Beutler, Hoffmann et Steinman reçoivent le Nobel de médecine

0
194

Le prix Nobel de médecine 2011 a été décerné à l’Américain Bruce Beutler, au Français Jules Hoffmann et au Canadien Ralph Steinman, a annoncé lundi 3 octobre le comité Nobel. Jules Hoffmann, chercheur français né au Luxembourg, travaille au sein de l’Institut de biologie moléculaire et cellulaire de Strasbourg. Il a reçu la médaille d’or du CNRS en 2011.

Quelques heures après l’annonce de l’identité des lauréats, nous avons appris que Ralph Steinman était mort depuis trois jours. “M. Steinman est décédé le 30 septembre”, indique l’université Rockefeller à New York dans un communiqué, ajoutant que le chercheur, âgé de 68 ans, souffrait d’un cancer du pancréas depuis quatre ans.

Or le comité Nobel n’attribue pas de prix à titre posthume, à une exception près : quand le décès intervient entre l’annonce du prix et sa remise effective (qui aura lieu en décembre, en Suède). Malgré cette règle, le comité, qui ignorait que Ralph Steinman était mort, a décidé de maintenir son choix.

Ralph Steinman est mort trois jours avant l’attribution du prix. Il souffrait d’un cancer du pancréas.REUTERS/BRENDAN MCDERMID

Beutler et Hoffmann vont se partager la moitié du prix de 10 millions de couronnes suédoises (1,46 million de dollars) remis aux lauréats pour leurs travaux sur le système immunitaire inné. M. Steinman, décédé, est récompensé pour ses travaux sur le système immunitaire adaptatif et devait obtenir l’autre moitié de la somme. “Les lauréats du Nobel de cette année ont révolutionné notre compréhension du système immunitaire en découvrant les principes clés de son activation”, selon un communiqué du comité.

DE NOUVEAUX MÉDICAMENTS ET VACCINS

Le système immunitaire permet à l’organisme de se défendre en libérant des anticorps et des cellules tueuses en réponse à des virus ou des germes. En première ligne, le système immunitaire inné “peut détruire des micro-organismes infectieux et provoquer une inflammation qui contribue à bloquer l’attaque” avant l’apparition d’anticorps, explique le comité. Si cette première ligne de défense s’avère insuffisante, “le système immunitaire adaptatif entre en jeu”. Il permet la vaccination, car des cellules gardent la mémoire de l’agresseur.

Infographie explicative du Comité Nobel sur les systèmes immunitaire inné et acquis.DR

Les recherches des trois lauréats ouvrent la voie à de nouveaux médicaments et vaccins et permettent de combattre des déficiences immunitaires comme l’asthme, la polyarthrite rhumatoïde et la maladie de Crohn. “Leurs travaux ont ouvert de nouvelles voies pour le développement de la prévention et pour des thérapies contre les infections, les cancers et les maladies inflammatoires”, explique le jury.

Bruce Beutler, 55 ans, et Jules Hoffmann, 70 ans, “ont découvert les protéines réceptrices qui reconnaissent les micro-organismes nocifs”>Article original et activent le système immunitaire, première étape de la réponse immunitaire de l’organisme”, explique le comité Nobel. Ralph Steinman “a découvert les cellules dendritiques du système immunitaire et leur capacité unique à activer et réguler l’immunité adaptative, dernière étape de la réponse immunitaire de l’organisme au cours de laquelle les micro-organismes sont évacués du corps”, ajoute le comité.

ILS ONT “RÉVOLUTIONNÉ L’IMMUNOLOGIE”

Sebastian Amigorena, immunologiste et biologiste cellulaire, directeur de recherche au CNRS, membre de l’Académie des sciences, a réagi à l’attribution de ce prix : “Ces prix Nobel récompensent trois grands chercheurs, qui ont révolutionné l’immunologie, et la biologie en général. Ils sont incontournables, et je ne doute pas que les réactions seront unanimes pour dire qu’ils méritent amplement cette distinction. Les travaux de Jules Hoffmann et de Bruce Beutler sont fondamentaux pour la compréhension de l’immunologie ‘innée’ les premiers mécanismes de défense de l’organisme”>Article original.”

