Un haut responsable israélien a rejeté lundi les accusations du roi Abdallah II de Jordanie sur le statut du Mont du Temple.

« L’idée, que ce qui a été fait en Arabie Saoudite, où deux villes saintes de l’islam, la Mecque et Médine, sont des sites où seuls les musulmans ont le droit d’entrer, s’appliquera un jour ou l’autre sur le Mont du Temple est une fausse idée que nous ne laisserons pas se produire », a assuré Avi Dichter, le président de la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset, le parlement israélien.

« Nous respections le caractère sacré de la mosquée Al-Aqsa de Jérusalem mais nous allons défendre nos droits sur le Mont du Temple », a-t-il ajouté.

Le Roi Abdallah a accusé lundi Israël d’essayer de « violer la sainteté et de porter atteinte à la mosquée d’Al-Aqsa et a condamné les « violations répétées et les attaques menées par Israël et des groupes extrémistes ».

Le statu quo en vigueur depuis 1967, signé par Israël avec la Jordanie et le Waqf palestinien, prévoit que les visiteurs non musulmans, juifs ou chrétiens, ont le droit de se rendre sur l’esplanade du Mont du Temple mais pas d’y organiser des prières.

Au cours des derniers mois, des extrémistes radicaux palestiniens ont tenté de violer le statu quo en empêchant Chrétiens et Juifs de visiter le Mont du Temple, le site le plus sacré du judaïsme.

L’incitation à la violence sur le Mont du temple a été menée par le Président Mahmoud Abbas et l’Autorité Palestinienne (AP) autant que par des éléments islamistes radicaux.

En 2015, le nombre de visiteurs au Mont du Temple comprenait presque 4 000 000 de Musulmans, environ 200 000 Chrétiens et environ 12 000 Juifs (0,3% du total des visiteurs).

Yaakov Tanenbaum 

2 Commentaires

  1. « l’Histoire vous dément, menteurs et voleurs mahométans » c’est bien vrai , mais qui connaît , qui veut entendre l’Histoire ? on est entouré d’ignares à tous les échelons : le lèche bottes aux mahométans est tellement plus simple !

  2. Avi Dichter, un homme politique — et pas des moindres,—, l’écrivain, historien, voyageur et Ambassadeur: CHATEAUBRIAND, vous soutient, dans son « Itinéraire de Paris à Jérusalem » (1806), éd. GF Flammarion, pages 283-84:
     » La maison de Pilate est une ruine d’où l’on découvre le vaste emplacement du Temple de Salomon et la mosquée bâtie sur cet emplacement »…
    L’histoire vous dément, menteurs et voleurs mahométans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.