Les juifs de gauche, un danger pour la survie d’Israël!

56
328

Pascal Boniface avait lancé « Est-il permis de critiquer Israël ? »
Aujourd’hui, j’ai envie de poser une autre question : Est-il permis dans le monde actuel de soutenir et de défendre Israël ? Je voudrais d’abord répondre à la première question, question de rhétorique car, à en juger par les critiques violentes et destructrices à l’encontre d’Israël, il est évident que les medias ne se privent nullement de blâmer Israël, pas même les medias israéliens. Les mensonges, les distorsions de la vérité, les calomnies sont devenus monnaie courante et sont le pain quotidien d’un nombre toujours croissant de journalistes.

Aujourd’hui, on accepte même placidement des discours invitant à la destruction totale d’Israël. Avec pour conséquence une montée de l’antisémitisme qui atteint aujourd’hui un degré inégalé jusque là. On en arrive même à conseiller aux Juifs « visibles » des Pays-Bas de quitter pour les USA ou pour Israël.

Y a-t-il un seul pays au monde qu’on vilipende sur la place publique comme on le fait avec Israël ? Y a-t-il un seul pays au monde qui puisse se vanter de jouir autant qu’Israël de la faveur des medias, et ce nonobstant sa taille qui fait de lui un des plus petits pays au monde ? Entend-on souvent parler du conflit au Soudan ? Presque jamais, et pourtant c’est un conflit qui a fait 2 millions de morts en vingt ans !

De toute évidence, il est permis non seulement de critiquer l’État d’Israël, mais aussi de le condamner systématiquement. Pas un de ses gestes, pas une de ses paroles, pas une de ses actions qui ne fasse l’objet d’une condamnation sans appel. On diabolise son armée et, aujourd’hui, cette violence à l’égard d’Israël a atteint son paroxysme et se traduit par une remise en question de son droit à l’existence. Il ne s’agit plus de critiquer telle ou telle action, mais de ne plus reconnaître ce pays en tant qu’État, donc de le délégitimer. Aujourd’hui, le monde a un nouveau Juif, un nouveau bouc émissaire, c’est l’État d’Israël.

Et face à ses détracteurs, Israël choisit, hélas, le mépris et se réfugie dans le silence au lieu de prendre l’offensive, ou tout au moins de contre-attaquer rapidement. Or, dans cette nouvelle guerre où les armes sont les mots et les images, l’indifférence est destructrice.

Si l’État d’Israël avait su réagir, nous n’en serions peut-être pas là aujourd’hui, les nations ne débattraient pas de son droit à l’existence. S’attaquer à l’existence d’Israël, c’est s’attaquer au peuple juif tout entier car, n’en déplaise à la Gauche, Israël et le peuple juif sont indissociables.

L’objet de ma chronique n’est pas de faire le procès des medias, mais plutôt de ceux qui les alimentent, j’entends par là tous les détracteurs d’Israël. Et parmi ceux-là, contrairement à ce que l’on pourrait croire, les plus virulents ne sont pas des non-juifs, mais bien des Juifs et, qui plus est, parfois des Israéliens qui vivent et travaillent sur la terre d’Israël. Et qui sont leurs amis ? Les ennemis d’Israël, les ennemis de leur pays ! Certains souhaiteraient même voir Israël remplacé par un État bi-national, quand ce n’est pas par une État palestinien

Devant une telle situation, il semble que le danger pour la survie d’Israël ne soit ni le Hamas, ni le Hezbollah, ni la Syrie, ni même l’Iran contre lequel Israël a la capacité de se défendre, mais bien la judéophobie juive – car c’est bien de judéophobie qu’il s’agit – qu’elle soit américaine, européenne ou israélienne.

Qui sont ces Juifs antisionistes ?

Bien sûr, quand on évoque les Juifs antisionistes israéliens, on pense immédiatement aux religieux qui se sont toujours dits opposés au sionisme, qui sont même hostiles à Israël, qui refusent de reconnaître son existence. Ce sont des ultra-orthodoxes qui vivent à Jérusalem, dans le quartier des Méa Shéarim, le quartier historique des religieux traditionalistes, les haredim de Jérusalem. Mais tous les religieux ne sont pas antisionistes, tant s’en faut. En fait, ils représentent une minorité qui porte le nom de Neturei Karta . Ils sont violemment antisionistes certes, mais leur hostilité est de nature théologique, elle n’a rien à voir avec le peuple palestinien. Elle se fonde sur la Torah : ils affirment que Dieu a détruit Israël et dispersé les Juifs dans le monde pour les punir et qu’il faut attendre la venue du Messie pour recréer le royaume d’Israël. Ils admettent qu’on puisse vivre en terre sainte – la preuve c’est qu’ils y vivent – mais à leurs yeux la création de l’État est une façon de se révolter contre une décision divine. Et certains parmi eux estiment même que le peuple juif doit continuer à vivre en diaspora jusqu’à l’arrivée du Messie. Ils sont dangereux parce les propos qu’ils tiennent sont véhiculés par les non-juifs qui s’en servent pour délégitimer Israël. Ainsi, un rabbin de leur communauté, le rabbin Weiss, déclarait sur la chaîne Al-Jazeera : « Notre principe, c’est que les Juifs sont contre le sionisme ».

Seulement voilà, ils ne sont plus le seul groupe juif à lutter contre le sionisme, un autre groupe est venu joindre sa voix à la leur. C’est l’intelligentsia de gauche, et particulièrement celle vivant en Israël qui a choisi, hélas, de hurler avec les loups et qui, ce faisant, représente un véritable danger pour l’État d’Israël.

Quand Israël a été fondé, le pays a été dirigé par un gouvernement de gauche. Et si dans les années 60 la Gauche voyait dans Israël un modèle, aujourd’hui elle s’affiche ouvertement antisioniste, elle voit dans l’État d’Israël un paria, l’incarnation du mal. Elle prétend n’avoir rien contre les Juifs. Si on tient compte de la définition du sionisme, à savoir un mouvement qui revendique la création d’un état pour les Juifs, il va de soi alors qu’être antisioniste, c’est être contre les Juifs et contre l’existence de l’État d’Israël.

Le malheur, c’est que ce sont des intellectuels, parfois même de renommée mondiale. Palestinophiles acharnés, ils exercent une influence prépondérante, en particulier sur la génération montante et sur les étudiants universitaires, parce qu’ils tiennent des colloques, qu’ils sont les invités d’émissions à forte cote d’écoute et qu’ils écrivent des articles. Alors on accorde foi à leurs paroles ou à leurs écrits, et on croit bien faire de s’aligner sur leurs jugements.
Qui sont-ils ? Ce sont des gens qui se réclament souvent de Marx qui, en 1844, dans son « Essai sur la question juive », essai violemment antisémite, déclarait : « L’argent est le dieu jaloux d’Israël, à côté duquel aucun autre dieu ne peut exister »

Les critiques les plus virulentes à l’égard d’Israël, côté américain, celles qui témoignent d’une haine violente portent la signature de Noam Chomsky et de George Soros. Le premier est un linguiste américain dont la contribution à la linguistique est capitale et qui a choisi de s’allier au Hezbollah ; le second, un financier juif américain, exemple par excellence du « self hating jew ». Au lieu d’aider son pays, il finance, à coups de millions de dollars, des groupes de gauche avec lesquels il a formé un mouvement anti-Israël dont il est fier et il plaide pour que l’Amérique raye le Hamas des organisations terroristes. Le Jerusalem Post écrit « Soros et ses riches amis juifs américains ont désormais décidé de diriger leur tir directement sur Israël… pour former un lobby politique qui affaiblira l’influence de l’AIPAC, le lobby pro-Israël ».
Dans le ‘The Wall Street Journal’, on apprend sous la plume de l’écrivain Joshua Muravchik que Soros a publiquement comparé Israël aux nazis.
Et récemment on a appris qu’il aurait financé le mouvement JStreet.
Il est dangereux parce qu’il s’est fait de nombreux alliés dont certains sont des journalistes, comme Nicolas Kristof du New-York Times, qui n’hésitent pas à soutenir les « militants » palestiniens

Il ne faudrait surtout pas oublier Richard Goldstone, juge juif sud-africain. Il a dirigé la Commission de l’ONU et a produit le rapport qui porte son nom, rapport qui discrédite et condamne Israël, l’accuse de crimes de guerre, mais qui blanchit le Hamas. Dans son rapport, le juge ne s’est basé que sur la narration des événements présentés par le Hamas et n’a même pas permis à Israël de se défendre.

On pourrait également citer le nom de Hannah Arendt, philosophe juive allemande, prônant la création d’un État fédéral mixte judéo-arabe.
Et les noms de Marc Ellis, Martin Jay, Michael Neuman, Jacqueline Rice, Tony Judt et Norman Finkelstein, ami de Chomsky, et lecteur assidu de Marx, Lénine et Trotsky.

Côté israélien, ils s’appellent Charles Enderlin, Schlomo Sand. Israël Shahak, Tanya Reinhart, Rahela Mizrahi, Miko Peled, pour n’en citer que quelques uns.

Faut-il rappeler que c’est à Charles Enderlin, journaliste franco-israélien, que l’État d’Israël doit une des accusations les plus graves qui aient été portées contre lui ? Les images de la « mort » de l’enfant ont eu des répercussions planétaires et ont servi à justifier des crimes – entre autres, la mort du journaliste Daniel Pearl- et des attentats qui ont fait plus de mille morts. Son manque d’éthique a eu des conséquences si graves qu’il sera difficile de lui pardonner un jour cette faute.

Schlomo Sand, historien israélien, professeur d’université et auteur d’un livre intitulé « Comment le peuple juif fut inventé », livre qui a connu un succès retentissant aussi bien en Israël que partout à travers le monde, affirme que le peuple juif n’a jamais existé, que nous sommes tous des descendants d’anciens convertis et que, puisque nous ne sommes pas génétiquement purs, le sionisme n’a pas sa raison d’être.

