© 2009 AFP (Frédérick Florin)
Le leader d’Europe Ecologie Daniel Cohn-Bendit (Verts) a reproché mercredi à Ségolène Royal de « faire la jeune outrée » alors qu’elle sait comme Martine Aubry que « ça fait maintenant trente ans qu’on triche au Parti socialiste ».Le leader d’Europe Ecologie Daniel Cohn-Bendit (Verts) a reproché mercredi à Ségolène Royal de « faire la jeune outrée » alors qu’elle sait comme Martine Aubry que « ça fait maintenant trente ans qu’on triche au Parti socialiste ».

Ségolène Royal a demandé mardi à la direction du PS d’engager une « action » contre l’ouvrage « Hold-uPS, arnaques et trahisons », si les accusations de fraude lors de l’élection de la première secrétaire du PS sont fausses et des sanctions contre les fraudeurs si les faits sont avérés.

« Ségolène Royal et Martine Aubry savent que ça fait maintenant trente ans qu’on triche au Parti socialiste », a déclaré l’eurodéputé Verts sur France-Info.

« Bourrer les urnes c’est une tradition d’une certaine gauche française », a-t-il poursuivi estimant que ça avait été le cas pour « Martine Aubry dans le Nord » et pour « Ségolène Royal dans l’Hérault, en PACA » lors du scrutin interne de novembre 2008.

« Ségolène Royal fait la jeune outrée alors qu’elle-même, elle participait de ce jeu dans les mêmes élections », a-t-il dit.

Selon lui, « ou le Parti socialiste est capable de moraliser, d’avoir enfin des élections et des votes internes qui sont clean ou il n’est pas capable, mais c’est pas nouveau ça (…), c’est un problème général de culture politique qui existe au Parti socialiste ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.