Anonymous revendique la triple panne des sites de l’armée israélienne

0
129

Après avoir fait paniquer l’ensemble des utilisateurs de Facebook samedi 5 novembre en menaçant de les hacker, les Anonymous frappent encore plus fort : le Mossad, Tsahal et le Shin Beth. Du jamais vu.
Dimanche 6 novembre, les sites du Mossad (service secret israélien),du Shin Beth (services de sécurité intérieur d’Israel) et de Tsahal étaient inaccessibles pendant plusieurs heures. Les présumés coupables ? Les Vendettas du net. Dans une vidéo intitulée «Lettre ouverte d’Anonymous au gouvernement d’Israël», ceux qui se présentent comme les justiciers anonymes de la planète terre accusent Israel de piraterie en Haute mer.

On se souvient, en effet, que vendredi dernier, la marine israélienne avait arraisonné le Saoirse (liberté en gaélique) et le Tahrir (libération en arabe) qui naviguaient sous pavillon irlandais et canadien à destination de Gaza. Leurs passagers (des activistes pro-palestiniens qui tentaient de briser le blocus) et leur cargaison avaiet été reconduits vers le port d’Ashdod. Cet arraisonement en douceur faisait suite à l’assaut du Marmara, le 31 mai 2010, qui avait, lui, fait 9 morts parmi les activistes turcs.

C’est le quotidien Haaretz qui a révélé cette information. En revanche, le gouvernement de Benjamin Netanyahu évoque l’hypothèse d’un «problème technique».

Par ailleurs, mardi 1er novembre, l’ensemble du réseau internet des territoires palestiniens avait subi une attaque informatique coordonnée. Mashour Abou Daqqa, ministre palestinien de la communication souhaite une enquête internationale sur cette attaque.

Julie DinetStreet Generation.fr

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.