De son côté, Israël Shahak, historien et professeur de chimie à l’Université hébraïque de Jérusalem critique avec une virulence rare le gouvernement de son pays. Il est d’ailleurs l’auteur d’un livre “Le Racisme de l’État d’Israël” dont le titre a lui seul en dit long sur la vision que l’auteur a de son pays.
Dans un autre de ses livres “Histoire juive – Religion juive », publié en 1994,on peut lire “ À mon avis, Israël en tant qu’État juif, constitue un danger non seulement pour lui-même et pour ses habitants, mais aussi pour tous les Juifs et pour tous les autres peuples et États du Moyen-Orient et d’ailleurs. Je considère comme tout aussi dangereux d’autres États ou entités politiques de la région qui, pour leur part, se définissent comme « arabes » ou « islamiques ». Je suis bien loin d’être le seul à évoquer ces risques. En revanche, personne ne parle du danger inhérent au caractère juif de l’État d’Israël ».

Si un media avait tenu de pareils propos, nous l’aurions vilipendé, nous aurions déposé une plainte pour antisémitisme, mais le journal Haaretz voit en Shahak « un homme de principes, s’obstinant à assener des vérités que la plupart de nos compatriotes ne veulent pas s’entendre dire (…) Écartant tous les voiles, il décrit la société juive traditionnelle comme fanatique et ultraconservatrice ».

Tanya Reinhart, linguiste israélienne antisioniste, a soutenu le boycott des institutions universitaires « Nous cesserons de redouter le boycott quand nous respecterons le droit international », disait-elle à la « Gauche » israélienne qu’elle jugeait faible et pusillanime.

Quant à Rahela Mizrahi, une chercheuse israélienne, spécialiste de la Culture, elle ose appeler non seulement au boycott d’Israël, mais aussi à son exclusion en tant que membre de l’UNESCO.

Et Miko Peled, fils du général Peled, déclarait: « « Etant moi même juif et israélien, ayant un père qui fut général dans l’armée israélienne et y ayant moi même servi, je dis ceci : nier ou justifier les actions israéliennes équivaut à nier ou défendre tous les crimes contre l’humanité. »

On n’en finirait pas si l’on voulait passer en revue tous ces intellectuels, tous ces « bien-pensants » qui veulent se faire une notoriété sur le dos de l’État d’Israël.

Pourquoi ne pas ajouter, côté marocain, Abraham Serfaty rendu célèbre grâce à la haine farouche qu’il vouait à Israël ? Il s’affichait ouvertement, pour ne pas dire fièrement, comme un juif marocain antisioniste et il va de soi que, ce faisant, il était très apprécié dans le milieu musulman.

Bien qu’ils ne constituent toujours qu’une minorité au sein du peuple juif, ils sont nombreux ces Juifs anti-Juifs, ils font de plus en plus d’adeptes qui, comme eux, condamnent le patriotisme juif, mais louent le nationalisme palestinien. Ils insistent sur leur refus du sionisme qui consiste selon eux à brimer les droits d’un peuple et à occuper leur territoire, et ils s’érigent en Ministère public. Ils se regroupent en organisations qui militent contre Israël et remettent en question jusqu’à son droit à l’existence. Ils se donnent des noms ronflants :

– La Paix maintenant
– REJP (Réseau juif européen pour une paix juste), un réseau qui voudrait voir la communauté internationale enjoindre Israël de quitter « les territoires occupés »
– JCall, pendant de JStreet
– MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples)
– UJFP (Union juive française pour la paix).
Cette dernière, fondée en 1994, est une organisation juive laïque, ouvertement antisioniste comme en témoigne sa charte
Nous nous engageons à : Nous opposer au sionisme et à l’État d’Israël
Nous nous engageons à : Rejeter l’héritage colonial et l’expansion colonialiste en cours.
Nous nous engageons à: Nous opposer aux organisations sionistes.
Nous nous engageons à : Être solidaires et à travailler pour l’apaisement et la justice.

Pour avoir une idée de l’importance du soutien qu’ils accordent aux Palestiniens, il suffit de rappeler que leurs membres ont refusé non seulement de signer JCall, mais même de le soutenir sous prétexte que « Les Palestiniens sont les grands absents de ce texte. Gaza n’y existe pas, le droit des réfugiés n’y existe pas, le droit de tous les habitants d’Israël à une citoyenneté complète n’y existe pas. Pire, le texte estime que la décision finale n’appartient qu’aux Israéliens, ne donnant aucune voix au chapitre aux palestiniens ».

Aux USA, JStreet se présente comme un nouveau lobby pro-israélien et favorable à la paix, alors que ses attaques contre le gouvernement israélien sont d’une telle violence que les Palestiniens eux-mêmes n’en reviennent pas. Ils vont même jusqu’à suggérer que la vie serait plus facile pour les Juifs si l’État d’Israël n’existait pas .

Une organisation israélienne d’extrême gauche, basée aux USA, l’organisation « Goush Shalom » mène la vie dure aux groupes juifs pro-israéliens . Ses membres sont allés jusqu’à demander que les dons versés aux localités de Judée Samarie ne soient pas déductibles d’impôts comme le sont tous les dons !

En Israël, de nombreuses associations se disent pour la paix : Shalom Arshav, Machsom Watch, Women in Black, Bat Shalom. Financées, semble-t-il par des groupes arabes et des États européens, à coups de millions d’euros, elles incitent, entre autres, les jeunes Israéliens à ne pas s’engager dans l’armée.

Même en Australie sont nées des organisations juives anti-juives
« Les Voix juives indépendantes d’Australie » qui fustigent Israël.

Toutes ces associations blâment Israël pour tous les maux au Moyen-Orient, quand ce n’est pas pour tous les maux de la planète. Elles condamnent, dénigrent et diabolisent Israël sans retenue aucune tout en gardant le silence sur les actions du Hamas. À croire qu’elles les approuvent ! Elles sont à l’origine des campagnes de boycott d’Israël, boycott qu’elles jugent nécessaire parce que vital pour les Palestiniens. Mais elles ne préconisent nullement ce moyen pour contraindre la Chine à respecter les droits de l’homme et à libérer les prisonniers politiques qui croupissent dans ses prisons. L’UJFP publiait en juillet 2009 un communiqué pour justifier le boycott : « Parce que tous les autres moyens d’action, si utiles soient-ils (condamnations verbales, interventions auprès des élus et des gouvernements, témoignages, pétitions…) ne suffisent pas à faire plier l’Etat d’Israël, nos deux associations, l’Union Juive Française pour la Paix et le Réseau International Juif Antisioniste appellent à participer activement à la

CAMPAGNE INTERNATIONALE B.D.S.
Boycott Désinvestissement Sanctions
jusqu’à la fin de l’occupation et jusqu’à ce qu’Israël respecte le droit international »

Quelle occupation ? Pourquoi tous ces Juifs feignent-ils d’ignorer que, dans leur Charte, par « territoires occupés » les Palestiniens entendent la totalité de l’État d’Israël ? Pourquoi ces Juifs sont-ils incapables de faire une analyse objective du conflit et des forces en présence ?

Les nouveaux « collabos » et leurs motivations

Avec ces intellectuels juifs de gauche, les ennemis d’Israël ont trouvé une arme redoutable dans la guerre qu’ils livrent à ce pays. S’ils s’interrogeaient sur des arguments solides pour justifier leur haine et leurs attaques médiatiques, la Gauche juive leur a fourni des munitions inespérées. Quoi en effet de plus convaincant que les propos tenus par des Juifs et, qui plus est, par des Juifs israéliens ? Si ces derniers condamnent ouvertement le sionisme, défendent le boycott et remettent en question le droit d’Israël à l’existence, alors pourquoi les non Juifs, qu’ils soient, Chrétiens ou Musulmans, n’en feraient-ils pas autant ?

Ainsi, le journal Le Devoir, à Montréal, titrait le 10 mai 2010 « Des Juifs rompent le silence – La politique d’Israël est remise en question »

Ces Juifs en font même beaucoup plus que les ennemis d’Israël, ils en rajoutent , donc ils mentent. Comme disait Camus « Mentir, ce n’est pas seulement dire ce qui n’est pas. C’est aussi, c’est surtout dire plus que ce qui est ». Israël est ainsi mis continuellement au banc des accusés et c’est « une sentence insupportable, disait Camus, d’être éternellement accusé ». Capables d’expliquer l’inexplicable, de justifier le terrorisme, ces accusateurs semblent oublier qu’ils sont en fait responsables d’un nombre incalculable de crimes et d’attentats. Leur présence au sein de la communauté juive est, par conséquent, extrêmement nuisible. Ils considèrent qu’Israël met en danger la sécurité des Juifs dans le monde, alors qu’eux mettent en danger la survie de leur nation.

Pourquoi ce comportement ? Pourquoi choisissent-ils d’être des « collabos » ? Difficile de répondre à cette question. D’ailleurs, le savent-ils eux-mêmes ?

Ils vous diront qu’ils sont restés fidèles à des valeurs humanistes, qu’ils sont compatissants, universalistes, déterminés à lutter contre l’injustice,
et pour le respect des Droits de l’homme.

Comment accorder foi à leurs paroles ? S’ils disaient vrai, s’ils luttaient au nom de la justice, ils se seraient apitoyés sur le sort des victimes du terrorisme algérien et sur celui des victimes de toutes ces guerres qui déchirent le monde, que ce soit en Bosnie, en Afghanistan ou en Tchétchénie où elles se comptaient par centaines de milliers. Or, de toutes les victimes de confession musulmane, seules celles qui sont palestiniennes intéressent ces associations comme en témoignent leurs Chartes. Ainsi, dans celle de l’UFJP qui porte le nom de « Charte du réseau international juif antisioniste », les membres déclarent : « Nous formons un réseau international de Juifs et de Juives qui s’engagent de façon inconditionnelle en faveur de la lutte pour l’émancipation des êtres humains. Nous considérons que la libération du peuple palestinien et de sa terre forme un volet essentiel de cette émancipation. Notre engagement porte sur le démantèlement du régime d’apartheid israélien, le retour des réfugiés palestiniens et la fin de la colonisation israélienne sur la Palestine historique ».