“Le point commun de ces deux chercheurs est d’avoir découvert des récepteurs qui interviennent dans la reconnaissance comme non-soi des germes pathogènes ; Jules Hoffmann, chez les insectes et Bruce Beutler, chez les souris, explique-t-il. Ralph Steinman a, lui, découvert de nouvelles cellules appelées ‘dendritiques’, qui sont capables de sentir les dangers extérieurs et de déclencher les réponses immunitaires spécifiques, dites ‘adaptatives’. Les applications de ces travaux sont énormes, dans de multiples domaines, comme les cancers, les vaccins synthétiques, mais aussi les maladies auto-immunes. En tant que chercheur sur les cellules dendritiques, Ralph Steinman est le père de tous nos travaux.”

Les lauréats recevront leur prix lors d’une cérémonie officielle à Stockholm le 10 décembre, date anniversaire de la mort du fondateur du prix, l’industriel suédois Alfred Nobel.

Le Monde.fr

1 COMMENT

  1. Je lis à l’instant, avec retard ta réponse .

    C’est possible que dans ce cas , je n’aie pas donné un modèle de clarté .

    No pbe , Shabbat shalom , Habibi super -men .On comprend Habibi chez les syro-chaldéens ,non ? A moins que tu ne soies Juif-alaouite

    A bientôt , fiston

    J.

  2. Merci beaucoup Jean ; Les Fêtes étaient merveilleuses.
    Je ne doute pas qu’elles le furent pour toi aussi.

    A propos de ce que tu me reproches, cela vient de la présentation de tes posts où l’on n’arrive pas à faire la différence entre ce que tu cites et ce que tu penses ; Dans J.org, il arrivait que ce soit exactement pareil et parfois il fallait lire 10 fois le texte avant de saisir ce qui était ta citation et ce qui était ton commentaire.

    Par exemple, vois ici : Juste après que j’aie dit qu’Hoffmann n’était pas Juif, tu affiches :
    « Ralph Steinman et Bruce Beutler ont reçu un Nobel de médecine, ainsi que le biologiste Juif Français Jules Hoffmann. »
    Or on ne comprend pas si “le biologiste Juif Français Jules Hoffmann” fait partie de ta citation ou si c’est une insistance de ta part?

    Pareillement ensuite, tu affiches :
    « Pour l’instant, ils sont cinq. Cinq Juifs sur sept prix décernés.
    Leurs Yiddishe mame (mère juive en Yiddish) peuvent être très fières. Quand à moi, je me dis qu’ils ont dû travailler très dur… »

    Or là, il n’y a pas beaucoup de place au doute puisque la mention « Quand à moi… » suggère que c’est bien ton commentaire et quand on voit que ce commentaire porte sur « Pour l’instant, ils sont cinq… », on déduit que dans ton esprit, Steinman (1), Beutler (2), le Juif Hoffmann (3), Pelmutter (4) et Riess (5) qui sont les cinq derniers cités, sont tous bien Juifs selon ta citation et que tu es d’accord là-dessus.

    Alors, tu vas me dire que le 5ème pour toi était en fait Shechtman à la place de Hoffmann mais comme dans ton décompte, tu parles de 7 prix décernés, Shechtman faisait partie d’une autre citation ramenée partiellement ici et qui n’avait rien à voir avec les 5 suivants car en effet, si je ne m’abuse, tu n’évoques ici que les noms de 6 Nobels et non de 7 !

