Massacre d’Itamar : pourquoi le silence des médias français

0
174

Chacun se révolte, et à juste titre sur le silence volontaire des médias , à propos du crime monstrueux commis par des palestiniens dans la localité d’Itamar en Samarie dans la nuit du 11 au 12 mars 2011.

Et quel crime ! Une famille juive entièrement  décimée , le père , la mère un enfant de 11 ans, un gamin de 4 ans un bébé de 3 mois.

Imaginons un instant que les victimes fussent palestiniennes et l’auteur israélien. Il est évident que tous le médias du monde entier auraient écourté leurs «  UNE » réservée la catastrophe au Japon, pour privilégier leurs commentaires récurrents sur le malheur des palestiniens, la sauvagerie des israéliens.

N’est-ce pas ce qui se passe lorsqu’un palestinien, pourtant islamo-terroriste, pourtant coupable, est ciblé par Tsahal après qu’il ait lancé des missiles sur la population civile d’Israël. La réaction d’Israël est évidemment  légale et de légitime défense.


Combien d’articles auraient rempli les pages de Libération, le Monde, Le Nouvel Observateur, le Figaro, etc, et les chaînes de télévision, avec leur sensationnel, leur romantisme, l’expression de état d’âme, leur parti pris, cela bien sûr si les rôles avaient été différents.

Qui n’a pas en tête les images d’enfant palestinien mort, dans les bras de son père Souvent les mises en scène bien élaborées pour faire un scoop, ou dans le but atteindre l’affect des téléspectateurs, appeler à leur pitié, à la colère contre les juifs et les israéliens, surtout tenter de démontrer que les israéliens sont des barbares.

Avons nous entendu l’indignation de Stéphane HESSEL si prompt à plaindre les seuls palestiniens, lui le moraliste à l’indignation sélective, cet ami du Hamas dont le porte parole a déclaré sans ambage sa solidarité avec les tueurs d’enfants juifs.

Où sont passés les défenseurs des Droits de L’Homme.

Alors tellement habitués à présenter les israéliens comme des nazis, des bourreaux, des êtres inhumains, les rédactions de presse , ont été prises de court. Tout leur imaginaire ,leur idéal s’ effondre…leurs certitudes sont ébranlées. Elles  n’ont pu digérer ce crime odieux, cet attentat anti-juif, mais comment en parler ?

Alors la victime redevient le coupable désigné. Ces juifs sont qualifiés de colons. Terme suffisamment péjoratif pour justifier l’assassinat, en excuser les auteurs, et l’idéologie qui les anime. Et ces juifs israéliens sont déshumanisés. Ils  deviennent la cause de leur propre mort.


Traiter de colon, un enfant de 11 ans, un gosse de 4 ans, un bébé de 3 mois, c’est abject, et c’est pourtant ce qu’ont fait tous les médias français. Sans compter ceux qui se sont tus.


Pourquoi en parler, ce ne sont que des colons juifs, donc passibles de la peine de mort. Pourtant mon Bureau leur a transmis les images des scènes de ce crime, diffusées avec l’autorisation de la famille.

A qui revient la faute ?

Pour le savoir, et partant du principe que les médias français réagissent aux communiqués de l’Agence France Presse, en principe bien informée, j’a contacté la rédaction en chef, du service international de l’AFP. J’ai fait remarquer à mon interlocuteur que même les palestiniens n’ont pas utilisé ce terme devenu tellement automatique sous la plume des journalistes. J’ai demandé que le correspondant AFP à Jérusalem soit rappelé à l’ordre d’autant que la famille assassinée lâchement est d’origine française. Parce que la famille est d’origine française, et que toute la communauté francophone en Israël s’est sentie atteinte, j’ai saisi officiellement le Ministre de la Communication, M. Frédéric MITTERAND. Je ne manquerai pas de vous faire part de sa réponse.

D’autres que moi ont aussi réagi, immédiatement  Gil TAIEB , Richard ABITBOL,  Claude BARUCH et William GOLDNADEL , Jean Marc MOSKOVITZ, Joel MERGUI,etc…

Le choc qu’a provoqué ce grave et douloureux événement dans la communauté juive en France et en Israël, de même que nos réactions, ont certainement conduit l’ambassadeur de France en Israël à condamner au nom de la France cet attentat, de même que le  Consul de France à Jérusalem a assisté aux obsèques à GUIVAT SHAOUL en présence de 20 .000 personnes.

Le BNVCA considère plus que jamais que la propagande palestinienne nuit à la paix, et constitue la source essentielle de l’antisémitisme en Europe en général et en France en particulier.