Alors comment ne pas en déduire que l’intérêt que portent ces organisations aux Palestiniens est dicté par leur haine pour Israël ? À moins que la vie d’un Palestinien n’ait plus de valeur à leurs yeux que celle d’un Bosniaque ou d’un Algérien ?

En admettant qu’ils aient choisi de s’engager uniquement dans le conflit israélo-palestinien, il reste que, s’ils étaient épris de justice, ils ne défendraient pas des gens qui préconisent dans leur Charte l’anéantissement de l’État d’Israël, ils ne défendraient pas des terroristes qui se servent de civils comme boucliers humains et qui, ce faisant, portent la responsabilité de milliers de morts.

Ils réclament le droit au retour des Palestiniens, soit ! Mais alors, dans le même ordre d’idées, ils devraient réclamer le droit au retour de tous les Juifs chassés des pays arabes et la restitution de tous leurs biens. Et s’ils étaient compatissants, ils ne resteraient pas indifférents face au sort des habitants de Sdérot et d’Aschkelon. Or, jamais aucun de ces intellectuels ne s’est ému de la mort des civils israéliens.

En fait, beaucoup parmi ces Juifs antisionistes sont des « Juifs honteux », mais pas dans le sens où on l’entendait en Europe. La haine de soi et de ses origines suppose qu’on fait tout pour cacher sa judéité, qu’on va même jusqu’à changer de nom. Jean Daniel était l’exemple même du « Juif honteux », allant jusqu’à signer ses articles d’un nom d’emprunt et, dans L’ère des ruptures, il explique: « Je fus souvent tenté de préférer l’erreur qui rapproche à la vérité qui sépare ». Les communistes juifs faisaient tout pour éluder leur appartenance au judaïsme, ils détestaient qu’on leur rappelât qu’ils étaient juifs et communistes.

Ce n’est pas le cas de ces Juifs qui revendiquent haut et fort leur judéité, principalement dans le cadre de leur lutte pour la défense du peuple palestinien. Ces Juifs ont compris que, quoi qu’ils fassent pour cacher leur appartenance à la religion juive, ils resteront des Juifs aux yeux des non Juifs. Alors, contrairement à ceux qui les ont précédés, Ils ne cachent plus leur identité, ils vont parfois rappeler qu’ils ont perdu un des leurs dans un camp de concentration, ou encore qu’ils avaient un grand-père ou un arrière-grand-père qui était rabbin, ou encore qu’ils sont nés en Israël. Je dirais même qu’ils revendiquent leur judéité, un peu comme si elle donnait plus de crédibilité aux accusations qu’ils portent contre Israël. Et c’est vrai qu’ils valident ainsi tous les propos antisémites.

Ecrit par Dora Marrache

Source : Radio Shalom Montréal

56 COMMENTS

  1. Pascal boniface ne peut pas ” encadrer ” israel et porte une haine viscérale a son mouvement national : ” le sionisme ” ! donc vous imaginez sa réaction de mépris face a un imam qui se veut ouvert au dialogue israelo arabo muslim ! plus pro islam que boniface , il n ‘ y a pas , je me demande d ‘ ailleurs s ‘ il n ‘ est pas un cheval de troie de la pénétration islamique en france !

  2. Lire plutôt

    “Quand au Moyen Age , l’Eglise organisait ces joutes intellectuelles-religieuses qu’on appelait disputations ,pour montrer la “supériorité ” du Christianisme sur le Judaisme , qui mettait elle face au représentant de la synagogue ? Qui ?

  3. Je voudrais dire , pour ceux qui ne l’auraient pas compris, que si j’ai parlé de Spinoza c’est parce que cet antisionisme de certains juifs relève chez certains de choix politiques (ils sont à gauche ou tiers mondistes ) et ce , je suis loin de l’ignorer

    Mais relèvent chez d’autres soit du rejet de soi que certains peuvent appeler la salutaire mise en cause permanente de soi et cela existe dans tous les groupes humains et tant mieux

    Soit concernant les gens d’origine juive ,il y a une histoire assez singulière de persécutions _doublée d’une certaine concurrence religieuse avec l’avènement du Christianisme née dans les conditions et avec les postulations théologiques que l’on sait_qui a pu entraîner une instabilité existentielle et des attitudes d’apostasie et de reniement à des degrés divers .

    Quand au Moyen Age , l’Eglise organisait ces joutes intellectuelles-religieuses qu’on appelait disputations ,pour montrer la “supériorité ” du Christianisme sur le Judaisme , qui mettait elle face au débatteur -théologien chrétien ? Qui ?

    Un Juif , parfois ex-rabbin , apostat du Judaisme .Car les appostats peuvent , parfois connaître parfaitement les textes et ne pas être des ignorants.

    La logique dee l’antisionisme de certains Juifs ,si nous disons qu’elle a une composante antijuive ,doit être analysée dans ses racines , dans sa genèse pour mieux rendre claire _et donc mieux combattre cette perverse et terrible forme d’antisionisme _

    Si j’ai parlé de Spinoza ,ce n’est pas pour me faire valoir, comme le dit certain car il ne faut pas oublier que le travail approfondi sur un blog est ingrat ;il faut faire des synthèses pedagogiques pour un public large , il n’y a aucune reconnaissance car on est connu que par un pseudo et qu’on peut se faire agresser à tout instant par n’importe quel inconnu… qui se cache derrière un clavier , ne vous connaît pas mais se défoule et peut dire ce qui lui passe par la tête .

    Seule compte la cause à l’état pur pour le blogueur qui approfondit de façon ingrate les choses compliquées.

    Ajoutons qu’il ne faut pas se contenter d’un grossier mais indispensable travail descriptif mais qu’ il faut tenter d’aller à la racine des choses car il n’y a pas qu’Israel dont la défense ultime sera quand même Tsahal et l’aide du Tout puissant .

    Il y a aussi d’autres sujets come ,par exemple celui de l’esthétisme où on pourra trouver des Juifs en vue (Finkelkraut ou B.H.L. ) qui soutiendront , répétant comme des perroquets ,les fables de l’université viscéralement chrétienne dans ses bastions littéraires que Céline ou que Heidegger sont d’immenses auteurs .

    La semaine dernière , j’ai donné sur ce même site , un travail bénévole , dans l’anonymat pour récuser les inepties de Martine Djaoud sur Céline.C’était un travail de synthèse et de recherche .On peut le vérifier

    Je pourrais très bien faire ce travail , j’en ai la capacité et les titres dans une université ou dans des centres communautaires juifs .J’ai assez milité comme cela et je me borne à de petits posts sur des sites juifs ou autres , selon mon humeur et mon inspiration du moment.

  4. Vous écrivez:” j’ose croire que ceux qui passent du temps à l’alimenter le font uniquement pour servir la cause d’Israël”.
    Je peux vous affirmer que, dans mon cas, c’est la seule et unique raison pour laquelle j’écris. L’État d’Israël est attaqué de toutes parts , alors j’apporte ma maigre contribution à la défense de ce pays.

  5. Merci pour votre commentaire très élogieux. C’est agréable de s’entendre dire que notre point de vue est partagé.
    Je me permets donc de vous signaler, au cas où vous ne l’auriez pas lue, que la suite de cette chronique a été mise en ligne mardi.

  6. Mais qui êtes vous donc , minable Bzcom pour dicter aux gens ce qu’ils doivent écrire , et en plus ,vous me traitez d’intolérant ? C’est le monde à l’envers . Vous pouvez tout à fait vous dire Olé Hadach à seule fin d’avoir une autorité et de mieux f. la m. . Ce procédé de perturbation est daté .

    Spinoza ne vous plaît pas , comme exemple de l’auto négation identitaire ? Et alors ? Vous êtes le super professeur de ce blog , vous ? Ignorant crade ,vous êtes complexé , retournez à l’école que vous avez certainement râtée

    Je vous em. , pauvre type , qui avez un pois chiche en guise de cervelle , qui allez encombrer Israel autant que les Arabo-musulmans l’encombrent . Votre discours , c’est du néant ,comme “vous même “, êtes du néant ,soyez en convaincu .

    Israel est un pays de science et de spiritualité ;il n’est pas fait pour les tocquards de votre espèce

    Je vous avais bien dit de ne plus me parler car des Juifs comme vous , si vous l’êtes , me dégoûtent

  7. Bzcom,

    Oui vous êtes un Charlot , une grande gueûle, un branleur . Vous allez en Israel, on ne va pas vous décorer pour cela

    Nous n’en avons rien à f.

    Il y a ,là bas aussi , en petite quantité ,des gens aussi inutiles que vous ,qui agrémentent leur buseness et qui bousillent l’idéal sioniste

    Votre cas n’est pas le sujet du blog

  8. Jean,

    Décidément, vous ne comprenez rien ! Je suis sioniste, politiquement de droite, traditionnaliste, anti-religieux et inconditionnellement pro-israélien (relisez mes commentaires). Je suis candidat à l’Aliyah pour 2011, je ne pense pas que vous puissiez en dire autant, car il est bien plus facile de parler d’Israël en étant confortablement installé dans son appartement parisien que d’avoir les c… de remettre sa vie en question en partant et en contribuant REELLEMENT à l’existence d’Israël.