    Il aurait été plus clair de ta part de dire simplement :
    « Pour l’instant, ils sont cinq : Steinman (1), Beutler (2), Shechtman (3), Pelmutter (4) et Riess (5) ; Leurs Yiddishe mame (mère juive en Yiddish) peuvent être très fières. Quand à moi,… »

    Mais bon, comme tu me précises ensuite que ton fils disait comme moi et qu’aussi pour toi il semble qu’Hoffmann ne soit pas juif, alors je veux bien accepter t’avoir mal lu. Mais si déjà moi qui prend un maximum de soin à essayer de bien lire les commentaires, je me suis trompé sur le tien, imagine ce que la majorité des internautes ont pensé en te lisant ?

    Je t’assure que je suis sincère…

  3. Menahem ,j’espère que tu as passé de bonnes fêtes .

    Tu vois ,les reprochees que je te faisais à l’époque où nous intervenions à Juif.Org se vérifient dans leur véracité :tu ne lis pas ou tu lis trop vite les posts des blogueurs

    Car où vois tu que j’aurais écrit , dans mon dernier post ,que Hoffmann était Juif ? Vois plutôt avec J.Forum

    D’autant que mon fils est allé dans ton sens

    Mais ce n’est pas grave car nous ne sommes pas dans un laboratoire et nous ne nous trompons pas de signe dans un modèle mathématique ….

  4. Non mon cher Jean!
    J’insiste : M. Hoffmann n’est pas Juif!

    Plusieurs indices m’avaient amené à avoir des doutes or comme par le biais du Beit HaMidrash, je connais personnellement un proche collègue de ce Monsieur Hoffmann, je suis allé lui demander car je voyais que l’info était relayée sur quasi tous les sites Juifs, tandis qu’elle comportait peut-être une inexactitude. Or non seulement mon ami qui est Shomèr Shabbat ouMitsvote m’a confirmé que selon lui, M. Hoffmann n’était absolument pas Juif mais depuis, j’ai pu voir dans plusieurs articles américains qu’il y avait bien seulement 2 Nobels sur ces 3 qui étaient Juifs et comme je ne fais pas les choses à moitié, voici un lien qui confirme en français les Noms des Nobels Juifs (et dans lequel le Nom de M. Hoffmann n’apparaît pas).

    En 2011, cinq lauréats juifs ont été reçu un prix Nobel:
    Daniel Schechtman , Saul Perlmutter , Adam Riess , Ralph Steinman et Bruce Beutler

    Voir dans :
    http://translate.google.fr/translate?hl=fr&langpair=en|fr&u=http://www.jewishvirtuallibrary.org/jsource/Judaism/nobels.html

  5. Publié le 6 octobre 2011 par Jean-Patrick Grumberg

    Daniel Shechtman a remporté le prix Nobel de Chimie 2011. Shechtman est israélien. Et même s’il a fait les gros titres des médias israéliens, il n’est pas le seul Juif récompensé d’un prix Nobel.

    Ralph Steinman et Bruce Beutler ont reçu un Nobel de médecine, ainsi que le biologiste Juif Français Jules Hoffmann.

    Saul Pelmutter et Adam G. Ross, deux Juifs américains, ont reçu chacun un prix Nobel de physique.

    Pour l’instant, ils sont cinq. Cinq Juifs sur sept prix décernés.

    Leurs « Yiddishe mame » (mère juive en Yiddish) peuvent être très fières. Quand à moi, je me dis qu’ils ont dû travailler très dur, bien plus dur que les autres, pour arriver là et coiffer de brillants collègues au poteau.

    Je me dis aussi que les juifs ne peuvent pas afficher leur fierté sans regarder en présence de qui ils se trouvent, parce que cela irrite. Les autres peuples ont le droit d’être fiers, et de laisser éclater leur joie lorsque leurs nationaux remportent une victoire. Tout le monde trouve cela naturel. Personne ne songerait à le leur reprocher. Pour nous les Juifs, c’est infiniment plus compliqué

  6. Bon, comme j’habite Strasbourg je voulais en avoir le coeur net donc hier après Min’ha, j’ai demandé à un ami que je vois régulièrement pendant la Tefila et qui se trouve être un collègue direct de Jules Hoffmann, si ce M. Hoffmann était Juif ? Selon lui (ils ont souvent l’occasion de se rencontrer en tête à tête dans un bureau), Jules Hoffmann n’est absolument pas Juif. Voilà donc un mystère éclairci !

