Pourquoi le Crif sanctionne-t-il Sammy Ghozlan ?

0
448

A la fin février, Richard Prasquier a fait savoir à Sammy Ghozlan qu’il le suspendait du Crif pour trois mois. Visiblement, le Président du Conseil représentatif des institutions juives de France reproche au Président du BNVCA (Bureau de vigilance contre l’antisémitisme), qui est également membre du Comité directeur du Crif, de trop nombreuses prises de position sans concertation, qui empiètent sur le domaine d’action du Crif.
Sammy Ghozlan, parmi les nombreuses actions concrètes qu’il mène au sein du BNVCA pour lutter contre l’antisémitisme, a notamment porté plainte contre Stéphane Hessel. Voilà un exemple de ce que lui reproche Richard Prasquier, d’avoir pris cette position sans se concerter avec le Crif.

Richard Prasquier ne s’en cache pas lui-même. Le conflit d’intérêt est parfaitement explicite. Ainsi il déclare que des actions menées par Sammy Ghozlan se situent «dans un périmètre qui est celui du Crif ou celui du Service de Protection de la Communauté Juive (SPCJ)».

A quelques distances de cette rivalité affichée, on comprend très vite que tout cela nuit considérablement à la communauté juive de France. On a reproché au Crif et aux juifs de tirer les ficelles lorsque la conférence de Stéphane Hessel a été annulé à l’ENS. Tous les détracteurs avides ont pu alimenter le discours anti-juif et en nourrir les badauds…

Raphaël Draï en parlait déjà si récemment… La «communauté spectacle» semble avoir encore de longs jours devant elle…

Ce n’est pas en sanctionnant Sammy Ghozlan, qu’il le fera partir du devant de la scène médiatique, la preuve. Ce n’est pas en cherchant à interdire la conférence de Stéphane Hessel qu’il l’empêchera de parler. Ce n’est pas en se vantant publiquement d’avoir eu une certaine influence sur Madame Monique Canto-Sperber Directrice de l’ENS, qu’il se sera grandit bien au contraire. Les initiatives personnelles de cette nature semblent toutes se retourner contre leur auteur et tout cela est regrettable. Monsieur Richard Prasquier devrait consulter plus son Comité Directeur.

Sammy Ghozlan est un militant communautaire de longue date. Il est souvent seul à aider les victimes d’agression antisémite, et présent sur le terrain. C’est un professionnel et c’est ce qui fait la différence avec le SPCJ.

A voire les félicitations adressées au CRIF par CAPJPO-Europalestine Article original à la suite de cette initiative on peut se demander jusqu’où iront les méfaits de la de cette soif médiatique.

L’alfa et l’oméga de l’action communautaire ne se résume plus qu’à la “COM”, alors qu’on ferait mieux de s’occuper des vrais problèmes de la Communauté.

=================

Lettre de Richard Prasquier adressée à Sammy Gozlan

Mon cher Sammy,

Nous avons eu beaucoup de discussions sur les actions que tu mènes de façon indépendante, sans prendre l’avis du CRIF, sur les sujets les plus divers, touchant à la situation en France comme celle de l’étranger.

Comme je te I’ai dit à de nombreuses reprises, il n’a jamais été de mon intention de vouloir «détruire» le BNVCA, et tu m’accorderas que j’ai été parmi ceux qui t’ont exprimé de la façon la plus continue leur admiration pour ton travail, et le désir que ce travail soit reconnu par l’ensemble des institutions communautaires officielles.

Nous en sommes actuellement à un moment où tes différentes appartenances rendent tes initiatives mal lisibles par les pouvoirs publics. Dans la mesure où tu es connu comme membre du comité directeur du CRIF, elles suggèrent que le CRIF est derrière tes actions. Or cela, tu ne l’ignores pas, n’a pas toujours été le cas, et il est arrivé que je te demande de ne pas effectuer des actes, à la suite desquels tu n’as pas jugé utile, de façon spontanée ou sur la demande du bureau du BNVCA, de suivre mes conseils.

Dans ces conditions, j’ai décidé de te retirer la fonction de membre coopté du comité directeur. J’ajoute que je le conçois comme une période de suspension de 3 mois, pendant lesquels je m’engage de ne pas nommer d’autre personne à ta place, sur un total de cinq membres cooptés. A la suite de cette période de 3 mois., nous referons le point ensemble, et j’espère alors qu’une meilleure articulation de tes initiatives vis-à-vis du CRIF pemettra de reprendre une coopération à laquelle à titre personnel, j’attache grand prix.