    Me traiter de provocateur pro-arabe prouve donc que vous n’avez aucun discernement. Ce blog est merveilleux et j’ose croire que ceux qui passent du temps à l’alimenter le font uniquement pour servir la cause d’Israël. Pour ma part c’est ma seule motivation. Et je ne suis ni vulgaire, ni insultant comme vous l’êtes, relisez-vous…

    Mais il semblerait que ce blog soit uniquement pour vous un moyen d’exister sur le plan intellectuel. Car je n’est pas en faisant une dissertation philosophique sur l’antisémitisme ni en citant Spinoza que vous faites avancer les choses ni servez la cause d’Israël. Face au réel danger que représentent les Juifs de gauche, vos commentaires n’apportent rien de concret et ne servent qu’à vous faites plaisir en étalant votre rhétorique, c’est tout !

    Rassurez-vous , je n’ai ni le temps ni l’envie de polémiquer d’avantage, alors oubliez-moi et continuez à délirer sur votre nuage.

  9. Bzcom,

    Vous osez écrire ” la plupart des commentaires ci-dessus sont pathétiques. Ce n’est pas en faisant de la rhétorique pseudo-intellectuelle ou de la philosophie de bas étage qu’on peut sérieusement traiter un tel sujet.” !!!!!

    Alors que vous n’avez rien apporté au débat et venez f. votre m., en insultant les défenseurs d’Israel ,gratuitement et subitement , comme un malade .

    Nous n’avons pas assez d’ennemis , comme cela de tous côtés, pour que sur un site juif , défendant Israel , on se fasse , en plus agresser par le premier zèbre venu ?

    C’est vous ,Bzcom ,qui agressez ,sans raison des militants sionistes GRATUITEMENT , les blogueurs jugeront , qui avez besoin d’un psychiatre et tout de suite , et même de la camisole de force

    A moins que vous ne soyez un vil provocateur pro arabe

    Ne m’adressez plus la parole , je n’ai rien à dire à un charlot de votre espèce .

  10. Madame, votre article est excellent, par ses détails, sa clarté, son expression !!…
    Il va de soit que je partage votre analyse sans l’hombre d’une réserve.
    J’ai moi-même, hélas, depuis des années fait ce constat et eu l’occasion de l’écrire, nous n’avons pas que des prix Nobel dans le monde Juif.

    L’humanité à la mémoire courte, elle à tendance à oublié trop facilement : l’apport des Juifs et d’Israël dans le développement du monde; dans les sciences, les technologies, les arts…ses nombreuses découvertes et inventions…si l’on supprimait seulement les brevets « made in Israël », le monde s’en trouverai changer, bouleverser dans de nombreux domaines!!…

    A l’instar, des autres religions monothéistes, majoritairement “amnésique, au point d’oublier” leur origine et ce qu’ils doivent au Judaïsme !!…

  11. À ceux qui jugent que les Juifs de gauche ne sont qu’une infime minorité qui ne présente aucun danger pour Israêl, je les invite à lire le mail que j’ai reçu ce matin. Il commence ainsi :

    Mobilisation contre la soirée anti-israélienne

    à Jérusalem organisée par le Centre Culturel Français

    Le Bloc National des Juifs Francophones appelle

    les francophones de Jérusalem à se rendre

    le Mardi 8 Février à 19 heures

    à la Cinémathèque de Jérusalem

    Pour protester contre une manifestation anti-israélienne

    et injurieuse pour le peuple Juif organisée par le

    Centre Romain Gary, émanation du Quai d’Orsay.

    [Romain Gary]

    Armand Mangeant / Meir Ben Hayoun

    Les activités et colloques anti-israéliens par des groupuscules s’identifiant à l’ennemi terroriste et niant le droit à l’existence de l’Etat juif ne sont pas rares à Sion, où la liberté d’expression est exploitée sans ambages par les antisionistes de tout poil. Le Centre culturel français Romain Gary censé promouvoir la culture française et la coopération culturelle dans la capitale de l’Etat juif se joint à ces activités à caractère antisioniste flagrant. Le Centre Romain Gary, antenne culturelle du Quai d’Orsay dans la capitale juive, se fait le coorganisateur avec la Cinémathèque de Jérusalem d’une projection-débat où les intervenants seront exclusivement des opposants farouches à l’existence même de l’Etat juif.

    Qui sont ces personnes invitées par la Cinémathèque et par le Centre Romain Gary à intervenir lors du débat qui suivra la projection du film documentaire « la parole ou la mort »? Michel Warschawsky, Huda Al Imam et David Neuhaus. (Annonce de l’évènement : http://www.ccfgary-jerusalem.org.il/spip.php?article227)

    Commençons les présentations par le dernier de la liste. David Neuhaus s’est converti au christianisme et en entré dans l’ordre jésuite. Il est le Vicaire du Patriarcat latin de Jérusalem. Neuhaus est actif dans Betselem, une association engagée à la déligitimation et à la destruction d’Israël derrière une vitrine humanitaire.

    Hudi Al Imam, est directrice du Centre for Jerusalem Studies, une institution arabe dans la capitale financée par des organisations terroristes comme le Fatah dont l’objectif est d’inoculer la falsification de l’histoire, à savoir que Jérusalem n’a jamais été la capitale de la Nation d’Israël, ni même une ville juive à aucun moment, mais une métropole arabe que les sionistes ont ravie à la Nation arabe.

    Michel Warschavsky aurait pu être la fine fleur de l’Alyah de France. Fils d’une figure de proue du judaïsme de l’Est de la France, l’ancien Grand Rabbin du Bas-Rhin, feu Max Warschavsky, Michel a fait son Alyah en 1967. Il a étudié dans la prestigieuse yeshivade Mercaz Harav, bastion du sionisme et là d’où est parti le Goush Emounim, le mouvement de repeuplement juif de la Judée-Samarie, du Golan, de la Bande de Gaza après la Guerre des Six Jours. Ensuite, Il a quitté la yeshiva et a étudié la philosophie à l’Université hébraïque de Jérusalem. Michel Warschavsky a rejoint le Matzpen prônant le rapprochement avec des organisations terroristes et l’anéantissement de l’Etat d’Israël comme Etat juif. Ceci dans un salmigondis d’idéologie marxiste-trotskyste-maoïste à la sauce tiers-mondialiste assimilant le sionisme au racisme et à l’impérialisme, avant même que cette diffamation de nature antisémite ne soit reprise ensuite par les milieux antisionistes en Europe et dans le monde.

    Joignant la pratique à la théorie, Michel Warschavsky a établi le contact avec le FDPLP (Front démocratique et populaire de libération de la « Palestine ») de Nayef Hawatmeh, un groupuscule palestinien d’assassins connu pour sa radicalité bestiale lors d’attentats et de prises d’otages. En 1988, Warschavsky a été arrêté par le Service de sécurité générale (Shabak). Il a été condamné à 30 mois de prison ferme sous un chef d’inculpation de trahison pour collusion avec une organisation terroriste.

    Dans cette démarche, la défense de la cause arabe semble être plus un prétexte que le véritable motif pour l’acharnement et la hargne de Warschavsky à détruire le sionisme et l’Etat d’Israël. Très lié à la CAPJPO et à des cercles qui ont nourri l’antisémitisme en France et en Europe ces dernières années, Warschavsky est aujourd’hui derrière toutes les initiatives européennes de boycott d’Israël et en fournit les munitions idéologiques. Warschavsky n’épargne pas la gauche israélienne partisane d’un compromis négocié avec les Arabes. Il qualifie ses fidèles de « colons de la gauche ». Voir l’excellente analyse parue dans le numéro 4 de la revue Controverse (http://www.controverses.fr/pdf/n4/kurtz6.pdf).

    Interrogé sur sa participation à cette soirée, le directeur du Centre culturel français Romain Gary, M. Olivier Debray, affirme que son institution cherche à promouvoir le dialogue et les débats avec des partenaires israéliens, en l’occurrence, la Cinémathèque de Jérusalem, dans les murs de laquelle sera organisée cette projection-débat sur le thème de la montée du fondamentalisme. Il ajoute que le Centre Romain Gary cherche à faire connaitre la culture française aux Israéliens et est ouvert à tout partenariat et à tout dialogue. M. Olivier Debray tient à signaler sa volonté de contribuer à la compréhension mutuelle et que son Centre participe aussi aux apparitions d’artistes français en Israël, notamment la plus récente, le spectacle de Gad Elmaleh qui a fait salle comble. M. Debray indique que Le Centre Romain Gary œuvre à ce que Jérusalem soit une ville sur la carte mondiale de la culture, des arts et de la musique comme les autres grandes métropoles.

    Cette initiative du Centre Romain Gary s’ajoute à d’autres de la part du Consulat général de France et fait déborder le vase de la consternation chez certains Francophones déterminés à protester. La Légion d’honneur décernée à Charles Enderlin pendant l’été 2009 au Consulat général de France à Jérusalem, la mention « Territoires occupés » sur les papiers d’enregistrement officiel de citoyens français résidents du Goush-Etzion (mesure certes révoquée depuis), le fait que des quartiers de la capitale comme Baqaa soient mentionnés comme quartiers « palestiniens » dans des documents officiels français alors que Baqaa est un quartier de la capitale d’Israël depuis 1948 : tout ceci contribue à donner le sentiment que les institutions officielles françaises en Israël œuvrent à introduire un ordre du jour post-sioniste et de partage de la capitale éternelle du peuple juif, la culture étant mobilisée à ce dessein. Les propos de M. Olivier Debray de sympathie pour l’Etat d’Israël et d’admiration envers le peuple juif ne parviennent pas à dissiper cette impression. En effet, il nous signale qu’il y a deux centres culturels français à Jérusalem, le Centre Romain Gary pour les Juifs et le Centre Châteaubriant pour les résidents arabes de la capitale d’Israël. Ceci du fait que la République française ne reconnait pas Jérusalem comme la capitale du peuple juif et donc, de l’Etat juif. Dans une telle perspective, il n’est point surprenant que certaines initiatives du Centre Romain Gary, antenne du Quai d’Orsay comme le Consulat, puissent choquer la sensibilité juive d’une grande partie des Francophones de Jérusalem. Ces derniers manifesteront leur indignation mardi 8 février à 19H00 sur l’esplanade de la Cinémathèque de Jérusalem et invitent le public à se joindre à eux.

