L’émissaire de la Chine au Moyen-Orient, Wu Sike, a déclaré dimanche au Caire qu’il avait mis en garde la Syrie lors d’une récente visite à Damas contre le danger de la poursuite de la répression. M. Wu a dit avoir souligné auprès « de hauts responsables en Syrie le danger de la situation », disant qu' »elle ne peut continuer » et que le régime de Bachar al-Assad doit « respecter et répondre aux aspirations et aux revendications légitimes du peuple syrien ».

L’émissaire chinois, qui était à Damas jeudi, a indiqué que son pays soutenait l’idée, proposée par la Ligue arabe, d’un dialogue entre le régime et ses opposants, dont il a rencontré certains. « La Syrie doit montrer une certaine flexibilité à ce sujet pour aider la Ligue arabe à appliquer sa proposition », a-t-il répondu à un journaliste qui lui demandait s’il pensait que le régime syrien devait négocier avec les groupes de l’opposition en exil.

La Russie et la Chine –membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU– avaient opposé le 4 octobre leur veto à un projet de résolution des pays occidentaux menaçant Damas de « mesures ciblées ». Interrogé sur l’éventualité d’un veto chinois à d’autres résolutions si la répression se poursuivait, M. Wu a dit avoir mis en garde les responsables syriens contre le danger d’une poursuite des violences. « La communauté internationale doit respecter la souveraineté de la Syrie » et la Chine va « poursuivre ses efforts internationalement et au Conseil de sécurité pour trouver une solution », a-t-il affirmé, selon une traduction en arabe de ses propos.

Interrogé sur l’éventualité de plus de pressions chinoises sur M. Assad, l’émissaire a répondu: « nous devons nous concentrer pour mettre fin aux heurts sanglants ».

La Syrie est secouée depuis la mi-mars par un mouvement de contestation sans précédent, dont la répression a fait plus de 3.000 morts, selon l’ONU.

LE CAIRE, 30 oct 2011 (AFP)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.