pour savoir si la colonisation israélienne entravait le processus de compromis entre Palestiniens et Israéliens, la candidate au poste d’ambassadrice américaine auprès de l’ONU a dit que ce processus était plus tôt bloqué par les résolutions anti-israéliennes de l’ONU.

Elle s’est également engagée à combattre BDS, rappelant que la Caroline est un des premiers Etats à avoir condamné BDS et à avoir adopté des mesures qui sanctionnent ceux qui soutiennent ce mouvement de boycott d’Israël.

La Russie

Le sénateur Ben Cardin a interrogé Nikki Haley quant à ses positions envers l’intervention de Moscou aux élections présidentielles américaines et les ingérences russes en Ukraine.

« La Russie fera partie des sujets sur lesquels se concentrera la nouvelle administration américaine. Elle a commis des crimes de guerre en Syrie. Washington lui exprimera son désaccord en la matière mais tentera de coopérer avec ce pays dans le domaine de la lutte contre Daech ».

Concernant la prolongation des sanctions antirusses, Nikki Haley a déclaré que Washington devrait procéder à des examens nécessaires pour se prononcer.

« Je confirme que la Russie a commis des crimes de guerre en Syrie et je ne suis pas favorable à la levée des sanctions antirusses », a-t-elle affirmé.

 » Nous allons coopérer avec la Russie notamment dans la lutte contre Daesh. Mais avant de donner il faudra nous assurer qu’en face on nous donne aussi. Il en ira de même avec la Chine »

Le contrôle des musulmans aux frontières

Nikki Haley s’est ensuite exprimée au sujet du contrôle des musulmans aux frontières.

« Donald Trump pense que ce ne sont pas tous les musulmans qui devront être interdits d’entrer aux Etats-Unis, mais qu’il sera nécessaire de renforcer les investigations afin de détecter ceux qui ont des liens et des affinités potentielles avec le terrorisme »

La Syrie

Dans une autre partie de son discours, la candidate au poste d’ambassadrice américaine auprès de l’ONU a critiqué le Conseil de sécurité pour n’avoir pas rempli sa part du contrat vis-à-vis de la Syrie.

Elle a ensuite accusé l’Iran, la Syrie et la Corée du Nord d’avoir violé les droits de l’Homme.

« Je vais certainement demander au Conseil de sécurité de l’ONU la raison de son laxisme envers le gouvernement syrien alors qu’il ne cesse d’adopter des résolutions anti-israéliennes ».

L’Iran

Brossant un tableau de ses positions envers la République islamique d’Iran, Nikki Haley a qualifié d’« une erreur géante » et d’« une source de déception », l’accord nucléaire, signé avec l’Iran, disant qu’un tel accord aboutirait finalement à la multiplication des menaces.

Elle a accusé l’administration Obama d’avoir contourné le Congrès, avec la complicité de l’ONU, dans le dossier de l’accord nucléaire, disant qu’un tel événement ne se reproduirait jamais sous son mandat.

« Nous devons examiner en détail tous les aspects de l’accord nucléaire pour voir si l’Iran respecte ses engagements. Cet accord est très dangereux et nous devrons rester vigilants et dénoncer toute violation de l’Iran aux termes de cet accord».

Nikki Haley s’est dite en faveur des sanctions de l’ONU contre la République islamique d’Iran.

Elle a, à de nombreuses reprises, insisté sur la nécessité de réformer l’ONU, afin que cette instance respecte ses engagements de défense des valeurs démocratiques, et ce pourquoi elle a été créée, pointant que le fait qu’elle siège sur le sol américain et que les Etats-Unis contribuent à son financement à hauteur de 22% de son budget, devrait aider à y parvenir. Sinon comme pour l’UNESCO les Etats-Unis pourraient se voir contraints de revoir leur soutien financier.

La rédaction de JForum

L’intégrale avec en Introduction

Israël à 23′ et 28′

Intéressant aussi l’échange sous forme de questions réponses avec les membres du Congrès

Youtube

4 Commentaires

  1. Voilà enfin un bon début. Mme Haley appelle à remettre de l’ordre dans l’organisation antisémite qu’est l’ONU, et ça remonte le moral, c’est un bon point pour le président Trump, quant à l’Iran il faudra être vigilant, et là ce sera une autre histoire, mais le président fera ce qu’il dit, en tout les cas il a le potentiel pour se faire respecter . Le plus réjouissant c’est qu’il va déménager son ambassade à Jérusalem, capitale éternelle d’Israel, quel homme courageux, voilà ce qu’il nous faut en France.

  2. Ouf, nous avons enfin affaire à une personne courageuse, sans langue de bois, et qui dit les choses de façon claire, nette et précise.
    Voilà qui nous change du grand salopard Obama qui a surtout brillé par sa lâcheté, les trahisons de ses alliés, surtout Israël, qu’il a malmené durement pour des raisons qu’on connaitra peut-être un jour.
    Comment expliquer que ce grand charlatan qui a passé son temps à mentir, à déformer les réalités, à contourner les lois de son pays, et à monter des coups tordus contre ses propres institutions, dégage avec un pourcentage incroyablement haut de popularité ?
    Il est vrai qu’il est plus expert en mise en scène, en manipulations et en timing, gérés au millimètre.

    Bon débarras d’Obama la fripouille et bienvenue à la nouvelle équipe Trump…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.