  12. Je réponds à Dora (un peu en retard). Je déplore que l’on fasse un amalgame entre “détracteurs d’Israel” et “la Gauche” qui s’est très affaiblie en Israel à cause des problèmes sécuritaires et c’est la raison pour laquelle elle a accueuilli dans ses rangs un opportuniste comme Ehud Barak qui est peut-etre un brillant stratège, mais un piètre socialiste (il ne l’est d’ailleurs plus).
    Je fais remarquer à l’un des blogueurs que la gauche n’est pas au pouvoir, donc toutes les mesures anti-sociales auxquelles nous sommes témoins ont été prises par un gouvernement de droite auquel la gauche est très faiblement associée.

    Je déplore que nous en soyons là et ne vois pas d’autres alternatives avant longtemps.

    Si nous continuons sur cette voie, nous ne sommes pas loin du fachisme. Il est déjà très présent dans notre société. L’auriez-vous accepté en France?

  13. Jean,

    L’arrogance et l’agressivité de vos propos traduisent un déséquilibre émotionnel et un esprit malsain. Si mes “borborygmes” et mes “dégueulis”, comme vous dites de manière plutôt vulgaire, ne vous conviennent pas, vous n’êtes pas obligé de les lire, encore moins de les relever. Vos commentaires sont empreints d’une constance de masturbation intellectuelle qui en dit assez long sur votre personnalité. Votre esprit étroit étant incapable de s’accomoder d’un avis différent du vôtre, avez-vous vraiment votre place sur un forum ?… Vous feriez mieux d’aller consulter un psy.

  14. Bzcom,

    Que voulez vous faire d’autre sur un forum de discussion que de présenter et d’échanger des opinions ? Sinon proposez votre alternative .

    Si on prétend , pour combattre nos ennemis , analyser ,mieux comprendre l’attitude inouïe ,agressive ,autoritaire, dogmatique de certains Juifs de gauche vis à vis d’Israël ,attitude à laquelle s’apparente d’ailleurs ,malgré les apparences , votre accès incompréhensible,

    C’est en abordant le sujet , comme le fait Dora Marrache si correctement, par différents biais qui sont ,au reste ,autant d’ éclairages, aussi utiles qu’incontournables :politique , philosophique, religieux, historique…

    Ce ne sont ni vos borborygmes ni vos dégueulis ,que vous devriez avaler assez vite , qui feront avancer une si importante question .

    Ici vous n’êtes vraiment pas à votre place sinon comme provocateur .

  15. Face à la gravité de la question et du réel danger que la gauche fait courir à Israël, la plupart des commentaires ci-dessus sont pathétiques. Ce n’est pas en faisant de la rhétorique pseudo-intellectuelle ou de la philosophie de bas étage qu’on peut sérieusement traiter un tel sujet.

  16. Nous prions bien sur les webmasters du Forum de mettre les lien d’Aschkel.info et de radio shalom comme precisé precedemment et comme le suggère Dora

    Merci Dora et merci pour vos commentaires

  17. Merci, Aschkel, tu as raison de demander que les sources soient citées, même si je savais que c’est à toi que je dois de trouver ma chronique sur JForum .

    Je veux te remercier car je suis contente qu’elle ait suscité un nombre de commentaires appréciable, commentaires auxquels j’ai tenté de répondre dans la mesure du possible.

    Bien à toi.
    Dora

  18. Lire plutôt

    Nul doute qu’en Israël , il aurait eu un autre accomplissement mais certainement au moins aussi méritoire et j’oserais la comparaison , comme Spinoza ,s’il avait vécu au delà de ….45 ans .

  19. Oui bien sûr ,je pensais à Edgar Morin bien sûr

    C’est vrai que généralement les premiers olim étaient originaires du Maroc ,ont été d’excellents combattants dans les unités où ils ont été intégrés ,en particulier dans les brigades Golani ou Guivati ,troupes de choc et de première ligne , comme d’ailleurs leurs “concitoyens ” les Tabors marocains sur d’autres ” champs d’honneur” .

    On trouve aussi au musée d’art moderne de Lyon (France ) une toile ‘de 1847)d’un certain Cerf ,je crois , montrant sur le port d’Alger un groupe de 150 personnes en partance pour la terre sainte . Etaient ils représentatifs ? De quoi ?

    Abraham Serfati ,quant à lui, ingénieur ,aurait pu couler une vie tranquille en Israel ou au Québec ;il n’aurait pas été forcément Shalom Achchav en Israel ,dans un autre contexte ,son itinéraire l’a amené ailleurs….

    Mais il a mouillé sa chemise ,est allé au bout de ses engagements et même s’il était proche du P.C.F. ,du fait de ses relations ,de son environnement ,de son éducation ,il n’en a pas moins été un juste ,un juste des nations

    Nul doute qu’en Israël , il aurait eu un autre accomplissement mais certainement au moins aussi méritoire
    et j’oserais la comparaison , comme Spinoza ,s’il avait vécu au delà de ….40 ans .

    Mort trop jeune pour aller au bout de sa complexe pensée

  20. Jean , vous vouliez parler d’Egard Morin et non pas d’Hervé naturellement. Voyez vous je ne partage pas votre avis sur Serfaty , il était un opposant au Roi mais il n’était ni sioniste ni pro Israêlien. J’aurai préféré qu’il concentre son combat sur la défense des Juifs et d’Israël. N’oublions pas que les premiers Juifs d’Afrique du Nord à s’installer en Israël étaient issus du Maroc. Beaucoup de Juifs marocains étaient sionistes et soutenaient le Roi. Je comprends mieux ces derniers.

  21. O. K. Maruani

    Dans ce cas , on est d’accord .

    Encore que je distingue ,en diapora, des gens comme Stéphane Hessel ou Hervé Morin , anciens résistants , qui se sont mouillés ,ont pris des risques contre les Allemands ou bien Abraham Serfaty ,communiste marocain ,qui a passé 20 ans de sa vie à la prison de Kénitra parce que c’était un idéaliste (les Marocains seraient avisés de donner son nom à une ville ),même anti israélien (modéré quand même )dont nous avons tout lieu d’être fiers

    Et les “branleurs ” du type Cohn Bendit ,Krivine ou Chomski et bien d’autres qui se contentent d’éructer contre Israel .

    Chabbat chalom

  22. Jean, je ne parlais pas des politiques Israëliens.Tous ceux que vous avez cités non seulement je les respecte mais je les admire.Je faisais allusion à tous ces intellectuels gauchistes de France et d’ailleurs, et si je vous ai bien lu , vous les combattez. Pour moi, il n’y a qu’un langage, pas deux.

  23. Je ne suis pas juive, du moins à ce que je sache, mais devant l’étendue des dégâts, Israël étant un peuple théosophique depuis les origines, je me prends à souhaiter qu’une seule chose : que le Machiah vienne vite ! Maranata !

  24. “Ces chiens qui hurlent avec les loups auront à répondre de leurs crimes, un jour ou l’autre ” ….” Laissons ces Juifs honteux, ces collabos, qui utilisent leurs renommées pour avoir l’impression d’exister pour avoir l’unique satisfaction de se faire “mousser” par nos pires ennemis qui les utilisent et les manipulent.” ” Pauvres types.Cette pourriture n’a plus le droit de se dire “Juif”.” Que leur restent ils de Juif aprés avoir vendu leur âme à des assassins que l’on peut comparer à la vermine nazie ? Il faut les exclure et les combattre car ils sont trés dangereux, ”

    Inutile de dire que je me désolidarise complètement de tels propos et je renvoie leur auteur à lui-même.

    Car une immense partie des pionniers, des Haloutsiques, étaient des gens de gauche et on ne peut pas ainsi cracher sur ce qu’ils ont fait .Même, si je conçois que ces pionniers ont fait de graves erreurs _que d’ailleurs n’importe lequel d’entre nous aurait pu, à leur place ,commettre ,on doit être reconnaissant quand même aux Ben Gourion ,Moshé Dayan ,Golda Méir, Rabin et bien sûr à l’autre camp pas moins patriote ,Jabotinski, Begin ,Radek , Shamir …

    Quant à ceux de la gauche israélienne contemporaine ,j’ai bien affirmé mes reproches avec véhémence mais pour autant, je ne les considèrerai jamais comme des ennemis .

    Car ils respectent la démocratie.

    Quand ils sont au pouvoir , ce n’est pas par un coup d’état ,sont jusqu’à un certain point patriotes

    Il y a eu rarement des actes de sabotage ou de collaboration militaire avec l’ennemi et ce depuis la création de l’Etat et même avant. Ce qui est significatif .

    Et puis ,il y a parmi eux de nombreux patriotes , sincères , idéalistes eux aussi ,vrais combattants du terrain

    Si l’engagement politique peut donner lieu à des excès ,relever ainsi de la passion (Aristote ) voire nous entraîner vers l’erreur complète ,

    Il comporte un autre attribut ou alternativement ou paradoxalement en même temps :il peut être l’incarnation du bien dans la cité (Platon )et se manifeste par un idéal qui va jusqu’au sacrifice ultime

    Donc ,ne rejetons pas ainsi nos frères israéliens pour le simple fait qu’ils seraient de gauche .

    Par contre ,les députés israéliens doivent ,dans un pays en guerre, prendre des mesures légales permettant de traduire en justice ceux qui ,délibérément , subjectivement, pactisent avec l’ennemi.

  25. Merci, Jean, d’abord pour vos compliments on ne peut plus élogieux; ensuite, pour vos nombreux commentaires qui enrichissent mon article.