Je te prie de croire, Mon cher Sammy, en I’expression de ma persistante et profonde amitié.

Richard Prasquier,

Président

Paris, le 24 février 2011

=================

Réaction de Roger Pinto

Le Président de Siona et membre du Comité directeur du Crif. Il prend la défense de Sammy Gozlan et signale que cette décision a été prise sans que le Comité directeur soit concerté…

Je suis consterné d’apprendre que Sammy GHOZLAN est, par décision du Président du Crif, suspendu pour 3 mois de ses fonctions au Comité Directeur.

Je considère que cette décision est absurde et infondée. Elle est en plus humiliante pour un militant dont le travail sur le terrain  est connu de tous.

Notre Communauté qui doit faire face à tant de problèmes et à de nombreux défis aurait pu se passer d’une querelle aussi dérisoire.

Je propose que le Comité Directeur du Crif se réunisse d’urgence pour analyser une décision qui est de sa seule compétence.

Roger Pinto

Par JForum.fr

1 COMMENT

  1. Quel rapport entre la décision de Monsieur PRASQUIER et l’incendie de la voiture ?
    Le CRIF va-t-il contrôler les faits et gestes de toutes les associations juives ?
    Le fait d’être au Comité Directeur implique t-il une aliénation de tout pouvoir de décision au sein de nos associations ? La communauté deviendrait-elle un troupeau de moutons ayant pour berger le CRIF ?
    Il faut faire attention au danger du communautarisme cultivé par nos instances !
    Bien-sûr, il y a ce sentiment enivrant de se qualifier d’incontournable mais, qui en tire vraiment profit ?
    Allez, j’en reste là…….

  2. Je suis tout à fait d’accord avec vous, comment peut on renvoyer un homme qui s’occupe des vrais problèmes de la communauté, honnêtement j’ai honte du crif ce sont des bourgeois du champagne et des petits fours et les médias, au lieu de bien nous représenter un grand dégout!!!!!!!!

  3. Je reste convaincu que Mr Prasquier a pris une décision sage. Après tout, ce n’est pas une éviction définitive.

    Il n’y a pas si longtemps, la 205 de Mr Ghozlan a été, selon lui, incendiée. Nous ne savons pas ou en est l’enquête. Nous ne savons pas non plus si c’est un acte antisémite ou une surchauffe du moteur comme le prétendent certains. Quelqu’un peut-il nous renseigner à ce sujet.

  4. Sammy Ghozlan est un homme de terrain , courageux qui en a pris plein la gueule , jusqu’aux menaces , pour ses positions courageuses. Je trouve lamentable ces histoires sur la scène publique. La seule chose que j’ai repproché à Sammy Ghozlan c’est sa déclaration sur l’affaire Saïd Bourarach accusant des Juifs innocents, les traitant même de “salauds et qu’ils méritaient d’être punis sévèrement” et celà pour faire bonne figure auprés des muzz, j’avais trouvé à l’époque qu’il en faisait trop et qu’il n’y avait aucune preuve contre nos jeunes correligionnaires qui avaient été victimes d’un lynchage médiatique, certains doivent s’en souvenir. Voilà , à part cette affaire je n’ai rien à lui repprocher.

  5. Pour savoir si Sammy Ghozlan est efficace ou non dans la défense du peuple Juif et d’Israël, il y a un moyen infaillible: il suffit de lire les attaques dont il est l’objet de la part des ennemis déclarés d’Israël le CAPJO, Eurphilistine et autres joyeusetés de ce genre. Donc plus ils enragent plus je félicite Sammy pour son action. Quant aux juifs de cour qu’ils aillent se faire pendre ailleurs…

  6. Je soutiens Mr Prasquier dans sa décision de suspendre Mr Ghozlan. Je pense que Mr Prasquier a pris cette décision pour le bien de notre communauté. Il est vrai que Mr Ghozlan fait souvent des vagues pour rien, sans se concerter avec le CRIF, ce qui peut porter préjudice à notre communauté.

