GOC Commandement Général du Sud : Le Hamas se rapproche de l’Iran, le Hezbollah
Selon le général Eyal Zamir : le groupe terroriste de Gaza « joue un jeu dangereux ». Il souligne que les menaces à la frontière sud n’ont pas encore été levées mais assure que « si la guerre éclate, nous la gagnerons »; il promet également une «défense sans précédent» après la construction de l’obstacle de Gaza.

Le commandant du Commandement Sud (GOC), le général Eyal Zamir, a averti lundi que « le Hamas à Gaza se rapproche de l’Iran et du Hezbollah et joue un jeu dangereux ».

Lors de la conférence annuelle de Sderot pour la Communauté, le major général Zamir a souligné que « les menaces aux frontières n’ont pas encore été levées, nous nous engageons à rester sur nos gardes et à nous préparer à la guerre. Et si elle éclate, nous la gagnerons. »

Abordant la situation à la frontière entre Israël et Gaza depuis l’Opération Bordure Protectrice de l’été 2014, Zamir a déclaré que notre prospérité « est le résultat d’une société forte qui a montré une force immense et fait preuve d’un leadership responsable, qui navigue dans des conditions compliquées ».

Eyal Zamir du Commandement du Sud du GOC (Photo: Unité du porte-parole de la FID)

Eyal Zamir du Commandement du Sud GOC (Photo: Unité du porte-parole de Tsahal)

 

«Parallèlement à cette prospérité, il existe de nombreux défis, a-t-il poursuivi, à l’instar des organisations terroristes qui s’installent dans les zones urbaines sous couvert de la population civile, au-dessus et en-dessous de la surface, et qui disposent de capacités équivalentes à celles de la moitié d’une armée régulière.

« Israël investit beaucoup de ressources dans la construction des obstacles souterrains et terrestres », a poursuivi M. Zamir. « Nous allons créer une séparation entre les citoyens d’Israël et les deux millions de Gazaouis tenus par les organisations terroristes. »

«La mission se poursuit, c’est un processus qui prend du temps. A la fin de ce processus, nous aurons une défense sans précédent et nous aurons éliminé la menace des tunnels de notre territoire, je ne sais pas si une guerre éclatera au cours de cette période, mais l’obstacle sera construit, qu’il y ait ou pas une campagne [militaire dans Gaza] », a-t-il souligné.

Les troupes de Tsahal à la frontière de Gaza travaillent à empêcher le Hamas de se renforcer, a-t-il dit. « La vie en société ici (à Sderot) est indépendante et dynamique par rapport à celle qui se déroule à plusieurs centaines de mètres d’ici, où les dirigeants du Hamas portent atteinte aux droits civils. Le Hamas investit des ressources dans le terrorisme et non dans le bien-être de ses habitants » .

« La situation là-bas est difficile, personne ne le conteste, c’est un échec de la direction, qui ne s’occupe pas de ses citoyens. Le Hamas a échoué non seulement en tant que gouvernement, mais en profitant cyniquement de la situation des résidents … Les hommes du Hamas volent de l’électricité destinée aux hôpitaux et aux écoles », a-t-il poursuivi.

« Nous avons contrecarré plus de 40 tentatives de trafic de produits destinés au terrorisme à travers les frontières réservées aux civils au cours de l’année dernière, alors qu’elles mettent en danger les habitants de Gaza afin de porter atteinte Israël », a déclaré Zamir.

Matan Tzuri | Publié le: 03.05.18, 18:47

Première parution: 03.05.18, 18:47

ynetnews.com

Adaptation : Marc Brzustowski

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.