    C’est vrai que Spinoza fut en quelque sorte un des premiers “Juifs honteux”, sinon le premier. Comme vous le dites si bien,”Spinoza ramenait , réduisait le Judaisme à une magistrale instrumentalisation politique” .
    Et c’est vrai que sa vision du judaïsme traduit bien le rejet de son identité, son mal-être et sa haine du judaïsme. Quant à le rendre responsable de l’antisémitisme, je crois que, comme le disait Sartre, ” si le Juif n’existait pas, on l’aurait inventé”.

    Je n’ai pas évoqué le cas de Spinoza dans ma chronique car je voulais parler essentiellement des “self hating Jews” d’aujourd’hui et surtout du danger qu’ils représentent pour la survie d’Israël.

    J’avoue que je suis extrêmement surprise par le nombre de commentaires que j’ai reçus et qui, même s’ils sont parfois négatifs, prouvent que le sujet ne laissent personne indifférent.

    Je vous invite par conséquent à lire la suite de ma chronique dimanche et, si vous le voulez, à me donner vos impressions.

  26. Merci, Armand, pour votre message et pour vos compliments qui ne me laissent pas indifférente. Je voudrais comme vous être optimiste d’autant plus qu’en Israël la Gauche semble perdre du terrain, mais je suis malgré tout envahie par une certaine crainte car les jeunes Israéliens ont adopté vis-à-vis d’Israël les idées que leur ont inculquées beaucoup de profs de gauche.Ils critiquent violemment la politique de leur gouvernement, refusent de faire leur service militaire, deviennent pro-Palestiniens, etc.

    Pour lutter contre la propagande anti-israélienne que répand la Gauche, en Israël comme en diaspora, il ne faut surtout pas choisir de se murer dans le silence. Il faut que la droite se manifeste partout où elle se trouve, qu’elle détruise les arguments de la Gauche pour éviter que les jeunes ne soient “contaminés”. Je ne crois pas que le mépris soit une arme en politique, je crois plutôt que se taire, c’est acquiescer, c’est donc donner raison à ses détracteurs. Nous devons nous rappeler que les mots ont un pouvoir de vie et de mort , donc nous défendre contre les ravages qu’ils peuvent opérer. Rappelons-nous simplement l’Affaire Al-Doura. Avec son commentaire, Charles Enderlin a sali Tsahal et tout l’État d’Israël. Les mots qu’ils a prononcés ont eu des conséquences dramatiques : David Pearl a été égorgé froidement, des attentats ont été commis pour venger “la mort” du petit Mohamed.

    Je vous invite, mon cher Armand, à lire dimanche la suite de ma chronique .

  27. Chère Dora ,j’avais oublié de vous remercier de nous avoir si bien éclairer. Continuez à écrire, ça nous fait tellement de bien. Comme j’aimerai écrire comme vous.Mais bon , j’espère me faire comprendre, c’est l’essentiel.

  28. Bonjour Dora,

    Honnêtement, bousculé par le temps je n’avais pas lu votre article.Je viens de le lire tranquillement.Tout est dit, et si bien écrit.Je suis admiratif .Pour ma part,je suis optimiste.Ces chiens qui hurlent avec les loups auront à répondre de leurs crimes, un jour ou l’autre . La vérité et le droit triomphent toujours.Israêl , j’en suis certain , sera le phare de l’humanité. Nous avons plusieurs atouts dont nous pouvons être fiers: la Thorah , un Peuple Juif créatif ,à la pointe de tous les progrès ,( ne parlons même pas de tous les prix Nobel) et Tsahal. Laissons ces Juifs honteux, ces collabos, qui utilisent leurs renommées pour avoir l’impression d’exister pour avoir l’unique satisfaction de se faire “mousser” par nos pires ennemis qui les utilisent et les manipulent. Pauvres types.Cette pourriture n’a plus le droit de se dire “Juif”. Que leur restent ils de Juif aprés avoir vendu leur âme à des assassins que l’on peut comparer à la vermine nazie? Il faut les exclure et les combattre car ils sont trés dangereux, vous l’avez si bien expliqué Dora.Quand je vois cette haine et cette injustice dont sont victimes Israël et notre Peuple, mes pensées vont à nos six millions de nos frères disparus , ils nous manquent énormément.

  29. Je voudrais juste préciser que ma réponse sur” la liberté de s’exprimer et de penser” s’adressait à Objective et non à Jean.

    Je voudrais également ajouter que, même si ces détracteurs d’israël sont peu nombreux, leur influence ne cesse de croître et de plus en plus de jeunes Israélien sont gagnés à leurs idées. Pourquoi croyez-vous qu’il y a un pourcentage très important (plus de 40%) de jeunes qui refusent de faire leur service militaire? Et je peux vous dire, sans crainte de me tromper, que ces” intellos” de gauche sont les enfants chéris des medias, alors que la droite “bien pensante”, pour reprendre votre expression, n’a guère voix au chapitre.

    Oui, à mon humble avis, ils représentent vraiment un danger pour la survie d’Israël et j’ajouterai que s’ils n’ont à nous proposer comme solution au conflit qui secoue Israël depuis 1948 que la création d’un État bi-national avec le retour des réfugiés, c’est donc bien que, pour eux, l’État d’Israël dans sa forme actuelle n’a aucune valeur, qu’ils sont disposés à le sacrifier sans scrupules.

  30. “Et que dire de leur absence de réaction devant les tirs de roquettes qui rendent la vie insupportable aux habitants d’Aschkelon et d’Aschdot ? Jamais aucun de ces gens de Gauche ne s’émeut de ces drames !” Dora Marrache

    Après l’euphorie des sinistres accords d’Oslo,il s’ensuivit de nombreux attentats du Hamas

    .Au lieu d’exiger l’arrestation et l’extradition des auteurs d’attentats à Arafat ,conformément aux accords d’Oslo,

    Que croyez vous que fit Rabin,non dénoncé par la Gauche?

    Rabin déclara au cours de l’été qui précéda son assassinat:

    “La paix ne débouchera pas sur la sécurité.”!!!

    Certes ,la droite fut révulsée d’horreur,mais les Palestiniens saisirent aussitôt ce signe de faiblesse .Et les horribles attentats suicides redoublèrent de violence

    Rabin et la Gauche israélienne en portent la responsabilité ,indirecte certes,mais certaine . Il faut inlassablement le dire et le répéter

    Jean Redomier

  31. Dénier la liberté de s’exprimer et de penser, jamais! Vous ne semblez pas m’avoir comprise. Chacun a droit a ses opinions et je les respecte, mais je déplore que des détracteurs d’Israël parlent sur les plateaux de télé et dans les universités au nom du peuple juif. Bien sûr. ils vous diront qu’ils s’expriment simplement en tant que Juifs. Alors, pourquoi n’insistent-ils sur leur appartenance que pour parler du conflit israélo-palestinien, alors que partout ailleurs, ils se gardent bien de parler de leur appartenance à la religion mosaïque?

    Ils condamnent l’édification de cette barrière de sécurité qu’ils appelllent le “mur de la honte”. Regretteraient-il le temps où il ne se passait pas une semaine sans qu’on eût à déplorer des morts dans des attentats? peuvent-ils me démonter que cette barrière n’apporte pas la sécurité aux Israéliens, qu,elle a simplement pour effet de nuire aux Palestiniens6

    Et que dire de leur absence de réaction devant les tirs de roquettes qui rendent la vie insupportable aux habitants d’Aschkelon et d’Aschdot? Jamais aucun de ces gens de Gauche ne s’émeut de ces drames!

  32. Objective,

    Ne soyez pas malhonnête . Dora instruit tout un procès de cette gauche qui ,comme Zaffran le dit , est une gauche bidon , une gauche caviar qui ne se soucie plus que de remettre en cause les fondements du Judaisme ,qui a tant fait évoluer l’histoire de l’humanité et le sionisme _ qui a redonné une dignité à tant de Juifs dhimmisés par les nations arabes ou européennes _ou de voler au secours des Arabes d’Israel qui violent la loi , les rendant de plus en plus virulents et haineux .

    Cette gauche , israélienne ou de diaspora ,heureusement minoritaire (le P.T. a fait 12/100 de voix aux dernières élections en Israel )est devenue une honte ,je vous en prie .

    Votre Rabin détestait la droite ( fusillade de l’Altaléna ,18 Juifs tués en Juin 48 ),est allé de bêtise en dépression ,a signé les accords d’Oslo qui n’ont débouché que sur des attentas suicide mais n’ont rien apporté de tangible. Quant à Shimon Péres ,le bobo, le dandy , l’ami des Arabes israéliens , il est allé jusqu’à se faire…anoblir par la reine d’Angleterre ,lui un des membres éminents mondiaux du socialisme ….

    Ces Apparatchiks ne pensent qu’à leurs intérêts ,à leur petite côterie . “Objective ” Ouvrez grands les yeux et lisez plutôt avec le maximum d’objectivité , l’article important et dense de Dora Marrache au lieu de vous lamenter sur le sort d’une gauche heureusement “kapput ”

  33. De quelle gauche parlez vous tous ? La gauche comme vous la connaissez en europe ce n’est pas la gauche en israel >>Il n’y as pas de gauche en Israel << la gauche en Israel est un amalgame de bourgeois et "d'intellectuels " . Quand vous voyez que le dirigeant de la "gauche " est un ehoud barak corromput vous pouvez tout comprendre . Ou avez vous vu en europe un patron des patron membre d'un parti de la gauche ?? Le tres grand probleme en Israel c'est qu'en raison de la conotation avec le Passe il n'y as pas de parti de Gauche Nationnaliste .Seul un parti de Gauche Nationnaliste peut parle de justice social sans pour cela "solde " le Pays ....La gauche a laisse repousse l'age de la retraite ,abaisser les pensions des Handicapes augmente le prix de l'essence ,du pain, du lait etc sans lever le petit doigt car ce qui leur importe c'est si l'on bouge un olivier ou non pour proteger les habitant legitimes d'Israel et condanner le "mur de la honte " alors parlez moi de la gauche !!!!!!!!!!!

