Israël après le départ de Moubarak (DOSSIER)

0
185

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’est félicité samedi des “assurances” données par l’armée égyptienne que le pays continuerait à respecter le traité de paix avec Israël après le départ de Hosni Moubarak, chassé du pouvoir par la rue.

“Le traité de paix longuement en vigueur avec l’Egypte a beaucoup servi aux deux pays et constitue une pierre angulaire pour la paix et la stabilité dans tout le Moyen-Orient”, selon un communiqué du bureau de M. Netanyahu. Le chef du gouvernement “s’est félicité de l’assurance de l’armée égyptienne que l’Egypte continuera à respecter le traité de paix avec Israël”. L’armée égyptienne, chargée du pays après le départ de M. Moubarak, a promis samedi une “transition pacifique” vers “un pouvoir civil élu”, et assuré que l’Egypte “restera engagée envers tous ses traités régionaux et internationaux”. L’Egypte est le seul pays arabe, avec la Jordanie, à avoir signé en 1979 un traité de paix avec Israël.

Un millier d’Arabes israéliens ont défilé samedi à Nazareth (nord d’Israël) pour célébrer la chute du président Hosni Moubarak en Egypte sous la pression de la rue, après celle du régime tunisien. Arborant des drapeaux palestiniens, égyptiens et tunisiens, ils ont déroulé des banderoles vantant le “courage des peuples égyptien et tunisien” et brandi des portraits du président égyptien Gamal Abdel Nasser, décédé en 1970, figure de proue du nationalisme arabe.

“Nous sommes au comble du bonheur. La chute de Moubarak nous a redonné confiance en prouvant la capacité du peuple à vaincre”, a déclaré à l’AFP la député Hanin Zoabi du parti Balad (nationaliste arabe de gauche), à l’origine de la manifestation. “J’ai pleuré de joie hier et j’ai ressenti que nous avions retrouvé notre dignité”, a confié une manifestante, Fathyeh Abdul Fatah. “Nous aimons le peuple égyptien, un peuple qui a le sens de l’humour, qui aime la vie et qui est profondément patriote”, a expliqué un autre manifestant, qui avait peint un drapeau égyptien sur son visage.

La communauté des Arabes israéliens, composée des descendants des 160.000 Palestiniens restés sur leurs terres après la création d’Israël en 1948, compte 1,2 million de personnes, soit près de 20% de la population globale du pays.

Le plus haut-gradé américain, l’admiral Mike Mullen doit se rendre dimanche et lundi en Jordanie et en Israël pour réaffirmer l’engagement américain envers ces “partenaires clés” après la chute d’Hosni Moubarak en Egypte, a affirmé vendredi le Pentagone.

Le chef d’état-major interarmées se rendra d’abord à Amman où il rencontrera le roi Abdallah II et son homologue, le général Mechaal Al-Zabn, selon son porte-parole, le capitaine de vaisseau John Kirby.

Il s’envolera ensuite pour Israël où il aura des entretiens avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président Shimon Peres. Il assistera également lundi à la passation de pouvoirs entre le chef d’état-major de l’armée israélienne, le général Gaby Ashkenazi et son successeur, le général Benny Gantz.

Au cours de ses entretiens, l’amiral Mullen, “discutera des questions de sécurité d’intérêt commun et réaffirmera à ces deux partenaires clés l’engagement de l’armée américaine” à leurs côtés, selon le porte-parole.

Depuis le début des troubles en Egypte le 25 janvier, Israël, grand allié de Washington, craint qu’une éventuelle émergence d’un pouvoir islamiste au Caire menace le traité de paix avec son voisin et bouleverse la donne stratégique régionale.

La Maison Blanche a appelé vendredi les nouvelles autorités en Egypte à honorer les accords de paix avec Israël, après la démission du président Hosni Moubarak.

La Jordanie est de son côté en proie à un mouvement de contestation sociale et politique qui s’est traduit par plusieurs manifestations, faisant écho à celles qui ont provoqué la chute du président Zine El Abidine Ben Ali mi-janvier en Tunisie et d’Hosni Moubarak en Egypte.

1 COMMENT

  1. Ce qui se passe,actuellement dans quelques pays arabes , n’est pas l’émergence d’un désir fondamental de démocratie chez les manifestants ,ce que certains rêveurs baba cool ,prenant leurs utopies pour réalité, langue pendue, attendent .

    Cette conception est celle de la gauche idiote , vaincue, contredite dans tous ses combats modernes ou presque.

    Certes ,il y a des jeunes , quelques groupes sociaux ,des individualités qui aspirent fortement à une liberté politique plus grande

    Mais le problème essentiel qui fait descendre les gens dans la rue et les expose aux foudres de la féroce police politique, c’est la démographie galopante :

    9 millions de musulmans en 1962 en Algérie ,36 millions en 2 008,soit quatre fois plus en moins de cinquante ans !!!!!!

    85 millions d’Egyptiens actuellement dont la bagatelle de 22 au Caire !!!!!!!

    Qui dit mieux ?

    Ces monstrueuses masses humaines peuplent des pays désertiques , conquises facilement autrefois parce que désertiques précisément.

    Quand ces pays possèdent des matières premières ou de l’eau ( donc agriculture et élevage possible )les dirigeants de ces régions peuvent faire quelque chose pour leurs habitants .

    Mais ce, jusqu’à un certain point, et un certain temps .

    Ensuite , on les laisse avec leurs rêves inassouvis de consommation et de confort ,rêves nourris par les images satellites

    Et amplifiés…. par le manque

    Voilà la réalité que ne manquent pas d’exploiter tous les renards de la vie , de la manipulation et du pouvoir politiques au premier rang desquels se distinguent ,dans ces pays, les Frères musulmans ou Islamistes divers

    Il faut dans ces pays , sous la pression de l’occident ,de l’O.N.U. ,de tous les intellectuels et citoyens ,intéresses aux choses de ce monde , un planning familial et ce le plus vite possible avant qu’il ne soit trop tard …. .

    Tout le reste n’ est que chimères

  2. Mon rêve le plus cher serait qu’un jour , un nouveau Simon Wisenthal, aille kidnapper Obama dans un pays arabe où il aura trouvé refuge et qu’il soit jugé à Jérusalem comme Adolph Eichman.

  3. Obama et les frères musulmans avancent à petits pas. Le plan commence à se mettre en place. La paix entre Arabes et Israëliens n’est pas la priorité d’Obama. Tous les pays arabes qui se révoltent contre leurs dictateurs , déroulent le tapis rouge aux islamistes.L’Arabie saoudite s’est vite aperçue du stratagème, elle était prête à financer l’Egypte au cas où Obama coupait les robinets. Ce que feint d’ignorer Obama c’est que ces muzz qu’il est en train de mettre en place, le manipulent et le méprisent en même temps. Il ne fera jamais partie de la “famille”.Je voudrai rajouter autre chose, Obama est responsable de la division des juifs américains, son but est d’affaiblir Israël. En effet certains juifs américains se détournent de la politique d’Israël et soutiennent le nazi de la Maison Blanche.Hitler n’aurait pas fait mieux.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.