Congrès : les Démocrates et la question du Golan

4
1195

Jusqu’à présent ce n’est que dans le camp des Républicains que l’on a constaté un soutien à la demande de reconnaissance américaine de la souveraineté israélienne sur le Golan.

Steny Hoyer – Photo Wikipedia

La surprise est venue du président du groupe démocrate à la Chambre des Représentants, Steny Hoyer (Maryland) qui a déclaré qu’il fallait permettre à Israël de maintenir sa souveraineté sur le plateau du Golan.

Il s’agit donc du membre démocrate le plus haut placé qui pour l’instant se joint à une initiative prise par des élus républicains à la demande d’Israël.

Avant lui, l’ont fait le président de la Commission des Affaires étrangères de la chambre, Elliott Engel ainsi que Josh Wertheimer, qui a même adressé une lettre au président Donald Trump à ce sujet.

Ce mouvement observé auprès d’élus démocrates pourrait faciliter la tâche au président américain pour prendre une décision, et indique aussi que malgré le glissement progressif du Parti démocrate vers la gauche, Israël jouit encore d’un soutien de la part de hauts responsables de ce parti.

La Coalition pour le Golan israélien, présidée par Tzvi Hauser, ancien secrétaire du gouvernement, qui fait du lobbying depuis deux ans, s’est réjouie de ces déclarations qui selon elle ont d’autant plus d’importance au moment où les Etats-Unis veulent retirer leurs troupes de Syrie.

Il y a trois semaines, lors de sa rencontre avec le conseiller à la Sécurité nationale John Bolton, le Premier ministre Binyamin Netanyahou avait évoqué publiquement la demande israélienne de reconnaissance américaine de la souveraineté israélienne sur le Golan.

Il avait notamment dit à John Bolton: “Le Golan est indispensable à la sécurité d’Israël, et lorsque vous le survolerez, vous comprendrez mieux pourquoi nous ne l’abandonnerons jamais et pourquoi il est important que la communauté internationale le reconnaisse”.

L’ambassadeur des Etats-Unis en Israël David Friedman avait quant à lui déclaré: “Je ne m’imagine pas une situation dans laquelle le Golan ne ferait pas partie intégrante d’Israël”.

Sur la table du Sénat se trouve déjà une proposition de loi en ce sens présentée par les sénateurs républicains Ted Cruz (Texas) et Tom Cotton (Arkansas).

Photo Illustration

4 COMMENTS

  1. a la Knesset a Bruxelle et maintenant au Congres americain ces femmes sont des serpents tres veineneux il ne faut pas en douter un instant c est nid de viperes

  2. et Nancy Pelosi, la copine des 2 étronnes “sénato-palestieniennes” ?
    Qu’en pense-t-elle ?

  3. Je suis effaré du mode d’expression de plusieurs lecteurs de cette newsletter.
    Oui, ces deux femmes élues américaines sont vraisemblablement ennemies d’Israël et à ce titre, les juifs américains et les amis américains d’Israël ont a la combattre. Mais qualifier de “merdes” des élues américaines est déplacé.
    Si nos voulons être respecté, n’utilisons pas de tels qualificatifs.
    L’usage des commentaires est souvent l’objet de termes violents ou injurieux. Je les déteste quand ils visent des Juifs ou des israéliens, alors soyons plus intelligents qu’eux.
    Didier Kahn

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.