  34. Je suis sioniste et patriote et cependant je serais horrifiée si tous les Israeliens devaient parler d’une seule voix. L’auteur de l’article semble dénier la liberté de penser et de s’exprimer aux personnes qui ne partagent pas les idées d’une droite bien pensante en Israel et… dans la diaspora. C’est vrai que depuis l’assassinat de Rabin, les attentats meurtriers et la deuxième intifada, la droite grossit au détriment d’une gauche qui a perdu sa crédibilité et qui devient, hélas de plus en plus anémique. Si quelques voix osent encore braver le consensus quasi général et exprimer autre chose, ayons le courage de les écouter.Vive le débat. Vive la pluralité d’opinions.

  35. Je voudrais ,pour prendre un peu de recul sur ce vaste sujet des Juifs de gauche ,évoquer un fait de l’actualité politique internationale :

    On entend , en France , les journalistes se plaindre d’avoir été molestés par les manifestants opposés aux islamistes ;bien sûr, ils ne sont pas appelés , comme il se doit , nationalistes ou laïques ou opposants aux islamistes (qui constituent la majorité des maigres cortèges opposés au successeur de Sadate ,je dis maigres car il y a 85 millions d’habitants en Egypte dont la bagatelle de 22 au Caire ) mais partisans de Moubarack , histoire de rétrécir la dimension des choses .

    J’ai comme l’impression , chers amis , que l’ironie de l’histoire dont ce cher philosophe Hégel nous a rappelé l’existence ,il y a deux cents ans , se réveille car ces journalistes malmenés par les partisans de la Nation ,du Watan comme ils disent , opposés aux islamistes ,mais descendants ,tout de même de Nasser et anti israéliens ,

    Sont en train de nous venger , nous amis d’Israel ou sionistes ou Israéliens ….

    C’est comme dans la fable “Hatgadia ” du soir de Pessah que Dora Marrache doit bien connaître…

    Car les forbans qu’ils corrigent ,ces journalistes occidentaux ,à 80 pour cent de gauche, ce sont ceux là mêmes qui ne cessent de ….mentir et de dénigrer Israel et ce depuis des décennies ,au quotidien .

    Kol Akavod , chers amis ,si l’on peut dire pour les partisans du Watan qui se rebellent contre l’infamie et le mensonge anti Moubarack qui n’est qu’une suite ,une métamorphose du mensonge antiisraélien ….

    Kol Akavod aussi pour les chameliers et les cavaliers qui ont foncé ,en équipage ,à deux sur les horribles manifestants descendants et disciples de Ras El Banan (fondateur de la confrérie des Frères musulmans )de la place Tahrir

  36. Cette article de Dora Marrache est excellent ,pédagogique , clair , complet ,exhaustif ,à la hauteur du sujet courageusement affronté ;il nous change de cet execrable et honteux dithyrambe fait ici même, il y a peu , par Martine Djaoud sur Céline .

    L ‘analyse des Juifs de gauche est , pour moi, entendue .A la réserve bien sûr que si la passion , et son effet l’excès ,sont toujours à l’oeuvre dans l’activité politique ou idéologique , il y a aussi la vertu ,qui est non leur contraire mais autre chose ,qui agit ….Il y a la jeunesse et ses étourderies

    Je voudrais proposer un autre aspect

    Ne pourrions nous pas invoquer une autre victime de la haine de soi :Baruch, Benedictus Spinoza dont la publication du Traité théologico politique (1665 ) fut comme l’acte d’inauguration d’une ère nouvelle où l’on se mit _peut être par réaction à la scholastique issue du moyen âge , à l’étouffant classicisme ,à inverser les valeurs ,à présenter la réalité à l’opposé de ce qu’elle avait pu être ? Bref la Renaissance avait un siècle plus tôt,, déjà, initié à ces radicales remises en cause

    Ainsi ,peut être sous l’effet de lunettes optiques et de verres très mal positionnés dont Spinoza était spécialiste (sic ), notre auteur présenta t il une hypothèse qui avait l’apparence de la vraisemblance :lors de l’exode du Sinaï ,Moîse n’aurait fait _en guise de rapport privilégié avec le créateur du monde _qu’exploiter les attentes des Hébreux pour s’imposer comme chef politique .

    Et de façon tout à fait extravagante ,si l’on peut dire, occultant les grands thèmes du Judaisme soit le monothéisme , le non sacrifice d’Isaac comme métaphore de la négation des sacrifices humains ,le rapport à la loi , la fuite d’Egypte vers la nuit de l’inconnu comme symbole de la liberté

    Spinoza ramenait , réduisait le Judaisme à une magistrale instrumentalisation politique .

    Comme l’historien de l’antisémitisme Léon Poliakov le souligna de son vivant , cet ouvrage ,largement méconnu ,plutôt rejeté à son époque , eut une nouvelle vie …dans l’Allemagne du début du 19 ème siècle qui cherchait son unité et les fondements d’une liberté politique (chez Kant, Hégel, Marx ou Nietsche ..) mais reçut en même temps , tel un pack, les allégations sur le sens de la …manipulation et du désir de dominer qui seraient inhérents aux descendants de l’alliance .

    L’antisémitisme moderne était né .

    C’est ,selon moi, l’illustration des suites du vertige de la modernité qui s’empare de certains Juifs et les entraînant vers le rejet de leur identité leur procure en retour l’aliénation sinon l’inversion de la vérité dont nous mesurons les néfastes effets

  37. Merci, Alain, pour votre commentaire élogieux et merci de confirmer ce que j’ai écrit.

    Vous avez parfaitement raison quand vous nous dites d’aller partager votre vie, et ce n’est certainement pas moi qui vous contredirai.

    Voyez-vous, il y a 30 ans, jeune prof de littérature, je rêvais de m’établir en Israël et j’y suis allée en voyage d’études. Mais on n’avait rien à me proposer en tant que prof de lettres, sinon un poste d’institutrice à Bersheva, dans une école qu’on devait construire. Aucun poste disponible au lycée français de Jérusalem.
    Or, j’aimais mon métier par-dessus tout, je l’avais choisi par vocation et je ne pouvais renoncer à ma passion pour les lettres.

    Alors, je me suis établie au Canada, mais l’amour que je porte à Israël est plus vif que jamais et c’est la raison pour laquelle j’écris des chroniques pour Radio-Shalom Montréal .

    Un jour, je le sais, je le sens, c’est là-bas que je finirai ma vie.

    Cordialement.

    Dora Marrache

  38. Hélas, la Gauche et l’extrême Gauche aujoourd’hui se confondent. Il fut un temps où nous étions fiers de nous dire de gauche, et à juste titre. J’ai été moi-même , à l’époque où j’étais étudiante, fervente admiratrice de Sartre et gagnée aux idéaux de gauche. Israël n’a-t-il pas été dirigé dès sa fondation par un gouvernement de gauche? Il fut un temps où la Gauche donnait Israël comme exemple. Ce temps est révolu et la Gauche aujourd’hui est devenue un des plus fervents détracteurs d’Israël.

    Navrée de ne point partager votre point de vue, mais je ne vois pas de différence notable, du moins en ce qui concerne le conflit israélo-palestinien, entre la Gauche et l’extrême gauche. D’ailleurs, je crois que c’est une des raisons qui lui font perdre beaucoup de membres.

    Dora Marrache

  39. L’article écrit par Dora Marrache est une analyse objective de la haine de soi, des ratés de la politiques et de tous ceux et celles que le Rabbinat rejette pour cause de Matriarcat, c’est-à-dire ceux et celles qui ne sont pas nés d’une mère JUIVE. Ces frustrés; malgré leur nom JUIF, épouvent une haine à l’égard du judaïsme.

    Ils sont atteints d’une lépre intérieure qu rongent leur conscience tel un parasite qui se nourrit de leur mémoire pour en inverser l’analyse.

    A tous Ces PARIAS, je leur demande d’oublier qu’ils SONT de père JUIF et de mère NON-JUIVE, de changer de NOM et s’il ont besoin de spiritualité de se convertir à l’une des religions qui existent de par le monde.

    Par contre, s’ils ont un attachement au Dieu de leur père d’épouser une JUIVE ou avoir une progéniture avec une JUIVE, ce qui leur permettra de rattacher leur descendance aux ENFANTS D’ISRAÊL.

    J’aurais aimé connaître, pour tous ceux et celles qui tel le scorpion se retourent comme eux-mêmes, qu’elle est la religion de leur MERE ?

  40. Honte aux juifs de gauche qui salissent Israël ! Dans le contexte géopolitique du Moyen-Orient, les détracteurs d’Israël ne peuvent être qualifiés autrement que de traitres ou de renégats. Ne nous voilons pas la face : il s’agit principalement des intellectuels, des journalistes et des artistes, n’en déplaise à ceux-ci. De quel droit se permettent-ils de juger un pays dans lequel, pour la plupart, ils ne vivent pas ?!!! Sans jamais tenir en compte du danger potentiel que courrait Israël à faire des concessions territoriales (lesquelles n’ont jamais servi à rien par le passé), ces donneurs de leçons appellent au suicide d’Israël au nom de leur stupide et hypocrite idéologie de gauche. La gauche n’a pas le monopole de la politique de paix en Israël. Les sionistes et inconditionnels défenseurs d’Israël (dont je suis fier de faire partie) désirent plus que tout et avant tout la paix, la stabilité et la prospérité dans ce pays.

