Le FSJU confirme la mort de l’Arche, mais pas que de l’Arche ….

0
198

Un groupe s’est constitué pour essayer de sauver l’Arche. Voici ce qu’un des responsable de ce groupe nous fait parvenir.

Reçu a l’instant, kaddish pour l’Arche

Chers amis militants et Présidents de comités AUJF,

Comme vous le savez certainement, le magazine l’Arche financé par le Fonds Social Juif Unifié ne paraîtra plus prochainement. Vous trouverez ci-joint à ce sujet un communiqué de la Direction de la Communication du FSJU et de l’AUJF.

Bien cordialement.

Communiqué de l’AUJF et du FSJU

Information sur l’Arche mardi 8 mars 2011

Rencontre avec des collaborateurs du magazine et rappel de la politique
du Fonds Social Juif Unifié vis-à-vis de l’Arche.

Répondant à l’invitation du Fonds Social Juif Unifié, une trentaine de collaborateurs du magazine l’Arche étaient lundi 7 mars, en fin d’après-midi à l’Espace Rachi, à Paris, pour un dialogue qui, malheureusement, n’a pas eu lieu. Le groupe, conduit par Raphaël Draï et Antoine Spire, était venu exiger la continuation du format papier de l’Arche et l’annulation immédiate du vote du Bureau exécutif.

Face à la position ferme du Bureau exécutif, exprimée par Pierre Besnainou, les
collaborateurs ont choisi de quitter brutalement la réunion, sans entendre les
arguments et raisons de la décision de transformer l’Arche papier en un Arche
internet.

Le Fonds Social Juif Unifié réitère son souhait d’associer toutes les bonnes volontés et tous les talents à la réflexion et à la création du nouvel Arche.

Le Fonds Social Juif espère que, dans une relation apaisée, le dialogue pourra
reprendre avec les collaborateurs de l’Arche.

Le Fonds Social Juif Unifié souhaite, par ailleurs, rappeler que:

1. Le soutien de la culture juive, notamment aujourd’hui via les médias RCJ et
Akadem, et la défense de la liberté d’expression sont des constantes de son
action depuis 1950.

2. Le problème n’est pas le déficit de l’Arche de 289 000 euros en 2010, mais le
constat que la revue, malgré une qualité reconnue de tous, souffre d’une diffusion devenue beaucoup trop faible, malgré les efforts promotionnels entrepris, pour justifier un tel effort financier.

3. Le Fonds Social Juif Unifié a décidé de financer un Arche internet ambitieux qui permettra au titre de jouer pleinement son rôle de référence du judaïsme français, en touchant le plus grand nombre.

Le Fonds Social Juif Unifié est l’institution centrale de la communauté juive de
France dans les domaines du social, des écoles, de la culture et de la jeunesse. Il est dirigé par des instances, composées d’un président, d’un Bureau exécutif, d’un Comité directeur et d’un Conseil national, élues par les donateurs de l’Appel Unifié Juif de France.

Pourtant ce groupe avait formulé des propositions, lesquelles n’ont semble-t-il pas été entendues.

Un résumé des propositions de ce groupe que je transmets de suite à Pierre Besnainou et aux collaborateurs de l’Arche. J’espère qu’ils pourront l’utiliser pour leur réunion de lundi soir :

Dan Posalski

Peux tu me décrire la situation précise de l’Arche à l’heure actuelle. A-t-on le nombre d’abonnés ? Les recettes publicitaires ? Je suis dans le monde de la communication et je connais le monde de la presse pour avoir lancé 4 magazines. Il est possible tout d’abord de faire des économies sur le tirage en optimisant les coûts de production … Je suis certain qu’il est possible de trouver des solutions.

Yves Victor Kamami

L’Arche est l’un des symboles du judaïsme français et Meir Waintrater a réussi la gageure d’être à la pointe de l’information avec des articles d’une grande acuité et d’une grande perspicacité. J’ai été à de multiples reprises abonné à l’Arche; l’abonnement récent s’est terminé il y a quelques mois et je ne l’avais pas renouvelé uniquement par négligence. Mais je serais bien entendu prêt à mettre la main à la poche s’il pouvait continuer et je propose d’ailleurs au Comité Exécutif du FSJU de tenter l’expérience de demander si un “Comité des membres bienfaiteurs”, à raison de 1000 euros par personne ne pourrait pas relancer le journal? Je suis d’accord pour verser cette somme, le cas échéant.

Bernard Musicant

Qui est prêt a prendre un abonnement a 100 euros ? A sponsoriser l’Arche ?

Gabriel Cohen

Lancer des compagnes marketing pour les abonnements ( offrir de vrais cadeaux). Signer des accords de partenariat avec les sites de ventes en ligne de magazine.Virtuel et papier…Ce qui est dommage c’est que l’on retrouve plus du tout de magazine “juif” dans les kiosques à part celui du consistoire ( information Juive, prix abordable 3€). Après c’est vrai, ça sera à nous en tant que Juif, d’acheter ces magazines pour ne plus qu’on arrête sa diffusion ( les sociétés de diffusion de la presse se base sur les ventes,cad, si les magazines ne se vendent plus, ils les retirent des points de ventes..). C’est un peu comme la viande qu on trouve des supermarchés Casinos ou autre, si on achète pas…ils suppriment le rayon..dommage …

Guillaume Monteux

Bonjour. Moi aussi je m’associe pleinement à ce mouvement. Et si je pense qu’il est très important que l’Arche existe en papier, je propose que l’Arche soit aussi distribué numériquement au travers d’une application iPad que ma société peut développer (gratuitement il va de soi) et en utilisant la plateforme “miLibris” pour opérer cette distribution. Voilà, c’est important pour nous tous d’apporter,ce que nous pouvons apporter.

Olivier Granilic

D’abord il faut voir le côté positif des choses. C’est un débat qui passionne (un peu trop) et qui fait réagir. C’est bon un signe pour la communauté. Mais il ne faut pas faire l’erreur de tomber dans des accusations personnelles et règlements de comptes. Et ne pas dévier du sujet: trouver une solution pour sauver ce journal de grande qualité.

Une proposition: pourquoi ne pas penser à une grande souscription communautaire. Chacun pourrait ainsi participer à constituer le capital de journal.
Il faut bien entendu réfléchir aux modalités et à la stratégie de marketing.
Cela se fait avec des artistes et chanteurs qui veulent se lancer. Et si ma mémoire est bonne cela a été fait aussi avec un magazine français….Bien entendu le but n’étant pas de faire des bénéfices rapides mais de permettre de sauver ce journal.

Editions David Reinharc

Permettez que je pense à voix haute. Pourquoi ne pas imaginer, pour sauver l’Arche, revue nécessaire et exigeante, une diffusion non plus en kiosque mais en librairie ? Cela a un coût certes, mais si nous conjuguons nos efforts, ce n’est pas impossible. « Si je ne suis pas pour moi, qui le sera ? Si je suis seulement pour moi, que suis-je ? Et si pas maintenant, quand ? » …

Bernard Musicant

1 COMMENT

  1. De mon côté j’ai entendu dire que l’Arche allait continuer de publié trimestriellement et qu’ils allaient ouvrir un site internet. En ce qui me concerne c’est une excellente nouvelle, cela fait environ 15 ans que je suis abonné et j’y tiens !

  2. Je suis prêt à prendre un abonnement à plus de 100 euros! Je suis abonné depuis plus de 20 ans à l’arche et sa disparition me serait très pénible!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.