  7. On se demande pourquoi autant de “barouf” à propos d’une suspension à durée limitée qui semble éminemment réversible si on en croit les termes tout de même encore très amicaux de la lettre de Mr Prasquier.
    Confirmé d’ailleurs par un récent éditorial de la lettre du Crif.
    Certes, cela a du être déplaisant pour l’intéressé, mais pourquoi ne pas discuter des difficultés qui en sont cause avec le comité directeur du Crif plutôt qu’étaler ce discord sur la place publique ?
    S’il a été coopté, il est normal qu’il se concerte avec ses cooptants.
    N’avons nous pas mieux à faire que perdre du temps en vaines querelles intestines ?
    Et ceux qui encouragent Mr Ghozlan à quitter le Crif ne lui rendent vraiment aucun service.

  8. Parce que le CRIF n’est plus ce qu’il était ; Monsieur Ghozlan est trop bien pour pour y adhérer.
    Une phrase fameuse de Marx Groucho: {” Jamais je ne voudrais faire partie d’un club qui accepterait de m’avoir pour membre.”}

  9. Je me demande si les statuts du Crif permettent au Présidfent de “mettre à pied” un membre de son bureau? D’autre part, à quoi joue-t-il? Au petit dictateur? Qu’il laisse çà à nos ennemis…
    D’autre part, est-il en mesure de juger de l’attitude des membres de son bureau quand il s’est ABAISSE à aller serrer la main du sanguinaire président de l’autorité palestinienne lors de son passage à Paris; c’est vrai, les terroristes palestiniens tuent des juifs d’Israël, pas des juifs français, alors c’est sûr, on peut les recevoir en “héros”
    Allez, Monsieur Pasquier, révisez vos classiques, et pas seulement français:
    l’histoire ne vous a-t-elle donc rien appris? Ou la place est-elle si bonne? C’est vrai que certains adorent se voir en photo..
    Guy Béart chantait à l’époque:” Parlez-moi de moi, y a que çà qui m’intéresse..”

  10. {{ {{ {
    Le lynchage médiatique de personnalités juives est intolérable} }} }}.

    {“Les CCJ restent perplexes, il est vrai, quant à l’intérêt que peut apporter à la Paix, à Israël et à la communauté juive, une rencontre du président du CRIF, même bardé de bonnes intentions, avec un président de l’autorité palestinienne qui va, notamment, jusqu’à contester le caractère juif des fondements de l’État d’Israël”.}
    voir article Jforum du 15 octobre 2010

  11. Vous insurger à 3h du matin pour dire des choses aussi abjectes sur un personnage honorable, vous auriez mieux fait de prendre un somnifère, et dormir apaisé(e ?), la nuit porte conseil.

    Par qui êtes-vous téléguidé(e) pour autant remettre en cause un tel homme de la stature d’un Sammy Ghozlan ?
    Lui qui est, contrairement à vos dires, d’une grande humilité, paie tous les jours de sa personne pour combattre l’antisémitisme, ne se soucie d’aucune autorité en place pour ses actions…
    …et qui heureusement, pour défendre les Juifs de France et Israël, n’a pas le langage feutré de ceux, au contraire qui organisent de grands diners pour recevoir le tout Paris et eux aiment à se montrer “dans la lumière”

    Quant à “amuser les ennemis du Peuple Juif”, là vous vous avancez encore, bien entendu, il est de la trempe de ceux qui les combattent et il n’y en a pas beaucoup et vous n’en faites naturellement partie.
    Et franchement se soucier de nos ennemis..;quelle importance, ils sont nos ennemis, on ne rit pas avec eux, on les combat

    Quant à décridibiliser le CRIF, vous faites rire la majorité des Juifs , le CRIF ne représente que quelques personnages et sûrement pas la jeunesse bouillonnante, l’avenir de notre Peuple

    Charly Chalom Lellouche

  12. Prasquier est parfaitement fondé de le suspendre puisque c’est lui qui l’a coopté. Il n’a pas été élu au bureau du CRIF, que je sache. Ghozlan est pénible et incontrôlable. Il n’en fait qu’à sa tête, sans se concerter, comme hélas beaucoup de dirigeants de notre communauté. Il essaie d’acquérir une surface médiatique mais non seulement, il n’y parvient pas, mais il amuse les ennemis du peuple juif dont il fait sa claque. Ses interventions intempestives décrédibilisent d’abord le BNVCA mais, plus grave encore, elles risquent, à terme, de décridibiliser le CRIF…Il devrait être démis de toutes ses fonctions.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.