  41. En fin de compte, ce qui me choque c’est surtout le titre. L{{a confusion entre l’extrême gauche et la gauche}}. C’est comme si on confondait la droite parlementaire avec le nazisme.
    Les idéaux de la gauche ont été corrompus par certaines personnes dogmatiques qui ont perdu la relation avec la réalité.
    Qui a fait les lois sociales en France ? ? qui a toujours lutté contre l’antisémitisme en diaspora ?
    est-ce la droite ? ? ?
    Les gens de gauche préfèrent la justice sociale et l’égalité, et les gens de droite le dynamisme et la concurrence. Les gens de gauche préfèrent l’ouverture à autrui, ceux de droite la sécurité.
    Les gens intelligents peuvent être de droite comme de gauche, mais ils sont modérés.
    Le danger vient des extrémistes. {{Le titre de l’article est décidément très mauvais}}.

  42. Chere Dora Marrache, c’est la premiere fois que je lis un article de vous, et j’en suis ebahi, car il exprime mot pour mot tout ce que je n’arrivais pas a formuler depuis pas mal de temps a propos de notre situation en tant que juifs dans notre etat d’Israel et en tant que Pays Juif dans la Communaute des Peuples.
    J’aimerais, cependant, avant de poursuivre, declarer ceci: Je vis en Israel depuis 43 ans, j’y travaille, j’ai des enfants et des petits-enfants, j’y ai fait la guerre de Kipour, et 25 ans de Reserve militaire.
    Mais il y a ceci qui me derange quand-meme: que les detracteurs d’Israel et les Juifs ”honteux”, vivent en dehors d’Israel, c’est presque comprehensible, car ils nous detestent de toute facon, mais lorsqu’une personne est aussi intelligente que vous (sans jetter de fleurs, cela ressort de vos ecrits…), et aussi fierement Juive et pro-israelienne que vous le demontrez, j’aimerais constater que vous veniez vous joindre a nous ici en Israel ! J’ai pas mal de connaissances et de relations, surtout en France, mais je les appelles ”Sionistes par tele-commande”… C’est ici que ca se passe ! Alors, ou etes-vous, Dora ?
    Cela dit, j’ai adore votre article, et j’en attends la suite. Si cela vous est possible, il ne suffit pas qu’il soit publie seulement dan un ”jforum” en francais. Vous savez trop bien que la langue preponderante aujourd’hui est l’anglais, et qu’il est important aujourd’hui de publier ce genre d’articles a outrance dans les medias de grande envergure et dans les langues qui toucheraient les plus grandes audiences possible. Vous etes aussi importante que l’avocat Juif Americain Alan Dershowitz, qui est d’une importance majeure pour la Defence d’Israel, mais lui ecrit en Anglais, et est publie dans les grands journaux. Je ne nie pas l’importance du public francophone, mais il faut se rendre a l’evidence, il faut ”aussi” traduire cela en Anglais, et pourquoi pas en Hebreu aussi. Vous devez savoir que la Presse Israelienne est en majorite de gauche, et qu’elle merite aussi de recevoir vos articles !
    Alors, voila, vous avez pas mal de pain sur la planche, mais c’est un combat de longue haleine. Bravo pour votre article, et surtout, continuez, de facon cosmopolite !

  43. Très bonne analyse de l’extrême gauche d’israêl , je suis Israelienne et ancienement de gauche ,la gauche à une époque était des sionismes !!! pourquoi ces intelectuels restent-ils en Israel? ils ne sont pas plus humain que vous et moi, tant qu’on ne les touche pas de près, à mes yeux le gauche n’est plus crédible, ils sont incapables d’analyser objectivement la situation d’Israel!! et les juifs honteux me dégoute! et bravo encore pour votre article Madame.

  44. Merci, Edmond, pour votre commentaire élogieux. Je tiens à préciser qu’elle n’est pas terminée et que, dans la 3ème partie qui sera lue sur les ondes de Radio-Shalom dimanche prochain et publiée sur Aschkel.info, j’aborde les motivations de ces “self hating jews”.

    Dora Marrache

  45. Je voudrais préciser que ma réponse n’est pas à la bonne place. Je ne m’adresse pas à Armand qui, de toute évidence, partage mon point de vue – ce qui n’est pas pour me déplaire, cela va sans dire- mais à Clémence qui prône l’idée d’un État bi-national et qui, par conséquent, se rallie à tous ceux qui délégitiment Israël. C’est dans l’air du temps… Qu’y pouvons-nous?

    Dora Marrache

  46. Sachez d’abord que cet article comporte 3 parties et que ce site a choisi de présenter les 2 premières en une fois. Qu’il soit trop long, je vous le concède, tout comme je vous concède que le titre donne une idée très nette du sujet.

    Maintenant, que vous me disiez que la Gauche est universaliste, qu’elle est pour une meilleure répartition des richesses, qu’elle est contre le racisme, etc. , ce sont là des clichés qui me laissent indifférente. Effectivement, elle est contre le racisme, sauf quand il s’agit d’Israël ; elle est contre ce fameux mur qu’on appelle “le mur de la honte” , mais seul celui qu’ont édifié les Israéliens pour éviter que leurs enfants ne meurent dans des attentats la dérange. Que dit-elle des autres murs ? Silence! Mieux vaut ne pas en parler.

    Elle est pour la défense des Droits de l’Homme. Très bien! On ne peut qu’applaudir! Mais je ne l’ai jamais entendue s’exprimer sur les prisonniers politiques qui croupissent dans des prisons un peu partout à travers le monde.

    Je ne vais pas me lancer dans une autre chronique : le fait est que, si la Gauche a des idéaux qui peuvent sembler nobles, il est regrettable qu’elle focalise sur Israël et qu’elle ne cesse de demander à la communauté internationale de prendre des sanctions contre ce petit pays qui lutte pour sa survie depuis le jour de sa naissance. Nul n’ignore que la Gauche est franchement antisioniste, elle ne le cache pas et pour moi,ne vous en déplaise, être antisioniste, c’est être anti-juif. Je ne privilégie pas un langage politiquement correct.

    Enfin, vous n’ignorez pas qu’il est de bon ton aujourd’hui de critiquer violemment la politique israélienne et que pour être bien vu, il est impératif de se poser en détracteur d’israël.

    Dora Marrache

  47. Je crois que votre position vis-à-vis d’Israël est on ne peut plus claire.
    Vous avez raison : vive l’intelligentsia israélienne qui a compris que , pour pouvoir vivre en paix, il faut accepter de renoncer à avoir son pays, il faut un État bi-national. CQFD! Comment n’y avons-nous pas pensé?
    Il fallait l’intelligence de la gauche pour trouver la solution!
    Merci!

    Dora Marrache

  48. C’est incroyables ces gens qui viennent vous donner des leçons, qui ne savent même ce qu’est le sionisme et qui vous demandent tout simplement de vous mettre une balle dans la tête, pendant que leur propre pays est en grand danger . Mais ne parlons pas de ce qui fâche.Alors “occupons nous de ces juifs” qui ne sont que 15 millions sur cette terre, et souhaitons “qu’ils disparaissent car ils sont responsables de tous les maux de la planète”. Aujourd’hui ne combattons pas les “Juifs” , c’est démodé, combattons les “sionistes” . Tel est le souhait de ces pseudos connards et connasses d’intellectuels gauchos , verts et leur clique, il serait trop long de les citer tous..Un jour proche ,ils paieront trés cher leur haine et leur irresponsabilité.Le comble et l’ironie de cette situation ,c’est, que nous juifs, pendant que ces “collabos” souhaitent notre dispartion , nous, on se fait plus de soucis qu’eux pour la France que nous aimons et pour qui nous sommes attachés.Eh oui ! Notre instinct et notre expérience ne nous trompent jamais. Le réveil sera rude pour toute cette pourriture et ce sera bien fait pour leur gueule. Le sionisme , justement est tout le contraire de l’exemple de ces donneurs de leçons qui sont prêts à brader leur pays .Pour ceux qui l’ignorent , nous leur rappelons que la Torah nous apprend que c’est D… à travers nos patriarches, qui nous a promis cette Terre en tant que patrie . Cette fois nous la défendrons avec force, pour ne plus qu’il y ait de “Juifs errants” frapper aux portes pour demander asile.On a vu où cela nous a mené.Les conseilleurs ne sont pas les payeurs. Qu’ils aillent au diable.

  49. Effectivement Dora, ces “self hating jew” ne se rappel de leur judéité que quand vient le temps de salir Israel et/ou la communauté juive en générale.
    J’ai adoré, félicitations, très bonne chronique.

    Edmond
    Montreal

  50. Cet article est beaucoup trop long, personne ne le lira jusqu’au bout, mais tout le monde lira le titre.
    On en déduira que les partisans d’une plus grande justice sociale, les anti racistes, les laïques, ceux qui souhaitent l’égalité entre les israéliens de toutes origines, ou confession etc… sont acquis ou vendus aux ennemis d’Israël.
    Donc pour être bien vu faut il faut être raciste? partisan d’ appauvrir les pauvres au profit des riches ? favoriser la répression à la prévention ? trouver normal de spolier des arabes ? être partisan des murs et hostile à la convivialité ?
    La gauche est atrophiée en Israël, et cela explique bien des dérives.
    (Sheik Raed Salah et ses amis sont à l’extrême droite au côté des nationalistes juifs, tous d’accord pour se taper dessus ! )

  51. Ne serait-ce pas au contraire les sionistes qui représentent un danger pour la survie d’Israël, et cette intelligentsia juive israélienne qui détient la clé de la résolution du conflit israélo-palestinien et qui pourra enfin permettre à ces 2 peuples de cohabiter et de travailler ensemble pour la construction d’un Etat israélo-palestinien ?

    Ce discours victimaire sioniste ne fait qu’entretenir la haine dans les 2 camps…Des Juifs d’Israël ont compris que cette idéologie mène ce pays dans une impasse. Il en est de même chez les Palestiniens….L’avenir de ce pays est entre leurs mains. Espérons que grâce au soutien des Etats Unis et des pays européens, ils réussissent à faire barrage aux extrémistes des deux bords. Les récentes prises de position de Barak Obama et de Bill Clinton au sujet de la question israélienne sont un signe encourageant.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.