    D’autant plus que le Juif éponyme (Jules Hoffmann) qui avait reçu une Carte de Légitimation de la part des Nazis en 1943 (http://picpus.mmlc.northwestern.edu…), et à qui certains articles sur le net ont prêté un lien direct de parenté avec ce Jules Hoffmann, avait très peu de chance d’être son père (vu les 70 ans du Hoffmann actuel) car il est très rare qu’un père appelle son fils du même prénom que lui.

  7. Bon, comme j’habite Strasbourg je voulais en avoir le coeur net donc hier après Min’ha, j’ai demandé à un ami que je vois régulièrement pendant la Tefila et qui se trouve être un collègue direct de Jules Hoffmann, si ce M. Hoffmann était Juif? Selon lui (ils ont souvent l’occasion de se rencontrer en tête à tête dans un bureau), Jules Hoffmann n’est absolument pas Juif.
    Voilà donc un mystère éclairci!

    D’autant plus que le Juif éponyme (Jules Hoffmann) qui avait reçu une Carte de Légitimation de la part des Nazis en 1943 (http://picpus.mmlc.northwestern.edu/mbin/WebObjects/Picpus.woa/wa/imageInImageCollectionDisplayPageForAtomID?id=3736), et à qui certains articles sur le net ont prêté un lien direct de parenté avec ce Jules Hoffmann, avait très peu de chance d’être son père (vu les 70 ans du Hoffmann actuel) car il est très rare qu’un père appelle son fils du même prénom que lui!

  8. Oui, nous pouvons être fiers d’être nés et de vivre en tant que Juifs ! Nous représentons à peine 0.12 % de la population mondiale, c’est-à-dire rien du tout ! Mais pour les Prix NOBEL, qui dit mieux ? Nous devons être aux alentours de 17 à 18 % de tous les Prix NOBEL, non compris le Prix NOBEL de la Paix, donné celui-là à des terroristes comme ARAFAT ! Mais, passons ! Ce qui compte, c’est notre positivité, c’est notre travail incessant pour rendre l’homme plus heureux, en meilleur santé ! Et c’est cela le plus important ! Quant aux islamo-musulmans extrémistes, qu’ils aillent au diable, INCHA ALLAH, n’est-ce-pas ?
    ABEL

  9. Beutler, Hoffmann et Steinman reçoivent le Nobel de médecine 4 octobre 02:49,

    ” Pendant que des petites pourritures attaquent des juifs innocents à Vigneux à la sortie d’une synagogue . D’autres juifs travaillent et se distinguent pour aller les soigner aprés ” Armand Maruani

    Tout à fait et ce dans le silence des ” élites ” arabo musulmanes .

    Ajoutons que les Arabo-musulmans ,innombrables en ce monde ,danger pour la paix et pour la civilisation de par leur religion homicide, sont le groupe ethnique, parasite, le plus important à profiter des progrès de la médecine ou d’autres domaines.

    Ainsi deviennent ils encore plus nombreux ,plus forts et plus virulents dans leurs imméritées et révoltantes revendications .

    Terrible, sinistre paradoxe, n’est ce pas ?

  10. Pendant que des petites pourritures attaquent des juifs innocents à Vigneux à la sortie d’une synagogue . D’autres juifs travaillent et se distinguent pour aller les soigner aprés.

  11. Superbe avancée dans cette médecine difficile. Le problème est que tout nos ennemis vont boycotter ces fantastiques découvertes s’il y a des juifs parmi ces lauréats. Tant pis pour eux …

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.