C’est pourquoi nous appelons aussi au rassemblement prévu le 21 MARS 2011 à 18 H devant les locaux de CANAL PLUS 1 Place du Spectacle 92130 Issy-Les-Moulineaux pour protester contre le parti pris des médias, qui d’un part observent le silence quand des juifs sont assassinés, et qui par contre se font les relais de la propagande palestinienne comme Canal Plus qui programme le film « The Promise Le Serment » une saga réputée violemment anti-israélienne.

Sammy GHOZLAN

Président du Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme

1 COMMENT

  1. Je suis Chrétienne moi aussi ; j’aime et soutiens Israël par tous les moyens. L’Espérance est ancrée dans la Bible. {“Ayez recours à l’Eternel et à son appui, cherchez continuellement sa face ! Souvenez-vous des prodiges qu’il a faits, de ses miracles et des jugements de sa bouche, postérité d’Abraham, son serviteur, enfants de Jacob, ses élus ! L’Eternel est notre Dieu ; ses jugements s’exercent sur toute la terre. Il se rappelle à toujours son alliance.”} PSAUME 105 Prenez courage et cherchez la face de votre Dieu. IL ne vous abandonnera pas.

  2. Vous n’êtes pas tout à fait seuls. Il y a encore quelques chrétiens qui aiment Israel, plus peut-être que certains israéliens de gauche qui s’emploient à détruire le pays. Je me sens aussi isolé dans ce monde que si j’étais juif.

  3. Les medias ecrivent pour leurs lecteurs.
    Ils ne forment pas la critique sociale mais l’epousent et la cajolent.
    D’autre part ils considerent l’acte d’un individu non comme un mouvement mais un acte solitaire d’un decraque mental, religieux et deviant.
    Nous en tant que Juifs sentons clairement la transparence de la position francaise mais pour le francais je ne crois pas qu’il accesse a une politique de justice ou de droit, du notemment au veritable lavage de cerveau et la propagande anti-israelienne internationale.
    Malheureusement, meme en Israel certains groupes ont utilise ce meutre pour d’autres fins politiques peu acceptables.
    En attendant des commentaires de portee nationale, esperons et optons pour une consolidation unitaire de nos propes avis pour une solidarite envers les Tochavim Halustim des temps modernes.
    Hamakom ynkom damam.

  4. Sachez, si cela peut vous consoler, que les medias canadiens ne valent pas mieux que les medias français. Ici aussi nous avons réagi, même si nous savons que nos doléances resteront lettre-morte.
    Ici aussi, les medias ont insisté sur le fait que ce sont des colons, un peu comme si ces derniers avaient cherché la mort en s’installant sur une terre qui ne leur appartient pas.

    Il faudrait d’abord exiger des medias qu’ils aient un aperçu de l’histoire de l’État d’Israël pour comprendre que la Cisjordanie est la Judée-Samarie et que les Israéliens ne l’ont pas conquise aux Palestiniens – peuple qui n’existait pas avant 67- mais à la Jordanie qui, soit dit en passant, ne l’a jamais revendiquée.

    Si les Israéliens avaient célébré le massacre d’une famille palestinienne – ce qui, nous le savons, ne se produira jamais- les medias nous auraient abreuvés de photos. Mais jamais, au grand jamais, ils ne diffuseront des informations qui peuvent nuire à la cause palestinienne.

  5. Plus que jamais nous nous retrouvons seuls au monde.
    Nous sommes bien un peuple à part.
    Aussi quel espoir Samy Gozlan peut il trouver auprès de médias qui “bouffent du juif” à longueur de journée.

    Si les juifs demandent à leurs bourreaux “Pourquoi tu nous fait mal”,ils répondront normalement comme Goebbels ,parceque vous êtes juifs.

    Notre espoir,le seul,avec l’aide d’Achem,c’est de nous renforcer ,de ne succomber à aucune sirène diabolique de fausse paix ,et aussi et surtout de ne faire aucun cadeau à ceux de notre peuple qui font cause commune avec nos ennemis.
    Et pour celà il faudra qu’au sommet de l’Etat,les choses changent,afin qu’une horreur comme celle d’Itamar ne se reproduise plus,que ces villages exposés soient protégés et non négligés par des ministres de la Défense qui n’écoutent que les plaintes lancinantes des nations contre Israël.

    Alors nous n’aurons plus besoin de demander à genou aux nations qu’elles nous aiment.

    Jacques d’Ashkelon

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.