French far-right writer Alain Soral poses holding disc as he arrives at the Paris courthouse in Paris on March 12, 2015, for his trial for posting a picture on the internet of him taken in Berlin in front of the Memorial to the Murdered Jews of Europe, while gesturing the "quenelle", a gesture viewed as anti-Semitic. The gesture, invented by French controversial comic Dieudonne M'bala M'bala, is viewed as anti-semitic, while Dieudonne and his supporters claim it is anti-establishment. AFP PHOTO / LOIC VENANCE (Photo by LOIC VENANCE / AFP)

Alain Soral, à sa sortie du tribunal à Paris, le 12 mars 2015 | LOIC VENANCE / AFP

Le polémiste d’extrême droite, Alain Soral, a été condamné ce mardi 26 mars à 10 000 € d’amende par la Cour de cassation pour avoir publié sur son site un dessin négationniste.

Pour avoir publié sur son site un dessin négationniste, l’essayiste d’extrême droite Alain Soral a été définitivement condamné ce mardi 26 mars à 10 000 € d’amende, avec possibilité d’emprisonnement en cas de non-paiement, après le rejet de son pourvoi en cassation.

En avril 2016, le site d’Alain Bonnet dit Soral, Égalité et Réconciliation, avait publié un dessin représentant sur une Une titrée « Chutzpah Hebdo » le visage de Charlie Chaplin devant l’étoile de David, avec dans une bulle la question « Shoah où t’es ? », référence à une Une polémique de « Charlie Hebdo » après les attentats de Bruxelles, « Papa où t’es ? ».

Condamné en première instance à trois mois de prison ferme

Le tribunal correctionnel de Paris l’avait condamné à trois mois de prison ferme en mars 2017 pour contestation de crime contre l’humanité et injure raciale, estimant que le dessin traduisait « qu’il serait légitime de s’interroger sur l’existence de la Shoah » et insinuait « chez le lecteur que l’idée que la Shoah serait non une réalité indiscutable mais une fabrication de l’esprit ».

En janvier 2018, la cour d’appel avait amoindri sa peine, le condamnant à 100 jours-amende à 100 €, soit 10 000 € d’amende qui s’ils ne sont pas payés se transforment en emprisonnement.

Alain Soral, 60 ans, a déjà été condamné à plusieurs reprises, notamment pour provocation à la haine raciale.

Lui et son avocat Damien Viguier ont récemment été jugés à Paris pour contestation de l’existence de la Shoah. Le parquet a requis six mois de prison ferme contre Alain Soral et 15 000 € d’amende contre son avocat. Le jugement sera rendu le 15 avril.

ouestfrance

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.