Explication simple ou simpliste du conflit israélo-palestinien ?

0
666

Le Professeur Dennis Praguer a beaucoup planché sur le conflit israélo-palestinien. Dans cette vidéo, il rend ses conclusions. Il n’a pas la solution mais il peut vous expliquer les choses simplement.

Ceci est un résumé simple d’une situation compliquée. Mais cette simplicité ne reflète pas tous les drames humains provoqués par ce conflit. Ce conflit a engendré et continue d’engendrer des injustices. De plus, toute justice tardive amène elle-même d’autres injustices.

A ce jour, seuls aux yeux du monde les Palestiniens sont présentés comme les victimes du conflit. Ils sont les seuls réfugiés au niveau des médias, alors que les millions de juifs eux aussi des réfugiés, venant aussi des pays arabes, et pas seulement d’Europe sont présentés comme des colonisateurs. Deux poids deux mesures.

Il n’en demeure pas moins qu’à force de compliquer les choses, on en oubli l’essentiel, comme parfois de rappeler les causes et les origines d’un conflit. Bien que cela puisse être réducteur, cela permet tout de même de mieux lire les enjeux réels.

Diriez-vous que cette présentation est pertinente ?

Exprimez-vous sur JForum, rubrique sondage (milieu de colonne de droite)

Votez sur Jforum.fr

1 COMMENT

  1. Impasse! pourrait être, semble-il, la conclusion de la remarquable video réalisée par le professeur Prager!!
    Cette” impasse” semble pourtant être voulue par nombre de chancelleries et en tout cas par l’ O.N.U..En effet les résolutions votées par la majorité automatique au conseil de sécurité ont toujours été en défaveur de l’état d’Israël, renforçant ainsi la schizophrénie des états arabes vis à vis de la paix. Ces derniers devraient pourtant admettre la préexistence du fait juif dans cette partie du monde, bien antérieure à un établissement arabe de quelque nature que ce soit, et qu’en conséquence, leurs exigences quant à la limitation du territoire israëlien sont infondées. Plus vite réaliseront-ils cette évidence, plus vite s’effacera l’impasse.

  2. Le professeur Denis Praguer fait une analyse historique judicieux, en prenant en compte les Juifs orientaux qui ont été obligé de fuit leur pays natal. Même le Président BOURGUIBA loué pour sa modernité pratiquait dans les faits une politique d’aprtheid à l’égard des Juif tunisien. Ces dernier étaient considérés comme des nationaux de deuxième zone, il n’avait pas le droit de briguer la présidence des coopératives, des banques compagnie d’assurances, etc., et de tout organisme gouvernemental.

    A part un député alibi Juif tunisien, aucun Juif ou Chrétien tunisien n’occupe de poste de responsabilités politiques ou administratifs.

    Il est vrai qu’actuellement dans pratiquement tous les pays musulmans, il n’y a pratiquement plus de Juif : Algérie, Tunisie, Libye, Egypte, Arabie Saoudite, Koweït, Emirats unis, Iran, Afghanistan où les Pachtous se sont convertis au 19ème siècle à l’islam, Syrie, Liban et Yémen.

    Et comme je le dis à mes amis musulmans si les Palestiniens brandissent des clés, qu’on trouvent chez n’importe quelle quincaillerie, les Juifs qui ont fui leur terre natale peuvent exhiber leur titre de propriété.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.