Le CRIF exprime son émoi à l’ambassadeur de Suède, après la publication d’un article antisémite.

Richard Prasquier, accompagnée d’une délégation du CRIF, a fait part vendredi 4 septembre à Gunnar Lund, ambassadeur de Suède en France de sa stupéfaction et de sa tristesse après la parution dans le quotidien Aftonbladet du 17 août d’un article « mensonger » affirmant que l’armée israélienne a couvert en 1992 un trafic d’organes humains prélevés sur le corps de Palestiniens.

Le président du CRIF a estimé qu’un tel article remettait à la mode des accusations moyenâgeuses de meurtre rituel. « C’est gravissime ! » a déclaré Richard Prasquier à l’ambassadeur suédois qui l’a reçu à la résidence de l’ambassade.

Gunnar Lund, s’exprimant au nom du gouvernement de son pays « et de la majorité des Suédois », a fait part de sa compréhension devant la réaction du CRIF. Mais il a insisté sur l’impossibilité constitutionnelle qui empêche le gouvernement suédois d’intervenir dans cette affaire. En effet, a expliqué le diplomate, le gouvernement « ne peut pas s’excuser ni condamner » cet article au nom de la liberté de la presse. Il a insisté sur la séparation des pouvoirs en Suède. Il a indiqué toutefois qu’il existait une loi contre l’incitation à la haine raciale et à l’antisémitisme. Il appartient au Chancelier de la Justice, l’équivalent du Procureur général, de poursuivre le directeur de publication du journal s’il estime que l’article du 17 août entre dans le cadre de cette loi.

L’ambassadeur de Suède, dont le pays préside l’Union européenne depuis le 1er Juillet a par ailleurs évoqué les principaux dossiers de politique étrangère que Stockholm doit gérer.

Au moment ou l’opinion publique semble se démobiliser, l’Union européenne met en tête de ses préoccupations une stratégie commune sur le dossier de l’Afghanistan. En ce qui concerne le Proche-Orient, la présidence suédoise en lien avec la France, a proposé de convoquer un deuxième sommet pour l’Union de la Méditerranée si Israël accepte un gel des habitations dans les territoires.

L’Union européenne reste très préoccupée par le manque de réponse responsable de l’Iran et travaille à une unité d’attitude avec les Etats-Unis, la Chine et la Russie en vue de nouvelles sanctions si aucun progrès n’est enregistré. Enfin, l’ambassadeur a évoqué la possibilité d’un candidat européen pour le poste de directeur général de l’UNESCO.

Gunnar Lund qui est ambassadeur en France depuis novembre 2007 a été ministre chargé des affaires économiques internationales et des marchés financiers. Il a été ambassadeur auprès de l’Union européenne et des Etats-Unis

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.